E.D.I. n°19 juin 2012
E.D.I. n°19 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 38 Mo

  • Dans ce numéro : Le service toujours gagnant

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
la location de courte durée de matériel est toujours d’actualité. En effet, pour des besoins ponctuels, les entreprises sont nombreuses à louer leur équipement matériel (PC, projecteur, écran, etc.) pour la journée ou le mois. Il existe une multitude de loueurs de matériels en France, on les appelle « les Hertz » du PC. Citons entre autres : Leni, A-loc, Eurolocation, Idem ou encore Actiloc. La conjoncture rend l’accès au leasing plus restreint… Tous ces loueurs de matériels proposent une zone de chalandise qui varie en fonction de la taille de l’entreprise ou de la spécialité revendiquée. Ils se distinguent par la qualité du matériel et les délais de livraisons extrêmement courts. Avec la crise, l’accès au financement pour les entreprises est devenu 70 EDI n°19/Juin 2012 Dossier Services [Financement] Sous l’effet de la crise, le taux d’acceptation des dossiers est tombé de 95% à environ 72%, voire 65%, en quatre ans » TROIS QUESTIONS À ARNAUD ROUILLIER, MILE. L’E.D.I. : Qui est Mile et quel est son métier ? Arnaud Rouillier : Mile est un loueur informatique indépendant qui n’appartient à aucun groupe bancaire mais qui est la propriété de ses cadres dirigeants. Notre chiffre d’affaires s’établit à un peu plus de 10 millions d’euros et nous comptons 3 000 clients pour 23 M € d’actifs gérés. Depuis 25 ans, nous travaillons exclusivement en indirect avec plus de 300 revendeurs partenaires. Notre offre de location évolutive se différencie d’abord par notre positionnement de spécialiste du marché informatique capable d’intervenir sans montant minimum avec des solutions adaptées aux actifs technologiques financés. Nous proposons par exemple, dans le cadre de notre partenariat avec Sage, le financement en mode projet, permettant la montée en charge des loyers en fonction du déploiement des gros projets d’ERP. Nous accompagnons aussi les revendeurs dans leurs relations avec les grossistes grâce à notre offre de location avec délégation de paiement, pour préserver un parcours du combattant à mener face aux banques. Qu’en est-il avec la location financière dans le domaine de l’IT ? « Le taux d’acceptation des dossiers est d’environ 72% », revendique Franck Genty. Il est évident que ce taux paraît moins élevé qu’il y a quatre ans où certains parmi nos interlocuteurs avançaient des taux de 95% de dossiers déposés acceptés. En tant de crise, plus d’entreprises connaissent des défauts de paiement et n’offrent pas suffisamment de garanties. « Les banques jouent globalement le jeu mais elles sont plus regardantes sur la qualité des partenaires et des clients », temporise Cyril Marlaud qui prévient que la décision finale revient tout de même au loueur qui gère le dossier. « Nous menons, de notre côté chez Locam, une étude de faisabilité et, dans certains cas, on associe le revendeur au risque à hauteur de 30% ou leurs encours en sécurisant les flux de trésorerie. Ensuite, nous disposons d’offres connexes à valeur ajoutée : la location courte durée – à partir d’une journée – pour répondre aux besoins ponctuels des clients de nos partenaires pour de l’événementiel, de la formation, du développement... Enfin, nous intervenons comme broker en mettant à disposition des revendeurs des matériels d’occasions testés et reconditionnés – ce qui leur permet d’homogénéiser des parcs clients ou de récupérer de la pièce détachée –, ou en reprenant des parcs de matériels obsolètes. L’E.D.I. : Quel est l’avantage pour un revendeur de passer par vous ? A. R. : Notre force est la proximité avec nos partenaires et leurs clients. Un commercial Mile accompagne les revendeurs sur le terrain, il sert d’expert et de spécialiste dans le domaine de la location évolutive. Car le revendeur n’a pas forcément les compétences nécessaires pour parler de ces points financiers… Ce n’est d’ailleurs pas son métier. Notre volonté est de leur rendre justement un service clés en main. D’autre part, être capable 40% », note Guillaume Barou, chargé d’activité Marketing et communication chez Locam. Et d’ajouter que « ce sont généralement les entreprises de moins de trois ans qui connaissent le plus des défaillances, nous leur proposons donc une offre adaptée par rapport au niveau du risque, c’est un fonds de garantie ». … mais c’est le loueur qui a le dernier mot En effet, l’acceptation du dossier nécessite, pour le loueur, un travail rigoureux en amont – un travail d’acceptation réalisé par une équipe dédiée – avant de soumettre le projet aux banques. Une négociation s’engage alors entre les loueurs et les banques. Même si un certain nombre de loueurs appartiennent en tant que filiales à des groupes bancaires, certains négocient avec d’autres établissements que leur maison mère pour obtenir les meilleurs taux pour leurs clients (NDLR : nos interlocuteurs ne divulguent pas les taux). ● « Notre force provient de la proximité auprès de nos partenaires et de leurs clients « Arnaud Rouillier, directeur commercial de Mile de les accompagner même sur des petits montants nous différencie de nos concurrents car les revendeurs se sentent valorisés et soutenus. Notre objectif est partager de la valeur, établir une relation forte et développer une culture avec nos partenaires. Enfin, pour se diférencier, Mile met en place des offres verticales dédiées à certains secteurs comme l’éducation. Dans l’enseignement privé, pour pallier la saisonnalité des rentrées d’argent, nous proposons des loyers modulés. De même, nous avons créé une offre de location dédiée aux tablettes PC et portables à taux zéro sur 25 mois, lors de notre 25 e anniversaire. L’E.D.I. : Avec la crise, êtes-vous plus sévère dans la sélection des dossiers ? A. R. : Si les banques resserrent davantage les vannes de l’accès au crédit, en tant que loueur, nous nous attachons à accompagner nos clients dans la durée. Nous voulons être meilleurs conseillers que les généralistes. Les scorings sont importants mais nous ne nous en contentons pas. Ainsi, notre travail sur le terrain est primordial : conseiller les revendeurs et leurs clients, et les aider à prendre les meilleures décisions. Il faut aussi convaincre les sociétés françaises – connues pour leur forte culture de la propriété – à louer plus leurs équipements au détriment de achat l’pour préserver leur trésorerie et leur capacité d’endettement. L’industriel J. Paul Getty disait à ce sujet : « Achetez tout ce qui peut prendre de la valeur, louez le reste… »
Exigez davantage ! La Z-Generation Visitez le site http:Ilemea.fujitsu.com/Z-generation/edi Des fonctionnalités de production dans un scanner compact, c’est désormais possible avec les nouveaux scanners de bureau Z-Generation de Fujitsu. Les responsables des services informatiques apprécient le nouveau module d’administration centralisée ; les opérateurs adorent le mode de productivité ScanSnap pour une numérisation ad-hoc par simple pression d‘une touche. Exigez davantage ! Demandez les scanners Z-Generation de Fujitsu. Logiciel ScandAll PRO V2 inclus Tous les noms, noms de fabricants, désignations de marques et de produits, sont protégés par la loi et sont des marques de commerce de fabricants et/ou des marques déposées appartenant à leurs détenteurs respectifs. Toutes les indications sont données sans aucun engagement. Les informations techniques peuvent être modifiées sans préavis.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 1E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 132