E.D.I. n°17 avril 2012
E.D.I. n°17 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 38,7 Mo

  • Dans ce numéro : La distribution IT à l'heure de la vente 2.0

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Le constat est sans appel : alors que les réseaux sociaux étaient surtout voués à une utilisation grand public, les salariés des entreprises les ont massivement adoptés. Selon l’enquête de l’Observatoire Cegos réalisée sur un échantillon de 1 500 personnes – 1 200 salariés et 300 responsables de réseaux sociaux dans les entreprises –, les salariés plébiscitent l’usage des réseaux sociaux. Pour 59% d’entre eux, c’est avant tout pour agrandir et entretenir leur cercle de connaissances ; 44% pour opérer une veille professionnelle ; et 41% pour communiquer avec leurs collègues. De par leur interface intuitive, les réseaux sociaux sont les plus 40 EDI n°17/Avril 2012 Dossier Réseaux sociaux LES RÉSEAUX SOCIAUX B TO B : LES NOUVEAUX CANAUX DE VENTES ? Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans les relations humaines entre professionnels mais ils le sont nettement moins pour le business des revendeurs IT. En effet, les initiatives dans la distribution pour booster leurs ventes via les réseaux sociaux demeurent plutôt confidentielles. à même de stimuler les échanges pertinents, générateurs d’intelligence collective et donc de valeur ajoutée importante. Selon une étude menée par PRWeek et MS&L Group, 79% des entreprises interrogées estiment que le dialogue en temps réel avec leurs clients via les médias sociaux est un gage de compétitivité, et 58% pensent que l’utilisation LE SOCIAL CRM SE RECENTRE SUR L’INDIVIDU des médias sociaux aura un impact important sur l’augmentation des ventes et de leurs bénéfices. De leur côté, les revendeurs IT n’ignorent plus cette tendance : ils connaissent l’influence de ces outils, surtout en B toC. Pour Gartner, 20% des influenceurs sur les réseaux sociaux influent sur 74% des comportements d’achat. ➜ Cela fait maintenant plus d’un an que Salesforce.com s’est doté d’une brique RSE (réseau social d’entreprise) baptisée Chatter qui mixte les concepts de Twitter et de Facebook comme les abonnements, les amis, la publication sur un mur, etc. On peut considérer que l’éditeur est quelque part un précurseur dans le social CRM. Le social CRM reste du CRM version 2.0 puisqu’il s’agit toujours d’un processus back-end, avec un système pour gérer les relations avec les clients, mais il accorde une place importante à la conversation et à l’individualisation des relations, la réactivité des réponses et les interactions directes. Dans le social CRM, c’est le client qui prend la parole, et l’entreprise doit donc intégrer dans les processus de son logiciel la gestion de la relation client, les interactions émises par lui ; ce qui permet de mieux répondre à ses besoins. Avec le social CRM, les clients sont écoutés au bon moment et sur le bon canal de communication. C’est exactement l’inverse de ce qui se passait avant, lorsque l’on considérait le client comme quelqu’un de p assif. Les éditeurs de solutions de CRM (ou GRC, en français) se sont ouverts aux médias sociaux. On peut citer outre Salesforce.com, Sugar CRM, Cosmic de Udapte Software, Oracle Social CRM, etc.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 1E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 116