E.D.I. n°18 mai 2012
E.D.I. n°18 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 36,0 Mo

  • Dans ce numéro : Stop aux attaques ! Les nouveaux enjeux de la sécurité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
50 EDI n°18/Mai 2012 Dossier Sécurité LES NOUVEAUX RISQUES IMPOSENT DE NOUVELLES EXIGENCES Avec leur taux d’équipement faible, les TPE-PME représentent un marché potentiel prometteur. D’autant que les services liés aux suites logicielles génèrent plus de valeur et que la menace inattendue gagne en sophistication. Le marché de la protection des postes de travail pour entreprises devrait croître de 4% cette année en France, selon les prévisions du cabinet IDC. Un chiffre d’autant plus notable que, au-delà de l’impact de la crise sur la demande, il s’agit d’un marché de renouvellement. Les sociétés, même les plus petites, dépourvues d’outils de sécurité sont en effet plutôt rares. En revanche, aux dires des fournisseurs, la plupart pâtissent encore d’une mauvaise protection. Tout d’abord, 63% des TPE-PME ne seraient armées que d’un simple antivirus consumer voire gratuit. Puis, à propos les failles de sécurité dans les logiciels, on déplorerait l’absence totale de gestion des patchs dans la plupart des cas. Autre danger, les attaques ciblées se multiplient. Ces Advanced Persistent Threats ont pour objet le vol d’informations sur une population restreinte, en recourant à du social engineering. Pour couronner le tout, les vecteurs d’attaques sont de plus en plus hétérogènes : PC de bureau, portables, tablettes, ou smartphones en plusieurs exemplaires pour un seul individu, sans frontière entre l’usage privé et professionnel. De la facilité avant tout Côté fournisseurs et channel, de simples antivirus deviennent plus difficiles à vendre, puisque les prix constituent leur unique atout différenciateur. Afin d’éviter de souffrir de la guerre tarifaire qui sévit sur ce marché, il vaut mieux donc s’adresser à des fournisseurs Franck Mazeau, country sales manager chez Panda Security. qui procurent des solutions réunissant antimalware, firewall et antispam qui permettent de se démarquer en termes d’efficacité et d’engranger des bénéfices grâce aux options et aux services qui les accompagnent. « Les clients se préoccupent plus de la simplicité d’un outil de sécurité que de sa technologie, un paradoxe », remarque Franck Mazeau, country sales manager chez Panda Security. Autrement dit, les sociétés aux faibles ressources informatiques et qui consacrent peu de temps à la protection veulent avant tout s’adresser à des prestataires qui leur simplifient la vie. « La seule problématique des entreprises est le business. Pour cela, elles ont moins besoin d’un antivirus que d’un système d’information fonctionnel, rapide et sécurisé », résume Laurent Heslault, le directeur des technologies de sécurité Les clients se préoccupent plus de la simplicité d’un outil de sécurité que de sa technologie » chez Symantec. Une attente que partage le channel vis-à-vis des éditeurs : il réclame des produits simples et faciles à manager – qui améliorent donc la productivité. + 15% pour le marché des protections globales Les fournisseurs s’échinent donc à innover par une approche touten-un. « L’antivirus ne représente que 30% de la protection d’un poste », rappelle Guillaume Gamelin, channel sales manager chez Sophos. Lequel s’attend à une croissance de « 15% du marché des protections globales en 2012 ». Bonne nouvelle pour les revendeurs-intégrateurs, puisqu’une suite nécessite des services bien plus valorisants, telles la configuration, la gestion des polices de sécurité, la définition des besoins de filtrage web, etc. L’une des briques qu’incluent ces suites s’applique à la gestion des vulnérabilités d’applications. Un programme Windows, Skype ou Acrobat mal patché représente une source d’infection de première importance. Surtout si l’utilisateur ne télécharge pas les correctifs proposés par Adobe ou Microsoft. Et pour cause : « Les mises à jour automatiques ne sont pas toujours activées sur les postes des entreprises, ➜
Promotions 1 Marge additionnelle 1 Jusqu'à 20% de réduction 1 Jusqu'à 50% de réduction Les conditions générales s'appliquent



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 1E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 134