E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Dossier TREND MICRO UNE OFFRE COMPLEXE MAIS RÉMUNÉRATRICE Trend Micro cible un spectre de clientèle étendu. Pour le small business, il commercialise sa gamme Worry- Free, tandis que, pour les entreprises de plus de deux-cent-cinquante postes, il propose un catalogue de suites logicielles et de matériels pour toutes sortes de plates-formes. L’organisation des équipes de l’éditeur, épaulé par deux grossistes généralistes, pour la logistique, et par quatre VAD, pour le conseil, reflète cette stratégie. « Il est rare que les partenaires ne trouvent pas chez nous chaussure à leur pied pour répondre à la demande des clients finaux », déclare Lionel Hayère, directeur des ventes indirectes Europe du Sud chez Trend Micro. Et pour mieux les orienter, le fournisseur a axé sa politique de distribution sur un appui fort auprès des revendeurs. « Si survient un problème, nous mettons tout en œuvre pour faire preuve de réactivité à leurs côtés », indique le porte-parole de Trend Micro. Aider les revendeurs à réaliser des projets dans les PME Mais c’est surtout à ses grossistes à valeur ajoutée que Trend Micro a dévolu la mission d’évangéliser les détaillants sur les opportunités autour de son offre « Medium Size & Enterprise ». « Une typologie de revendeurs considère encore que le business dans la sécurisation de contenus se réduit à vendre de l’utilitaire, explique Lionel Hayère. Le rôle de nos VAD est de les aiguiller pour commercialiser plus que de l’antivirus et de les aider à identifier et à réaliser des projets plus ambitieux, notamment dans les PME. » Cet élargissement du spectre commercial est conseillé non seulement pour l’offre Trend Micro, mais aussi dans des technologies qui ne relèvent pas 46 EDI n°2/Octobre 2010 Lionel Hayère, directeur des ventes indirectes Europe du Sud chez Trend Micro. directement de son domaine d’activité, comme le VPN SSL, l’authentification forte, le load balancing ou l’optimisation des flux, par exemple. L’objectif recherché est que le détaillant s’adosse aux VAD de Trend Micro pour travailler sur des dossiers clients plus rentables grâce à des bundles « à la carte ». Au choix: la valeur ou le volume Concernant spécifiquement l’éventail des produits de l’éditeur, les partenaires ont le choix : soit faire du volume en vendant la famille d’antimalwares Worry-Free, destinée à des sociétés de moins de deux-cent-cinquante postes, voire la gamme Trend Micro grand public, soit rechercher la valeur, en proposant aux entreprises du mid-market et aux grands comptes quelques suites logicielles dédiées ou mieux encore une offre de sécurité « customisée ». Installée sur un serveur en local, hébergée et managée par le revendeur ou en mode Cloud chez le fournisseur, la solution Worry-Free couvre les PC, les serveurs et les passerelles des TPE-PME sous environnement Microsoft. Le reste de la gamme Trend Micro regroupe des produits censés répondre à des besoins particuliers, Les revendeurs ne doivent pas craindre la complexité des systèmes de sécurité » en matière d’encryptage, de data loss prevention (fuites de données), de virtualisation, etc. Les nombreux modules réunis dans ces suites pouvant être vendues individuellement, une multitude de combinaisons d’options sont donc ici disponibles afin d’équiper le client d’un dispositif de protection complet adapté à son cas. Il en ressort un catalogue « Medium Size & Enterprise » riche en modules mais qui peut apparaître complexe à appréhender. « Les revendeurs ne doivent pas craindre la complexité des systèmes de sécurité. Ils doivent au contraire la considérer comme génératrice de profits pour eux, souligne Lionel Hayère. Le sur-mesure est un exercice plus difficile mais aussi plus rémunérateur que le package prêt à l’emploi que nous proposons avec Worry-Free. » Un travail qui, selon le représentant de Trend Micro, doit leur assurer des marges de vingt points au minimum et qu’ils peuvent compléter de services tels que des prestations d’intégration ou des journées de sensibilisation auprès des utilisateurs. Outre l’appui des VAD pour développer leurs offres, les partenaires Trend Micro sont fort classiquement accompagnés par l’éditeur à travers son portail web, ses formations en ligne, son partner locator, ses programmes de fidélisation, ses incentives, ses produits gratuits ou en test et autres organisations d’événements de communication. ●
Une imprimante, un PC portable ou de bureau: Aucun problème ! Les meilleurs centres de réparation font confiance à Europarts'ëuroport.. -..• < i - - -• - t•, • r•...... :',...,..:• 0•'.... Europarts, Leader européen des pièces détachées. Europarts vous propose une offre unique pour la maintenance et la réparation d'une large gamme d'ordinateurs, serveurs et systèmes d'impression. Perfect Parts vous offre une ligne complète de produits génériques, rigoureusement testés et adaptés à toutes opérations de maintenance. performances au moins équivalentes à celles des produits originaux. &. Elaborée autour d'une expertise reconnue, la gamme Perfect Parts est la solution pour des achats à prix compétitifs avec des CO SI Les pics Perfect Parts bénéficient de plus d'une durée de Quallty garantie etendue.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116