E.D.I. n°17 avril 2012
E.D.I. n°17 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 38,7 Mo

  • Dans ce numéro : La distribution IT à l'heure de la vente 2.0

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
Tests De nombreux NAS sont conçus dans l’optique d’offrir le plus de fonctions, quitte à disposer d’une interface encombrée et dont on exploite, au final, qu’une infime frange des possibilités. Western Digital prend le contrepied de cette tendance avec ce WD Sentinel DX4000. S’il possède les attributs d’un NAS – il autorise, lui aussi, le partage de fichiers sur un réseau –, il se présente avant tout comme un outil de backup complet pour les postes de travail connectés, capable de gérer jusqu’à 25 clients, que ce soit des desktops ou des portables, et qu’ils tournent sous Windows, MacOS ou Linux. Contrairement aux NAS classiques, on n’accède pas à son firmware caché au cœur du système. Toute la gestion des sauvegardes se fait via Windows Storage Server 2008 R2, le système d’exploitation dédié au stockage réseau de Microsoft. Par rapport à des outils de sauvegarde classiques, cet outil présente une interface assez minimaliste ; les seules fonctions concernant la gestion des comptes utilisateurs et des backups. On notera toutefois l’ajout possible de plug-ins logiciels mais le seul disponible est celui qui donne accès aux fichiers du NAS à partir d’un smartphone sous Windows Phone. Sauvegarde automatique de 25 postes clients Pour ajouter un poste client à sauvegarder, il faudra exécuter, sur le poste en question, un petit utilitaire gratuit et téléchargeable. Ce poste sera identifié sur Windows Server, ce qui permettra d’effectuer une sauvegarde complète ou partielle des fichiers. Cette dernière est programmable à intervalles réguliers ou peut s’opérer manuellement. La récupération est aussi simple depuis n’importe quelle machine ayant accès au NAS ; il suffit de s’identifier en tant qu’administrateur pour demander 92 EDI n°17/Avril 2012 NAS• WD SENTINEL DX4000 UN NAS QUI CENTRALISE LES BACKUPS Idéale pour les PME désireuses de protéger les postes de travail facilement, voici une méthode souple et quasi automatique pour gérer des backups complets, se limitant aux fonctions d’accès aux fichiers. la restauration d’une image ou de certains fichiers. Cependant, il faut noter que lors d’une restauration partielle de fichiers, l’opération peut s’avérer assez longue quand le nombre de fichiers est important. Le WD Sentinel DX4000 propose quatre baies 3,5 pouces mais peut être équipé qu’avec deux qui accueilleront chacune un disque de 2 To de capacité. Le principe de ce NAS étant d’offrir le maximum de sécurité et de protection des fichiers et des sauvegardes – la priorité n’étant pas donnée aux performances –, les disques sont d’emblée architecturés en RAID 1 pour assurer la redondance des données. Avec un ou deux disques supplémentaires, on pourra opter pour le RAID 5. Rare : la double alimentation limite les risques en cas de coupure L’onglet Monitor du logiciel de gestion permet de mesurer de nombreux paramètres sur ces disques, que ce soit en termes d’espace de stockage utilisé mais aussi sur la température interne ou la vitesse du système de refroidissement. Il faut d’ailleurs noter qu’en dehors d’un démarrage un peu bruyant, le WD Sentinel DX4000 est très discret en usage courant. Sur sa partie arrière, on trouvera deux ports USB 3.0 facilitant le transfert vers des dispositifs de stockage externes ainsi que deux interfaces Ethernet et, chose plus rare sur cette gamme de NAS, deux alimentations séparées ce qui permet de limiter les risques de coupure. Le tout est animé par un processeur Atom double cœur lié à 2 Go de mémoire ; un dispositif nécessaire car Windows Server Storage 2008 est assez exigeant en termes de ressources. Quant à la fonction de partage des fichiers, elle est plutôt sommaire mais s’étoffe tout de même d’un accès à distance via le web plutôt pratique, et d’un serveur DLNA pour les fichiers multimédias. ● NAS WD SENTINEL DX4000 Caractéristiques > Capacité : 4 To (2 x 2 To), version disponible en 4 x 2 To > Emplacements : 4 baies 3,5 pouces SATA II > Processeur : Intel Atom D525 1,8 GHz, 2 Go de mémoire > Interfaces : 2 x Gigabit Ethernet, 2 x USB 3.0 > Systèmes RAID : RAID 1 ou 5 > Système d’exploitation : Windows Storage Server 2008 R2 > Compatibilité : Windows, MacOS, Linux > Prix : 949 € HT (avec 2 x 2 To) Atouts > Facilité d’utilisation > Double alimentation > Interfaces USB 3.0 La partie arrière du NAS propose deux entrées pour l’alimentation ce qui permet d’assurer la meilleure continuité de service possible.
ETHERNET 2 CARTOUCHES HAUTE CAPACITÉ 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 1E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 116