E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EDI n°2/Octobre 2010 Évènement CPU, GPU, APU AU COEUR DES FUTURS NOTEBOOKS Cela aura mis quelques années mais il semble que les deux principaux fondeurs du marché du composant pour PC soient d’accord sur les orientations prises par leurs technologies respectives : le CPU (processeur central) et le GPU (processeur graphique) vont fusionner en un seul circuit. C’est en effet la grande nouveauté de la future plate-forme Intel connue pour l’heure sous le nom de code de Sandy Bridge et annoncée à l’IDF le mois dernier. AMD, de son côté, a opté pour cette stratégie depuis plus d’un an avec sa très attendue architecture Fusion. Alors, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Pas si sûr. Un troisième larron compte bien tirer son épingle du jeu, NVIDIA qui joue les trouble-fête en assurant que la présence d’un GPU indépendant est le meilleur moyen d’offrir aux portables de demain des performances aptes à profiter des applications de type HD et 3D. Alors en attendant des machines et des tests concrets, faisons le point sur les forces en présence. AMD enfin sur le portable Lorsqu’on interrogeait AMD l’an passé sur le gros retard pris par rapport à Intel sur le marché du portable et notamment celui du netbook, le fondeur ne semblait pas s’émouvoir de ne disposer d’aucun processeur apte à concurrencer l’Atom. Mais dans le même temps, AMD qui finissait à peine de digérer le rachat d’ATI, savait pertinemment que son avenir dépendait de sa capacité à se positionner sur ce marché. Et plutôt que de proposer une solution montée à la va-vite, Les fabricants de circuits ont révélé les composants qu’embarqueront dès 2011 les portables. À la clé, de gros changements du côté d’AMD et d’Intel, lesquels doivent également faire face aux velléités d’indépendance de NVIDIA. il a pris son temps pour concevoir une architecture novatrice qui tente justement de tirer parti des qualités graphiques des solutions provenant d’ATI. « Intel maîtrise la technologie du CPU, mais pas celle du GPU. Chez NVIDIA c’est le contraire », constate Leslie Sobon, Corporate Vice-President Product Marketing chez AMD, « de notre côté nous maîtrisons les deux technologies ce qui nous permet de proposer une solution beaucoup plus efficace. » Ainsi est né le projet Fusion dont le premier produit est ce que le fondeur appelle un APU (Accelerated Processor Unit), combinaison sur un même circuit d’un CPU et d’un GPU. Trois APU uniquement connus sous leurs noms de code sont d’ores et déjà prévus pour 2011. Le Llano qui vise plutôt les desktops et qui intègrera un CPU disposant jusqu’à quatre cœurs. Les deux autres modèles, le Zacate et l’Ontario, sont davantage orientés portables. Le premier est annoncé avec une TDP (consommation électrique) de 18 watts bien adaptée aux notebooks, le second affichant une TDP de 9 watts, un niveau idéal pour les netbooks. « Ces APU permettront aux utilisateurs de portables de ne pas avoir à faire
le choix entre mobilité, puissance et autonomie » résume Leslie Sobon. Rendez-vous début 2011. Intel fusionne aussi Moins performantes, les solutions graphiques actuelles d’Intel sont pourtant les plus vendues grâce à leur intégration dans le chipset. Mais le géant de Santa-Clara ne peut pas vivre sur ses acquis, faisant face à la double menace AMD et NVIDIA. Après avoir abandonné l’idée de concevoir un tout nouveau GPU à architecture massivement parallèle (le projet Larrabee a avorté en décembre 2009), le fondeur semble avoir adopté avec son circuit Sandy Bridge le même point de vue qu’AMD en fusionnant CPU et GPU sur la même puce dans ce qui sera la nouvelle génération du Core. L’idée directrice de cette technologie est de partager les ressources disponibles pour optimiser les performances. Ce sera par exemple le cas de la mémoire cache qui s’avèrera accessible aux deux composantes Leslie Sobon, Corporate Vice-President Product Marketing chez AMD. grâce à une architecture dite en anneau offrant jusqu’à 96 Gbits/s de débit par connexion interne. La puce en elle-même sera gravée à partir de transistors 32 nanomètres, un procédé qui a l’avantage d’être déjà maîtrisé par Intel. Toutes les gammes de processeur pourront être bâties sur cette architecture, de la tablette au serveur en passant par les netbooks et les notebooks (le processeur Sandy Bridge pour portables a pour nom de code Huron River). La partie graphique baptisée Ironlake devrait permettre à Intel de proposer une solution apte se mesurer à AMD et NVIDIA, autorisant la lecture HD, le visionnage de Blu-ray et bien sûr le jeu en 3D, des applications presque impossibles à utiliser sur les circuits graphiques Intel actuels. NVIDIA, fidèle à lui-même NVIDIA est à l’opposé des préoccupations « fusionnelles » d’AMD et d’Intel. Le fondeur mise sur les avantages que procure un GPU indépendant dans un portable, Évènement notamment pour ce qui est des performances, sans oublier l’aspect autonomie. Il dispose pour cela dans son arsenal de la technologie Optimus, dont le rôle est d’équilibrer la consommation électrique de la partie graphique en fonction des besoins de façon à optimiser le rendement de la batterie. Et pour promouvoir cette technologie, NVIDIA va lancer un GPU plutôt ambitieux, le GeForce 400M. Annoncé comme 40% plus rapide que son prédecesseur le 300M, il permet selon le fondeur d’acquérir un processeur central moins puissant puisqu’il prendra à sa charge une partie des calculs. Ainsi un portable avec un simple Core i5 lié à un 400M sera au même prix qu’un Core i7 sans GPU dédié, pour des performances graphiques bien supérieures. Ce à quoi s’ajoute une plus grande polyvalence du fait de l’intégration de la technologie 3D Vision qui permet de jouer en relief. Ça va bouger dans la mobilité… ●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116