E.D.I. n°19 juin 2012
E.D.I. n°19 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 38 Mo

  • Dans ce numéro : Le service toujours gagnant

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
68 EDI n°19/Juin 2012 Dossier Services [Financement] Leasecom se porte garant du règlement des achats que le revendeur contracte chez les grossistes » Les offres de financement sont le plus souvent contractées pour des projets dans l’audiovisuel, la sécurité, le médical et les biens d’équipements. « Même si certains marchés sont plus porteurs, tout projet IT est concerné par la location financière », admet Franck Genty. Par exemple, KNS Lease publie sur son site des retours d’expérience, et on peut effectivement remarquer que la cible est très variée : cela s’étend de la location évolutive de 500 routeurs Cisco pour le réseau IP/VPN d’un industriel de l’agroalimentaire, à la location évolutive de 80 postes de travail pour un cabaret parisien. La location de logiciels est un tremplin vers le mode SaaS Quant au montant contracté sur l’offre de location financière, il est variable : il démarre à quelques centaines d’euros pour finir à plusieurs millions d’euros. « Le ticket moyen chez Leasecom est de 16 000 € », rapporte Franck Genty. Mais, l’offre de départ peut être basse. Prenons l’exemple de Locam. LES PRESTATAIRES VIENNENT DE TOUS HORIZONS Les acteurs qui vendent des offres de location évolutive dans l’IT peuvent être classés suivant trois catégories. Déjà, les constructeurs et les éditeurs via des filiales dédiées comme HP Financial Services, IBM Global Financing, Dell Financial Services ou Microsoft Financial Services fournissent des offres de leasing. Ensuite, on trouve les organismes indépendants, Franck Genty, directeur des marchés IT et d’équipements chez Leasecom. Le loueur met en avant une offre de financement de faibles montants unitaires : dès 350 € HT pour la prise en charge d’une imprimante. Mais, Locam intervient aussi sur des sommes plus conséquentes (ticket moyen les plus nombreux comme Leasecom, Locam, Realease Capital, Flat Lease Group, KNS Lease, Atlease ou encore Axialease. Ces organismes travaillent avec des partenaires bancaires pour obtenir les crédits pour la location. À ce titre, certains loueurs comme BNP Paribas Lease Group (Groupe BNP Paribas), Locam (groupe Crédit agricole Loire et Haute-Loire) ou encore Leasecom (Groupe Crédit Mutuel) sont des filiales de grands groupes bancaires qui, bien évidemment, obtiennent des sources de financement de leur maison mère, mais certains d’entre eux font aussi appel à d’autres établissements bancaires partenaires. Enfin, les prestataires de services et les groupements tels qu’Econocom ECS, SCH Leasing (groupe SCC) ou Resalease (Groupe Resadia) constituent la dernière catégorie à proposer de la location financière à leur catalogue. Ces loueurs poussent leurs offres via un réseau de distribution sous leur propre marque ou en marque blanche, et même en direct pour certains. varie entre 5 000 € et 6 000 € ) sur tous les marchés dont, plus récemment, le logiciel en mode SaaS. « Avec le mode SaaS, il est possible de mettre en place des solutions de financement sur mesure et garantir ainsi une continuité de service indispensable à ce mode de distribution », indique Cyril Marlaud, directeur général de Realease Capital. Un avis que partage Guillaume Barou, chargé d’activité Marketing et communication chez Locam dont le groupe intervient surtout en amont – développement et investissement – de la solution SaaS avec des contrats spécifiques et flexibles autour de l’hébergement : backup, reprise d’activité, etc. Lisser les coûts initiaux sur deux ou trois exercices Alexandre Brousse, responsable du channel chez Dell indique, quant à lui, que pour le cloud en général, Dell via Dell Financial Services accompagne financièrement les revendeurs dans la mise en place d’une vraie stratégie cloud avec financement de l’infrastructure et décalage de paiement. L’intérêt du SaaS permet de lancer un service sans avoir à supporter l’investissement de départ, souvent lourd. De plus, il permet de renoncer à une application sans gros dommages contrairement à un logiciel que l’on achète en licence. Toutefois, le SaaS est encore peu utilisé : il représente, en valeur, 5% du marché français du logiciel (source IDC) et environ 10% du chiffre d’affaires des éditeurs en France (source Afdel). En attendant une démocratisation réelle du mode SaaS, une tendance se dessine timidement selon nos interlocuteurs, c’est la location de logiciel en mode licence. « La location de logiciel en mode licence se développe : les éditeurs sont plutôt satisfaits de cette initiative et les revendeurs semblent jouer le jeu », résume Cyril Marlaud, directeur général de Realease Capital. Même si l’achat de licence reste plébiscité par près de 85% des entreprises, la location permet effectivement de lisser les coûts initiaux sur deux ou trois ans. Enfin, n’oublions pas que, outre la location de licences,
FINANCEMENT D'ACTIFS TECHNOLOGIQUES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 1E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 132