E.D.I. n°18 mai 2012
E.D.I. n°18 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 36,0 Mo

  • Dans ce numéro : Stop aux attaques ! Les nouveaux enjeux de la sécurité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
40 EDI n°18/Mai 2012 Entretien JEAN-PIERRE LECONTE Président et directeur général de Quadria Le groupe Quadria est surtout connu pour son accord de partenariat stratégique avec Dell. Pourtant, on aurait tort de le cantonner à cette seule dimension : l’entreprise s’est arrogé une place de choix dans le monde hyperconcurrentiel de l’intégration. L’EDI : Quel premier bilan tirez-vous du partenariat avec Dell ? Jean-Pierre Leconte : Il faut distinguer deux choses. Sur la distribution, cela fonctionne bien, avec un petit bémol sur tout ce qui concerne la facturation. Mais Dell est commercialement très réactif. Avec lui, c’est toujours clair et efficace. Les interlocuteurs sont motivés. Ce n’est pas le cas avec tout le monde... Certains constructeurs, et non des moindres, sont totalement absorbés par leur processus interne, leur fonctionnement, leur organisation. Ensuite, il y a la partie cloud de notre partenariat avec Dell. Là aussi, les relations sont excellentes. On a consacré un an à la mise en place opérationnelle, et depuis quatre mois, cela démarre vraiment. Quant à l’accord proprement dit, il est prévu sur deux ans, mais il faut reconnaître que « borner » un tel partenariat ne veut pas dire grandchose. Sur le terrain, on s’inscrit dans la durée. L’EDI : Les entreprises cibles sont-elles toujours les PME ? J.-P.L. : En fait, nous avons été surpris de voir à quel point l’accueil était favorable surtout de la part des grands comptes ! Sur environ 200 grands projets, un bon tiers provient de grosses structures. Certes, il s’agit de grands comptes dans notre terminologie maison. Mais tout de même… L’EDI : En tant qu’intégrateur, ressentez-vous les effets de la stagnation économique ? J.-P.L. : C’est loin d’être satisfaisant. Cela dit, je me bats contre la morosité ambiante. De plus, il faut moduler l’appréciation Bio express Cet ancien de l’Inseec Bordeaux a déjà accompli un joli parcours. Résolument placé sous le signe de l’éclectisme : il amorce sa vie professionnelle dans le monde bancaire, à Montréal puis à Paris. Il reprend ensuite une PME familiale de mécanographie, avant de participer activement au lancement du groupement Euralliance’s. En 2003-2004, Quadria voit le jour. Sur le plan personnel, sa trajectoire est tout aussi diversifiée. Il pilote, se passionne pour la photo, et passe volontiers des vacances itinérantes dans le Montana. Autre élément différenciateur, Jean-Pierre Leconte installe le siège social de Quadria à Limoges, dans sa région d’origine. Homme d’affaires et entrepreneur-né, ce père de trois enfants est atypique dans son milieu professionnel. Ce qui ne l’empêche pas de plébisciter le travail en réseau... Jean-Pierre Leconte est un paradoxe vivant. Propos recueillis par Pierre-Antoine Merlin « LA DÉMATÉRIALISATION ACCROÎT LE BESOIN DE PROXIMITÉ » économique au moins sur deux points : d’abord, notre activité PME connaît une forte croissance. Ensuite, la commande publique permet d’engranger une certaine récurrence, une certaine stabilité dans les revenus. Sur un plan général, on peut aussi constater que dans nos métiers, les deux dernières années n’ont pas été si mauvaises que ça. Partout où je vais, mes confrères me le disent. Il n’y a pas eu d’effondrement. En revanche, ce qui est pénible et parfois inquiétant, c’est l’absence de « prévisibilité ». Cela complique le montage d’un business plan cohérent et l’anticipation des investissements. Il faut apprendre à vivre avec ça. L’EDI : Au-delà de cette conjoncture difficile à prévoir, quels sont vos projets ? J.-P.L. : Les intégrateurs qui ont résisté aux dernières crises ont prouvé qu’ils étaient bons. Mais globalement, la profession ne s’est pas assez souciée de créer de la valeur. Or, notre rôle se situe dans l’intermédiation, et nous devons aller dans cette direction. Le cloud, par exemple, renferme un énorme potentiel. Mais les déploiements s’effectueront moins vite que prévu. Pour Quadria, cela tient moins à la technique – nous sommes prêts – qu’à la force commerciale qui reste à étoffer. Et n’étant ni opérateur, ni vendeur de tuyaux, ni hébergeur, nous nous situons bel et bien au cœur de tout. L’EDI : Être un intégrateur français est-il un atout commercial ? J.-P.L. : Oui. D’abord pour des raisons juridiques : dans le cloud, les contraintes de localisation et de protection des données sont réelles. Ensuite pour des raisons psychologiques. Plus la dématérialisation avance, plus les partenaires et clients ont besoin d’une relation de proximité. Cela tombe bien : contrairement à beaucoup d’intégrateurs, Quadria, lui, est essentiellement implanté en province. Moi-même, je passe beaucoup de temps à me déplacer dans les régions. On constate que les petites entreprises veulent établir une relation de confiance. Il faut donc leur appliquer un modèle de proximité humaine et géographique. En revanche, il faut maintenir la concentration des moyens techniques. ●
LES SOLUTIONS PROFESSIONNELLES TOSHIBA *Toshiba, à la pointe de l’innovation - ©Gettyimages © Corbis Windows 7 Professionnel vous aide à travailler plus facilement de n’importe où et en toute sécurité. Connectez vous tout simplement au réseau et partagez vos présentations/fichiers. De plus, la protection des données a été renforcée et la compatibilité avec les applications augmentée. Windows 7 est là pour simplifier votre PC et votre travail. Toshiba recommande Windows 7 Professionnel. Exclusif, TOSHIBA échange votre PC Portable Professionnel en panne contre un neuf ! Modèle présenté : Portégé Z830 incluant Windows 7 Professionnel Pour en savoir plus sur les conditions de l’offre, rendez-vous sur : www.toshiba.fr/echangeaneuf ou par téléphone au : 0969 32 64 84 (numéro Cristal - Appel non surtaxé) Toshiba est une marque commerciale de Toshiba Corporation. Microsoft, Windows, Windows Live et le logo Windows sont des marques commerciales du groupe Microsoft. Les noms des sociétés et des produits mentionnés ici peuvent être des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs. Les caractéristiques et les couleurs varient selon le modèle et la disponibilité locale. Le produit réel peut différer des images qui ne sont proposées qu’à titre d’illustration. Contactez votre revendeur local pour plus d’informations. Intel est une marque déposée d’Intel Corporation au Etats Unis et/ou dans d’autres pays. Intel, le logo Intel, Intel Inside, Intel Core et Core Inside sont des marques de commerce d’Intel Corporation aux États-Unis et dans d’autres pays. *



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 1E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 134