E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Brèves Un peu plus à l’Ouest Éditeur spécialisé dans le développement de solutions de création de sites internet, Micrologiciel a décidé de poursuivre son développement régional en recrutant 3 à 5 nouveaux partenaires dans les régions Pays de la Loire, Normandie et Bretagne. Le profil recherché concerne des intégrateurs à même de s’appuyer sur les outils de Micrologiciel pour proposer à leurs clients des projets web clés en main. Il leur faudra donc pouvoir disposer de bonnes compétences, sachant que Micrologiciel accompagne ses accords de partenariat avec des formations techniques mais aussi des actions marketing et d’aide à la vente. EBP vous met au défi L’éditeur de solution de gestion EBP lance pour la septième année consécutive un challenge destiné à ses revendeurs. Le but est aussi simple que logique : conquérir un maximum de clients. Jusqu’au 30 décembre 2010, les revendeurs participants devront récolter le plus de points possible en vendant des licences de logiciels EBP, les ventes de mises à jour n’étant pas incluses. Les 68 revendeurs ayant cumulés le plus grand nombre de points à l’issue du concours pourront entrer dans le classement. Renseignements sur www.ebpchallenge.com Kaspersky chez PCA La grossiste PCA France étend son catalogue en signant un accord de partenariat avec l’éditeur russe spécialisé dans les outils de sécurité Kaspersky Lab. Ainsi, les produits de Kaspersky pourront être vendus seuls ou sous forme de bundle en accompagnement de configurations de PC de bureau et portables, voire avec un simple boîtier de PC pour offrir une véritable valeur ajoutée. 22 EDI n°2/Octobre 2010 Actus business ABSORPTION La méga-fusion entre Econocom et ECS enfin réalisée Comme nous l’annoncions dès le mois dernier (lire EDI n°1, page 52), les sociétés Econocom et ECS ne font désormais plus qu’une. Il aura donc fallu un peu plus de deux mois pour finaliser cette transaction, d’un montant aujourd’hui estimé à 210 millions d’euros. Cette méga-fusion a pour ambition de faire du nouveau groupe ainsi constitué « la première entreprise européenne de gestion des infrastructures informatiques et télécoms indépendante des constructeurs et des opérateurs ». De fait, le nouvel ensemble qui résulte de la fusion est pour le moins impressionnant. Il emploie près de 4 000 personnes, « dont plus de 2 000 ingénieurs et techniciens », précise non sans fierté Jean-Louis Bouchard, président d’Econocom. Le chiffre d’affaires consolidé, quant à lui, représente un montant de 1,6 milliard d’euros. « Il existe de fortes complémentarités entre Econocom et ECS, notamment en termes d’implantation géographique, de portefeuille clients et d’expertise métiers », ajoute Jean-Louis Bouchard. Au surplus, Econocom prévoit d’intégrer, dans la publication de ses résultats Le rachat d’ECS par Econocom est estimé à 210 millions d’euros et regroupe 4 000 employés. AUTRE CONVERGENCE Crestron démocratise sa distribution On connaissait déjà la convergence entre informatique et télécom qui incite les revendeurs à proposer toujours plus de solutions couvrant les deux secteurs. Mais l’électronique au sens large du terme profite aussi d’une autre fusion des compétences entre l’IT et le monde hi-fi vidéo. Avec ses solutions de contrôle et d’automatisation des systèmes domotiques multimédias, le constructeur américain Crestron se positionne comme l’archétype de cette convergence et veut développer son marché en trouvant de nouveaux partenaires revendeurs par le biais d’un accord de distribution signé avec le grossiste britannique Bowers & Wilkins. « Depuis deux ans, nous avons décidé d’aller de plus en plus vers un marché de masse », explique Jean-Philippe Hervet, le directeur de Crestron France. « Beaucoup de revendeurs étaient En lançant la gamme Prodigy, Crestron fait un pas de plus vers le grand public qui peut accèder à un équipement de pilotage domotique complet pour la maison. financiers 2010, une part du chiffre d’affaires et du résultat d’ECS. Ce qui ne manquera pas d’avoir, assure la direction du groupe, un impact favorable sur le résultat opérationnel courant. Toutefois, le « closing » (dans le langage fleuri des financiers, la validation définitive) de l’opération doit encore être soumis à l’approbation des autorités européennes de la concurrence. Mais celle-ci, prévue initialement au 1er octobre, devrait intervenir au plus tard dans quelques semaines. En attendant, les deux entités fusionnées travaillent d’ores et déjà sur l’organisation future du nouveau groupe. Son organisation sera dévoilée d’ici à quelques mois, vraisemblablement en janvier prochain. ● en effet réticents à mettre nos produits en avant en raison de leurs tarifs élevés, ce qui n’est plus le cas avec notre gamme Prodigy. Le choix de B&W était logique, ce grossiste ayant une excellente réputation sur le marché, étant habitué à distribuer de grandes marque ». Cet ensemble Prodigy, qui comprend notamment des produits permettant de piloter et d’automatiser de l’audio et de la vidéo mais aussi de la lumière ou des climatisations, sont donc désormais accessibles au grand public. Il faut savoir toutefois que le grossiste Bowers & Wilkins, qui bénéficie d’un accord de distribution exclusif sur les produits Prodigy de Crestron, dispose d’un panel de revendeurs (environ 130) plutôt dédiés au monde hi-fi vidéo. « Mais les revendeurs IT traditionnels peuvent sans aucun problème ouvrir un compte chez ce grossiste pour vendre nos gamme de produits à leurs clients », précise Jean-Philippe Hervet. Le constructeur proposant en outre des formations sur ses produits aux revendeurs, ces derniers pouvant exploiter au mieux ce qui peut être considéré comme un nouveau marché avec du potentiel. ●
Windows. La vie sans limites. ASUS recommande Windows 7. La solution de confiance Ordinateurs professionnels ASUS Série B. Ergonomie Les ordinateurs de la série B sont équipés d’un écran antireflet et d’un châssis mat en aluminium brossé. La station d‘accueil disponible en option vous fera gagner un temps précieux. Confidentialité Asus Secure Delete est un logiciel qui vous permet d’effacer définitivement vos données les plus confidentielles lorsque vous le désirez. Performance Simplifiez la vie de vos clients Windows 7 Professionnel vous aide à travailler plus facilement de n’importe où et en toute sécurité. Connectez-vous tout simplement au réseau et partagez vos présentations/fichiers. De plus, la protection des données a été renforcée et la compatibilité avec les applications augmentée. Windows 7 est là pour simplifier votre PC et votre travail. Inspiring Innovation Persistent Perfection = l’innovation au service de la perfection La série B est équipée du processeur Intel Core TM i5 et de la technologie ATI Eyefinity permettant de brancher 3 écrans simultanément. Fiabilité Dotés d’un disque dur avec système antichoc, ces ordinateurs ont subi des tests rigoureux qui garantissent une qualité supérieure aux normes industrielles standards et une résistance particulière aux chutes et à la pression.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116