E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Brèves Exer Datacom choisit Evidian Le VAD réseau et sécurité Exer Datacom a étendu son catalogue avec les solutions de gestion d’accès et d’identité d’Evidian. SQP stocke sur CalDigit Le spécialiste lyonnais du stockage SQP a ajouté à son offre les systèmes RAID et SAN du fournisseur californien CalDigit, plus particulièrement destinés au marché du traitement audio et vidéo. Incom imprime les clés USB Le VAD en stockage Incom a lancé sur le marché français la première imprimante à jet d’encre dédiée à la personnalisation de clés USB. Baptisée BSprint et basée sur une mécanique Epson, elle peut imprimer jusqu’à 70 clés ou autres objets d’une taille pouvant atteindre A3+ et d’une épaisseur maximale de 110 mm (boîtiers CD, cartes SD, etc.). Europarts distribue Printronix et Tally Genicom Le spécialiste français des pièces détachées Europarts a été choisi par Printronix pour distribuer ses produits et ses consommables sur toute la région EMEA. Watsoft importe deepinvent L’éditeur allemand deepinvent a choisi le VAD en logiciels Watsoft pour commercialiser sa solution d’archivage de mails pour PME MailStoreServer. Aruba parie sur Computerlinks Après les VAD Be IP, ConFIG et Exer Datacom, c’est au tour de Computerlinks de devenir le quatrième grossiste des produits d’infrastructure sans fil d’Aruba dans l’Hexagone. 26 EDI n°2/Octobre 2010 Actus grossistes EN PLEINE CROISSANCE Cerberis parie sur le modèle des services managés D’une taille relativement réduite, Cerberis connaît une forte croissance de ses équipes, avec un doublement de ses effectifs depuis quelques mois. La société bénéficie en effet de l’intérêt croissant des revendeurs pour les services managés (ou MSP). « Nous avons signé avec la société N-Able qui propose des solutions d’administration de systèmes, de contrôle à distance ou de surveillance réseau traditionnel, ainsi que sous forme de location de service. Les revendeurs viennent nous voir avec ces besoins fonctionnels et nous avons découvert qu’ils étaient de plus en plus nombreux à chercher, par la même occasion, à s’organiser différemment en termes de travail, en se concentrant davantage sur la prestation de services à forte valeur ajoutée que sur la gestion au quotidien. Les outils de N-Able en mode MSP sont parfaitement adaptés à leurs attentes, tout en leur permettant de lisser leurs revenus », explique Florent Cortes, le DG de Cerberis. La concurrence sur ce marché est limitée : « N-Able ne compte qu’un seul vrai concurrent, mais celui-ci travaille beaucoup en direct. Au travers de Cerberis, N-Able a, au contraire, construit une stratégie totalement 2-tier, qui lui permet même de toucher de plus petits revendeurs, avec un transfert total de compétences », note-t-il. Avec ses équipes, Cerberis s’emploie à former les revendeurs, grâce notamment à un système bien rodé Éprouvé par les difficultés liées à sa maison mère, en procédure de sauvegarde, le grossiste spécialiste de l’audio/vidéo Sidev a traversé en 2009 et au premier semestre 2010 une période difficile de démonstration en ligne ou encore de séminaires : « rien que sur l’été, nous avons recruté 14 nouveaux revendeurs en mode MSP, ce qui nous permet d’envisager un objectif de 100 revendeurs d’ici à un an », détaille Florent Cortes. Les serveurs utilisés par la solution MSP peuvent être hébergés chez N-Able, Cerberis ou le revendeur : « nous poussons avec notamment une coupure totale de ses encours. L’activité restant saine, Soft Audiovisuel a choisi de se séparer de sa filiale en la confiant à un groupe qui lui donnerait les moyens de développer une stratégie de croissance. On pouvait imaginer que Tech Data aurait profité de l’aubaine pour s’appuyer sur le grossiste afin de lancer sa BU Maverick dans l’Hexagone mais c’est l’Anglais Midwich, premier grossiste audiovisuel européen, qui a remporté la mise. Midwich ne va pas perturber le jeu, et compte laisser à Sidev une grande indépendance : « suite au rachat, nous avons reconstitué la quasi-totalité de nos encours. Nous finalisons la fusion de nos ERP et l’intégration de leurs outils d’aide à la vente, comme un extranet de suivi des commandes. Enfin, nous avons intégré un commercial dédié à l’activité Which Lamp de Midwich (lampes cette dernière solution, qui assure au revendeur de conserver une totale maîtrise de sa base de clients », souligne Florent Cortes. Selon le niveau de service demandé par le client final et le type de poste géré, le coût mensuel d’une solution N-Able varie de 0,75 à 8 euros, avec une marge moyenne de 50% pour le revendeur. Largement de quoi attirer l’attention… ● APRÈS RACHAT Sidev entre dans une nouvelle ère grâce à Midwich Marc Piegay, directeur général de Sidev. Les outils de N-Able en mode MSP permettent aux revendeurs de lisser leurs revenus. de marque pour vidéoprojecteurs) », résume Marc Piegay, le directeur de Sidev, qui conserve son poste. Midwich n’imposera pas de changement de nom à Sidev, et si le Français a accès au catalogue de l’Anglais, il ne fera pas usage de cette possibilité. « Nous ne souhaitons pas perturber le marché et ne commercialiserons que les produits pour lesquels nous disposons d’une carte officielle pour le marché français, des discussions étant en cours avec certains fournisseurs à l’heure actuelle », explique Marc Piegay qui compte dès 2011 revenir à son niveau d’activité de 2008. À plus long terme, l’acquisition par Midwich doit permettre à Sidev de consolider sa position de leader de la distribution des produits audiovidéo professionnels en France, notamment en s’attaquant à des marchés comme l’éducation (plus volumique), l’IPTV ou la visioconférence. ●
