E.D.I. n°18 mai 2012
E.D.I. n°18 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 36,0 Mo

  • Dans ce numéro : Stop aux attaques ! Les nouveaux enjeux de la sécurité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
10 EDI n°18/Mai 2012 Évènement DIVERSIFICATION Être capable de se renouveler est un critère primordial pour évaluer le dynamisme d’une entreprise. Et sur ce point, on peut dire que la conférence paneuropéenne de Brother organisée à Berlin fin avril a permis au constructeur d’afficher une démarche très volontariste. Pâtissant à la fois de l’ambiance maussade du marché de l’impression et du ratio yen/dollar qui pèse négativement sur ses résultats, Brother connaît, depuis quelques années, une baisse significative de son chiffre d’affaires mondial qui est passé de 2007 à 2011 de 567 à 492 milliards de yens (5,3 à 4,6 Mds € ). Face à ces chiffres, le président de Brother Toshikazu Koike qui a inauguré la conférence, a annoncé un plan agressif de retour à la croissance (« Back to Growth ») qui doit amener le groupe à un CA de 750 milliards de yens en 2015, et même 1000 milliards de yens en 2021 (9,3 Mds € ). « L’impression reste notre cœur de métier et cette activité progressera encore au sein du groupe Brother mais nous allons aussi croître en nous attaquant à de nouveaux secteurs et en nous développant sur les pays émergents notamment en Amérique du sud », souligne M. Koike. Parmi ces nouveaux marchés, certains sont connexes au monde de l’impression comme les scanners (lire plus bas) mais d’autres sont plus inattendus. À commencer par la visioconférence. Brother vient de racheter la société américaine Nefsis spécialisée dans ce domaine et a repris à son compte son logiciel rebaptisé OmniJoin. Brother veut faire évoluer la visioconférence « L’objectif n’est pas de proposer un énième outil de web conferencing tels que ceux implantés sur le marché mais d’aller bien plus loin en termes de fonctionnalités en offrant la possibilité d’organiser des conférences multisites en qualité HD pour le son et l’image », explique Richard Thomas, product planning manager de Brother International. Le constructeur ne se considère pas, pour autant, comme un concurrent de Cisco et de sa solution TelePresence. Il se concentrera sur la couche logicielle de la visioconférence, mais sans s’interdire de proposer, dans l’avenir, ses propres caméras. Prudent, Brother ne compte pas impliquer, pour l’heure, ses partenaires sur ce marché : Luc Godard, directeur marketing et communication de Brother France nous a d’ailleurs précisé Par Vincent Verhaeghe BROTHER À LA CONQUÊTE DE NOUVEAUX MARCHÉS À l’occasion de ses 50 ans de présence sur le Vieux Continent, Brother a réuni la presse européenne de 19 pays pour présenter ses projets avec, comme objectif, le retour à la croissance via l’entrée sur de nouveaux secteurs et un accroissement de la part du service. « Back to growth ! » Le plan agressif de retour à la croissance doit amener le groupe à un CA de 1000 milliards de yens en 2021 (9,3 Mds € ). Compromis parfait entre le laser le jet d’encre, cette imprimante sort 100 pages par minute. que la distribution se ferait, d’abord, uniquement en mode direct. Un autre produit totalement hors secteur pour le Brother que l’on connaît a également retenu l’attention : l’AirScouter. S’il ressemble, sur le principe, aux lunettes vidéo proposées par Sony ou Epson, il s’agit en réalité d’une sorte de projecteur optique permettant de visualiser sur un œil l’image produite par un smartphone ou une tablette – pour le moment l’iPhone et l’iPad sont supportés – tout en gardant les mains libres pour réaliser des opérations de type maintenance ou installation. Dans l’exemple montré lors de la conférence, on voyait une personne réaliser le montage d’une pièce tout en suivant les instructions en vidéo d’un œil. A priori, très verticaux, les débouchés pour cet AirScouter sont avant tout industriels. Ce qui permettra, selon M. Koike, de « toucher de nouveaux types de partenaires tels des intégrateurs ou des VAR spécialisés ». De même, côté impression, Brother a décidé d’élargir sa cible de clientèle en lorgnant du côté des grands
comptes. Il mise pour cela sur une nouvelle imprimante – tellement nouvelle qu’elle n’a pas encore de nom – et qui, aux dires de Chris Marshall, senior manager printing & solution division constitue le parfait compromis entre le jet d’encre et le laser. 2012, l’année la plus riche en termes d’annonces Cette imprimante peut produire jusqu’à 100ppm grâce à une tête d’impression de 8,5 pouces de large restant en permanence immobile car déposant l’encre simultanément sur toute la largeur de la page via 5 000 buses. Dans un groupe de travail et en utilisant les bacs ajoutables, elle atteint le niveau de prestation d’une imprimante départementale mais à un coût bien inférieur et un impact écologique réduit de 50%. « Les entreprises n’impriment pas moins, mais mieux », souligne Chris Marshall, et ce type d’imprimante entre parfaitement dans le cadre d’une politique pragmatique de l’impression professionnelle. Brother étoffera également son offre de services liés à l’impression. Outre l’évolution des programmes de coût à la page, le fournisseur proposera un nouvel outil logiciel baptisé b-guard pour la gestion et le contrôle des parcs d’imprimantes de la marque, permettant notamment de réduire le coût global de l’impression, un des postes de dépense les plus sensibles. B-guard offrira aussi des fonctions avancées comme l’impression sécurisée ou depuis des produits mobiles. La mobilité est en effet un autre axe fort du développement stratégique de Brother. Après la PocketJet, ont été annoncés les scanners portables – qui ne pèsent que quelques centaines grammes – de la gamme DSMobile. Voilà donc, après plus d’un siècle d’existence dont cinquante ans de présence en Europe, Brother s’apprête à vivre un tournant. Car 2012 sera sans doute l’année la plus riche qu’ait connue le constructeur, en termes d’annonces et de nouveautés ● L’AirScouter est un projecteur optique qui permet de visualiser sur un œil l’image produite par un smartphone ou une tablette tout en gardant les mains libres pour réaliser des opérations de type maintenance ou installation. L’impression reste notre cœur de métier « Toshikazu Koike, président de Brother.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 1E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 18 mai 2012 Page 134