E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Dossier 32 EDI n°2/Octobre 2010 SÉCURITÉ, PRÉ
Dossier PAREZ LA RIPOSTE La production des cyber-criminels grimpe en flèche. Selon McAfee, 55000 nouveaux malwares seraient détectés chaque jour. Dans les entreprises, la perception du risque reste malgré tout étrangement faible. Des outils de sécurisation sophistiqués sont cependant conçus pour protéger leurs systèmes d’information et leurs données. Plus de 100 millions de détenteurs de cartes de crédit affectés par le piratage du Heartland Payment Systems, près de 9 millions de PC infectés par le ver Conficker, un listing de comptes de la filiale genevoise de HSBC transmis au fisc français par un hacker. Des cas de cyber-criminalité médiatiques qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Car la situation est plus préoccupante pour la multitude de petites sociétés et d’administrations dont les systèmes d’information mal protégés font l’objet d’attaques répétées. Difficile d’obtenir des chiffres précis sur les victimes et les dommages. Un cabinet de consultants comme PricewaterhouseCoopers avance toutefois que le nombre des cyberattaques visant directement les entreprises, a augmenté de 44% en France l’an passé. Avec des pertes financières qui atteindraient près d’un million d’euros en moyenne. Et les occasions de nuire ne manquent pas. L’essor d’Internet, le WiFi, les clés USB ou les smartphones et les tablettes peuvent ainsi ouvrir une multitude de failles favorisant le vol de données lorsque les entreprises négligent de se protéger. Facteur aggravant, pas moins de 4396 vulnérabilités informatiques auraient été déclarées durant le premier semestre 2010, soit une hausse de 36% en un an, selon le X-Force Trend and Risk Report, publié en août dernier par IBM. Pour couronner le tout, 55% des vulnérabilités répertoriées n’avaient toujours pas été corrigées à la fin du semestre considéré dans l’étude. Une aubaine pour des crackers qui deviennent de plus en plus méthodiques pour cibler leurs victimes. Leur arsenal technique se perfectionne en permanence et frappe insidieusement. Une discrétion qui permet à ces logiciels malveillants d’infiltrer les PC sans alerter leurs utilisateurs. Une prise de conscience lente S’il faut en croire une enquête récente de PwC, les DSI (directeurs des systèmes d’information) et les RSSI (responsables de la sécurité des systèmes d'information) des sociétés françaises ne semblent pas encore avoir pris conscience du risque. Seulement 35% auraient en effet prévu d’augmenter leur budget sécurité informatique en 2010. Le message à transmettre sur la menace qui plane sur leurs données sensibles doit donc être répété et accompagné EDI n°2/Octobre 2010 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116