E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Baromètre Bon débarras Même s’il reste encore beaucoup à faire de ce côté, la collecte des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) semble entrer petit à petit dans les mœurs. Ainsi selon l’éco-organisme EcoLogic qui gère une partie de cette filière, ce sont 371340 tonnes de DEEE qui ont été collectés en 2009 contre 283562 en 2008, soit une hausse de 31%. Cela représente un taux de 5,7kg/an/habitant sur l’Hexagone supérieur aux 4 kg préconisés par le Parlement Européen. EcoLogic annonce en outre que 65000 tonnes ont été dépolluées, soit +38% par rapport à 2008. En pures pertes Une étude menée à l’échelle mondiale par KrollOnTrack indique que 40% des utilisateurs (tous confondus particuliers, professionnels, distributeurs ou secteurs publics) estiment que les pertes de données sont systématiquement dues aux erreurs humaines alors que pour 29%, elles sont liées à des pannes matérielles ou systèmes. Plus amusant, 9 personnes sur 10 avouent avoir déjà perdu des données mais 1 sur 6 ne connaît pas la cause. Ceci expliquant sans doute cela. e-paranoïa Selon une enquête menée par Avira, un internaute sur trois (34,5% pour être précis) considère que les sites web sont tous aussi dangereux les uns que les autres, quel que soit leur taux de fréquentation ou leur thème. Si on y réfléchit bien ces chiffres sont sans doute beaucoup plus élevés dans la réalité puisque le sondage a été effectué sur Internet et que les plus paranoïaques ont sans doute préféré ne pas répondre. On ne sait jamais… 54 EDI n°2/Octobre 2010 Observatoire STOCKAGE Les Français, rois de l’externe Une étude menée par le constructeur Hitachi Global Storage Technologies place la France au premier rang pour ce qui est de l’utilisation de disques durs externes pour conserver leurs données. Selon les chiffres avancés par Hitachi GST, 42% des Français possèderaient un disque dur externe, les Allemands arrivant à 39%. Ces deux nations relèguent les Anglais et les Russes loin derrière avec respectivement 25 et 24% de taux d’équipement pour cette catégorie de produits. Cela semble logique mais cette étude précise aussi que les Français ne se contentent pas de posséder SÉCURITÉ On n’est jamais aussi mal servi… Une étude étonnante menée par BitDefender au sujet des problèmes de sécurité liés aux réseaux sociaux : l’éditeur a créé un profil test (« une jeune femme séduisante inconnue » d’après BitDefender) et a envoyé à partir de ce profil des requêtes « d’ajout comme amie » à 2000 utilisateurs du monde entier. 94% des utilisateurs sollicités ont accepté la demande d’ajout sans chercher à en savoir plus sur l’identité de la jeune femme, sachant que 31% de ces personnes travaillent dans la sécurité COMMUNICATION Les entreprises adeptes de la vidéo sur IP Après la téléphonie sur IP qui est de plus en plus intégrée au sein des entreprises importantes, un deuxième volet de la télécommunication numérique est en train de prendre de l’ampleur, la vidéo sur IP. Une étude réalisée par l’institut indépendant NotezIT pour le compte d’Aastra semble en effet démontrer l’intérêt porté par les professionnels à cette technologie. 478 entreprises de 100 salariés ou plus ont répondu à cette enquête, ce qui permet de dégager une image assez précise de ce nouveau marché. 70% d’entre elles ont indiqué avoir ne serait-ce que consulté leur propre service informatique au sujet de la vidéo sur IP et 48% souhaitent clairement intégrer cette technologie dans le cadre de leur stratégie de communication unifiée. Les arguments en faveur de cette intégration sont clairement identifiés et concernent, pour la plupart, la maîtrise des coûts et l’augmentation de la productivité qu’engendrerait la généralisation de la vidéo sur IP. un disque dur externe, ils l’utilisent aussi ! En effet, sur le panel interrogé, 25% déclarent y stocker des données, que ce soient des films, des photos ou de la musique. De là à imaginer que 75% de nos compatriotes utilisent un disque dur pour autre chose que du stockage, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Plus sérieusement, il est intéressant de noter que malgré cette spécificité française, nous ne sommes pas ceux qui avons le plus de besoin en solution de stockage. Ainsi seuls 8% des Français possèdent entre 1000 et 10000 chansons en format numérique alors que c’est le cas pour 26% des Russes qui, eux, privilégient apparemment le stockage sur des disques durs internes. ● informatique (sic). Après une demi-heure de conversation, 10% avaient divulgué des informations personnelles (adresse, numéro de téléphone…) et au bout de deux heures, 73% des utilisateurs avaient déjà donné des renseignements stratégiques confidentiels concernant leur propre entreprise. ● Ainsi, 76% des entreprises y voient un moyen de limiter les déplacements à l’extérieur et 54% pensent que cela permettra de perdre beaucoup moins de temps en réunion. L’impact positif sur l’environnement est un argument en faveur de la vidéo sur IP pour seulement 28% des sondés. ● L’intérêt porté par les entreprises vis-à-vis des solutions sur IP Les résultats de cette enquête confortent Aastra dans sa stratégie de développement d’applications intégrant les solutions de collaboration vidéo sur le poste de travail. Source : NotezIT.
compe Analyse vidéo intelligente, disque dur système sécurisé (SSD), traitement d’images en temps réel sur 32 canaux vidéo, analogique, IP, ou hybride – le tout en un ! ence La sécurité GEUTEBRÜCK ! Depuis quarante ans, la sécurité vidéo est notre point fort. Nos systèmes intelligents, analogiques, hybrides ou uniquement basés sur la technologie IP, fournissent les informations nécessaires aux tâches de surveillance de façon fiable et ponctuelle. Ni plus, ni moins ! Nos systèmes permettent à nos clients de se concentrer sur leurs tâches en toute décontraction malgré la complexité des besoins de surveillance. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la façon dont nos systèmes allient sécurité absolue et flexibilité maximale, consultez notre site à l'adresse www.geutebrueck.fr Competence in Video Security



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116