E.D.I. n°19 juin 2012
E.D.I. n°19 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 38 Mo

  • Dans ce numéro : Le service toujours gagnant

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Le fondeur lance « la plus grande campagne de promotion de son histoire » pour accélérer sa croissance tous azimuts. Les revendeurs devraient en profiter massivement. Lors de l’Intel Platinum Summit 2012, qui s’est tenu à Londres, fin avril, la ferveur était au rendez-vous. Le numéro un mondial des microprocesseurs a en effet profité de l’occasion pour dévoiler sa feuille de route des prochains mois, et, surtout, esquisser le profil des prochaines années. Bonne nouvelle pour les revendeurs et intégrateurs car le channel est choyé. « Nous sommes en train de redéfinir le rôle du PC avec notre concept d’ultrabook », affirme d’emblée Gregory Pearson, Vice President, General Manager, Worldwide Sales and Operations Group. « Dans ces conditions, il est normal que nos partenaires soient impliqués. C’est le cas, d’ailleurs, dans tout ce que nous faisons. » Et de les interpeller directement dans la salle : « Vous, les partenaires, vous devez participer au stockage, aux serveurs, et à l’ensemble des dispositifs qui concourent à l’exploitation du data center ! » Joignant le geste à la parole, Intel Gregory Pearson, Vice President, General Manager, Worldwide Sales and Operations Group. 28 EDI n°19/Juin 2012 annonce le lancement ces jours-ci de « la plus grande campagne L’E.D.I. : Quelle est la raison de votre présence au Platinum Summit 2012 ? David Essaiagh : Nous sommes un partenaire historique et privilégié d’Intel, puisque nous appartenons à la catégorie Platinum Partner. Cet évènement est l’occasion de rencontrer les responsables du groupe, bien sûr, mais aussi d’affiner et de préciser ce que nous voulons faire avec eux dans les prochains mois. L’E.D.I. : Par exemple ? D.E. : RueDuCommerce.com est un média. Actus business INTEL PLATINUM SUMMIT 2012 Intel mise tout sur le channel TROIS QUESTIONS À… DAVID ESSAIAGH, RUEDUCOMMERCE.COM Managers du groupe et partenaires s’étaient donné rendez-vous pour leur convention au Hilton London Metropole, tout de bleu Intel. de son histoire, que ce soit en télévision, journaux et réseaux sociaux ». Essentiellement tournée vers la promotion des ultrabooks, celle-ci veut inciter le channel à s’impliquer davantage en ne se limitant pas à l’intégration de systèmes. En clair, à les compléter en ajoutant leurs propres solutions. D’où la montée en charge programmée des ODM (Original Design Manufacturers) dans tous les pays où Intel est présent. Selon Nigel Dallas-Conte, director of distribution, EMEA, le marché européen continuera à être particulièrement porteur, notamment « Apporter visibilité, proximité et performance commerciale « Avec huit millions de visiteurs uniques par an, nous sommes capables d’apporter à la fois de la visibilité, de la proximité, de la performance commerciale et mettre à disposition un canal d’audience. C’est donc l’intérêt bien compris de nos deux entreprises que de travailler ensemble. Cette collaboration se retrouve dans le lancement de la troisième génération de processeurs Core i5 et Core i7 Ivy Bridge, et dans les efforts de démocratisation de leur offre en SSD. C’est intéressant aussi pour les revendeurs et les intégrateurs. L’E.D.I. : Visez-vous plutôt les particuliers ou les professionnels ? D.E. : Nous sommes clairement présents dans ces deux univers. Nous essayons de nous rapprocher encore plus des professionnels en développant une offre dédiée. J’ai aussi une envie : nous rapprocher de l’univers des « gamers ». David Essaiagh, responsable de marché Composants et intégration chez RueDuCommerce.com pour les produits de type All-in-One, dont les responsables d’Intel attendent beaucoup. Il faut savoir que la croissance du commerce électronique est paradoxalement une source de revenus importante pour le channel. Les deux points forts : la progression en Europe et le data center Un nombre grandissant d’intégrateurs se disent tentés d’acheter directement en ligne des séries de composants, voire des systèmes entiers, afin de les intégrer et de les proposer ensuite
Questions pour un champion (du numérique) Plusieurs surprises ont eu lieu dans les t ravées de cette convention. Premièrement, une présence massive des délégués russes, qui contraste avec la grande discrétion des Français, que l’on remarque aussi bien du côté des représentants d’Intel que du côté des partenaires. Une situation pour le moins paradoxale, car le fondeur n’arrête pas de marteler son intérêt pour le marché hexagonal. Deuxièmement – et c’est là encore un paradoxe pour une entreprise qui se revendique comme l’archétype du « cool » –, l’obsession parfaitement assumée de la sécurité. À un tel point que les stands des partenaires, comme les espaces de démonstration de produits Intel, étaient interdits, chaque après-midi, à la presse. Et sans préavis, encore ! On peut voir, à travers cette anecdote, la culture d’entreprise dans ce qu’elle a, sinon de meilleur, en tout cas de plus prégnant. Ainsi le cofondateur d’Intel, Andrew Grove, s’est rendu célèbre avec son essai « Seuls Les Paranoïaques survivent ». À en juger par la trajectoire d’Intel, on est tenté de lui donner raison. à la revente (lire, à ce sujet, l’encadré p. 28). Au surplus, dans les pays récemment entrés dans l’Union européenne – ou s’apprêtant à y adhérer –, le potentiel d’informatisation est immense. « Nous sommes restés, depuis la fondation de l’entreprise, un grand fabricant de microprocesseurs », rappelle Nigel Dallas-Conte. « Du coup, notre infrastructure est capable de s’enrichir en permanence, de façon cohérente, par incrémentations successives. C’est ce qui se passe aujourd’hui avec la technologie Sandy Bridge, et demain, avec Ivy Bridge. » Même son de cloche pour Lisa Graff, Vice President, Architecture Group, General Manager, Enterprise Platforms and Services Division. « L’année 2011 a été extraordinaire pour le channel, surtout en Europe où il a gagné 30% en valeur. » Et l’informatique à la demande stimulera encore les ventes. « Les gens doivent comprendre que le cloud, ce n’est pas seulement Facebook, Google ou Amazon. Pour les partenaires, comme pour les clients, on doit Lisa Graff, Vice President, tenir compte de la question Architecture Group, General Manager, de la localisation des données Enterprise Platforms and Services Division. et de leur sécurisation, et les prendre en charge. » Certes, mais la poursuite de conditions économiques difficiles, notamment en Europe, sous l’effet de la crise financière et de ses retombées, ne risque-t-elle pas de freiner l’envolée des ventes ? Lisa Graff n’y croit pas. « Aux grands comptes qui se méfient du channel, nous disons que nous venons en soutien. C’est très exactement pour cela que nous organisons l’Intel Platinum Summit. » ●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 1E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 19 juin 2012 Page 132