Nos solutions logistiques au service de vos produits et de vos clients Qui sommes-nous ? Ingram Micro est le plus important distributeur de produits et de services technologiques au monde. La société est présente dans plus de 150 pays et dispose de 114 centres de distribution dans le monde. Ingram Micro Logistics est une division d’Ingram Micro Inc. qui bénéficie des 30 années d’expérience d’Ingram Micro dans la gestion et le fulfilment des commandes. Sa vocation est d’atteindre l’excellence en matière de chaîne d’approvisionnement et de permettre à ses partenaires de répondre efficacement aux demandes de leurs clients. En 2000, Ingram Micro a choisi de faire d’Ingram Micro Logistics une division à part. Ingram Micro Logistics propose une gestion des commandes, de bout en bout, et des services logistiques de grande qualité destinés aux fabricants, détaillants ainsi qu’aux sociétés opérant dans les secteurs de l’Internet, des logiciels, des matériels et de l’électronique grand public. Les fabricants et les revendeurs qui utilisent les services logistiques d’Ingram Micro peuvent augmenter la capacité de leur chaîne d’approvisionnement et de leur stock tout en ayant accès, plus efficacement, à différents profils de clients. Les services logistiques proposés par Ingram Micro permettent d’optimiser la chaîne d’approvisionnement en réduisant les coûts, en augmentant l’efficacité et la qualité. Les prestations de service d’Ingram Micro Logistics sont de grande qualité et garantissent notamment une excellente gestion du traitement des commandes, des livraisons dans les délais, des équipes expérimentées dans la gestion des programmes et des centres logistiques dotés des dernières technologies partout en Europe. Nous sommes le seul distributeur informatique international capable d’offrir l’ensemble de ces services en un même lieu et nos partenaires se reposent sur nos services logistiques afin d’augmenter leur volume d’affaires et pénétrer les marchés de leur choix. Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations, vous pouvez contacter l’équipe logistique Ingram Micro en Europe : Philippe Carlier Michel Schellekens Snr.Directeur Logistique Directeur Business Développement International Ingram Micro EMEA Ingram Micro EMEA Téléphone: +32 2 254 9971 Téléphone: +31 30 24 64001, x4652 philippe.carlier@ingrammicro.eu michel.schellekens@ingrammicro.nl Luchthavenlaan 25a Structuurbaan 40 1800 Vilvoorde 3439 MB Nieuwegein Belgique Pays-Bas Nos services Les services logistiques d’Ingram Micro Logistics sont à même de répondre à vos besoins, à des tarifs adaptés et compétitifs, concernant la gestion des commandes, le fulfilment… Ingram Micro Logistics propose des solutions professionnelles, adaptées à la chaîne d’approvisionnement, aux fabricants et revendeurs dans toute l’Europe. Notre offre de services logistiques permettant à nos partenaires de mieux se positionner sur le marché comprend (*):• Stockage et fulfillment• Analyse de la chaîne d’approvisionnement• Gestion des commandes• Service clients• Facturation & collectes des paiements• Merchandising & assemblage• Gestion logistique des retours• Technologie de l’information• Stock en mode « consigné » pour la grande distribution• Gestion manuelle des produits volumineux• Etiquetage spécial sur demande• Emballage cadeau• Préparation de commande avec valeur ajoutée• Gestion de stock en mode VMI• Services à l’export disponibles dans plusieurs entrepôts dédiés Ingram Micro Logistics optimise votre chaîne d’approvisionnement grâce à de nombreux services logistiques permettant de réduire les coûts, d’augmenter l’efficacité et d’améliorer la qualité. Export Grâce à ses bureaux spécialisés à l’export, Ingram Micro EMEA commercialise ses produits auprès des revendeurs informatiques en Europe, au Moyen- Orient et en Afrique, même dans les pays où nous n’avons pas d’agence commerciale. Notre offre de services et notre structure permettent à nos fournisseurs partenaires de conquérir rapidement, et en toute sécurité, de nouveaux marchés. Les équipes spécialisées dans l’export qui se trouvent aux Pays Bas, en Allemagne et en France connaissent parfaitement les marchés locaux, les différents systèmes de taxes locales, les documents nécessaires à l’exportation, les certificats d’origine et les procédures des douanes. Systèmes de gestion haut de gamme• Bordereaux de livraison et documents d’expédition automatisés• Préparation de commande par terminaux Radio- fréquence – RF- (sans papier)• Rapports informatiques automatisés disponibles sur portail Web• Traçabilité et gestion de nos temps main d’œuvre par RF• Systèmes de distribution 24x7• Système de gestion du transport permettant de choisir la solution adéquate• Chaîne d’approvisionnement et outils permettant la traçabilité des livraisons et des expéditions• Plateforme modulaire automatisée Pourquoi devez-vous choisir les services logistiques proposés par Ingram Micro ? Grâce aux services logistiques d’Ingram Micro, vous avez la garantie de:• Exactitude et qualité des livraisons• Qualité et disponibilité du stock• Expédition le jour même• Expérience logistique (plus de 30 années)• Approche verticale des segments de marché de l’industrie informatique• Flexibilité en fonction des pics d’activité saisonniers• Plusieurs centres logistiques disponibles permettant une réduction des coûts selon la géographie des expéditions• Contrôle continu des coûts de livraison• Flexibilité d’adaptation de la chaîne d’approvisionnement existante• Expérience et qualité des services à valeur ajoutée et de fulfillment (livraison aux particuliers)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116