E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Dossier BITDEFENDER DÉVELOPPEUR DE TECHNOLOGIES DE A À Z Stéphane Pacalet, directeur commercial corporate des Éditions Profil. Les Éditions Profil jouent en France un rôle de filiale pour la fabrication, la localisation et la commercialisation des produits BitDefender, ainsi que pour la communication et le support technique avant- et après-vente. Suivant une politique de distribution 100% indirecte vis-à-vis des clients finaux, elles adoptent en revanche vis-à-vis du channel un système mixte. Celui-ci s’appuie sur une distribution en direct auprès du retail et sur des grossistes pour le réseau de revendeurs, afin d’éviter la problématique des prix cassés. Concernant les particularités de l’offre BitDefender, le positionnement a été dès l’an 2000 celui de la « protection proactive ». Selon les Éditions Profil, « avec l’apparition de dizaines de milliers de codes malveillants chaque jour, la réactivité des laboratoires pour en trouver les antidotes a rapidement atteint ses limites ». Les systèmes BitDefender intègrent donc des technologies telles que l’analyse comportementale ou les bases de réputations, censées détecter et bloquer ces menaces sans avoir besoin de les connaître au préalable. « Nous sommes l’un des rares éditeurs à développer de A à Z 100% de nos technologies antimalwares, ce qui nous permet de les faire évoluer plus rapidement et de mieux les faire cohabiter au sein du produit », souligne Stéphane Pacalet, directeur commercial corporate des Éditions Profil. En termes d’orientation marché, BitDefender a construit son offre professionnelle autour de cette maîtrise technologique pour répondre prioritairement aux besoins des PME. « Cela se ressent dans la facilité de mise en œuvre de nos produits et dans leur souplesse d’administration », affirme l’éditeur. Répondre aux besoins de toutes les entreprises Dans le détail, sa gamme comprend tout d’abord BitDefender pour Petites Entreprises, qui s’adresse à des structures qui ne souhaitent pas de console d’administration. Pour des comptes jusqu’à une dizaine de postes, ce produit assure la protection du serveur de fichiers ainsi que des postes de travail et ne nécessite aucune compétence particulière. Pour des entreprises plus importantes, BitDefender propose quatre packs de logiciels censés couvrir les principaux cas de figure que l’on trouve chez ses clients. Le premier, BitDefender Small Office Security, regroupe la protection des serveurs de fichiers et des postes de travail ainsi que la console Management Server. Le second pack, BitDefender Business Security, inclut en plus la protection des serveurs de messagerie. Le troisième, BitDefender SBS Security, ajoute lui aux modules de Small Office Security la protection des serveurs Exchange, SharePoint et ISA. Le quatrième pack est constitué de BitDefender Corporate Security, En nous basant sur la valeur plutôt que sur le volume, nous protégeons les intérêts des revendeurs » 44 EDI n°2/Octobre 2010 qui englobe la totalité des produits de l’éditeur. Mais celui-ci commercialise également des modules conçus pour protéger un point d’entrée particulier et destiné aux clients qui veulent installer des solutions différentes sur leur réseau. Enfin, les produits grand public BitDefender Antivirus, Internet Security et Total Security sont disponibles pour les revendeurs qui ciblent les TPE jusqu’à cinq postes. Au moins 25% de marge Pour tous ces produits, BitDefender/Éditions Profil permet à chacun de ses partenaires de bénéficier de marges de 25% au minimum. En revanche, sa politique commerciale ne repose pas sur la multiplication des offres promotionnelles. « En nous basant sur la valeur plutôt que sur le volume, nous protégeons les intérêts des revendeurs », explique Stéphane Pacalet. Des outils sont donc mis à leur disposition pour chercher de la marge supplémentaire autour des services associés, comme les installations ou les transferts de compétences. À cette fin, l’éditeur organise tous les mois à l’intention du channel des formations certifiantes gratuites sur la problématique de la sécurité, sur les produits et sur leur déploiement. Fort classiquement, les labellisés peuvent profiter de leads, de remises complémentaires, d’une solution gratuite pour leur réseau, de ressources marketing et d’une mise en avant sur le site web de la part de l’éditeur. Enfin, l’accompagnement se concrétise également par le soutien auprès du revendeur d’un technicien BitDefender en avant- et après-vente. ●
J... Cl) Cl) 2 -E Botnet Badware SparnAttaque Rootkit u Malware s }'\tyare ca Cl) Piratage Virus Adware Troyen. Hacker c: Ne laissez plus ces mots vous gâcher la vie ! Contre les menaces informatiques] GS2i a une solution adaptatée à vos besoins que vous soyez revendeur 1 intégrateur 1 entreprise parce que chaque client est unique. Safe"n.. Sece GS 2 MAINTENANCE ET SERVICES INFORMATIQUES En vente sur: www.fineprint.fr www.antivirus-gdata.fr Grossiste spécialisé en sécurité infonnatique www.gs2i.fr Tél: 0820160 320 (0,12 € /min} contact@gs2i.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116