E.D.I. n°17 avril 2012
E.D.I. n°17 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 38,7 Mo

  • Dans ce numéro : La distribution IT à l'heure de la vente 2.0

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Mouvements Dell France Hervé Berrebi Directeur des ventes indirectes PME Dell France recrute Hervé Berrebi au poste de directeur des ventes indirectes PME. À noter qu’ayant effectué l’essentiel de son début de carrière dans l’industrie informatique, il était jusquelà directeur de la division professionnelle d’Acer pour la France. HP France Claire Delalande Directrice marketing Le groupe HP annonce la nomination de Claire Delalande au poste de directrice marketing de sa filiale française. Cette fonction s’ajoute à la direction marketing de l’entité Software qu’elle assumait déjà. Avenir Télécom Jacques Dergarabédian Directeur commercial Jacques Dergarabédian prend la direction du département commercial d’Avenir Télécom. Ancien directeur général d’une entreprise spécialisée dans l’accessoire multimédia, il accompagnera le groupe dans sa stratégie « axée sur le développement de marques et de gammes de produits sous licences, et dédiées aux marché de l’accessoire et des périphériques ». InterCloud Sébastien Darde Directeur vente & partenariats Dans son nouveau poste, Sébastien Darde assumera la mission d’élaborer et de piloter la stratégie commerciale de l’opérateur. Il sera également chargé de développer le réseau de partenaires en France et à l’international. 30 EDI n°17/Avril 2012 Actus business STRATÉGIE Juniper officialise son passage au tout-indirect Cette fois, c’est fait. Le channel, depuis longtemps majoritaire chez Juniper, devient le seul mode de commercialisation des produits de l’entreprise. « En France et en Europe, on était déjà pratiquement au tout-indirect », rappelle toutefois Guillaume Chezeaud, director of partner sales, South Europe. « Aux États-Unis, en revanche, ce mouvement a pris plus de temps. Culturellement, on observe que les Américains sont souvent plus attachés que les Européens aux relations commerciales en direct. » Pourquoi ce fabricant de routeurs qui cherche à s’imposer comme fournisseur global de solutions de réseaux, a-t-il donc fait ce choix ? « C’est très simple », reprend Guillaume Chezeaud. « Les partenaires attendent avant tout de la clarté, des relations pérennes. Ils veulent savoir sur quoi et sur qui ils peuvent compter, surtout dans une période un peu compliquée. Il fallait donc clarifier durablement les choses. » Selon Juniper, les deux éléments qui tireront notablement le marché – au moins dans les prochains mois – sont, d’une part, la progression rapide du cloud, et d’autre part, l’envol de la mobilité en environnement personnel et professionnel. Cette mobilité entraîne en effet « la multiplication des moyens de connexion ». D’où une expansion continue du marché de l’informatique, des réseaux et des télécoms. L’industriel insiste également sur l’importance du secteur On connaît surtout l’éditeur Nice Systems pour son activité de développeur de solutions logicielles de contrôle qualité et de GRC (gestion de la relation client). Pourtant, cette entreprise propose aussi, et de plus en plus, un éventail élargi de solutions pour de nombreux secteurs qui s’étend de la finance au tourisme, en passant par les fournisseurs de services opérant dans le domaine de l’énergie. Parallèlement, la société s’adresse au SMB. Pradeep Sindhu, CTO et fondateur de Juniper. Arnaud Guénégan, Western Europe sales director de Nice Systems public, pas seulement en France mais dans l’ensemble des pays comparables, explique-t-il. Reste la question, toujours délicate, des clientèles cibles de Juniper. Il y a deux ans, ses clients étaient, pour un tiers, des opérateurs télécoms, et, pour deux tiers, les entreprises considérées d’un point de vue général. Conformément à la roadmap initialement prévue, un rééquilibrage s’est opéré au cours de ces dernières années pour parvenir, à peu près, à un ratio 50/50 jugé optimal pour l’entreprise. À l’avenir, Juniper entend ne plus se cantonner à jouer l’éternel challenger de Cisco. Sa position relative lui permet de s’affranchir de l’ombre tutélaire de son grand rival, et de passer à l’offensive sur ces nouveaux supports de communication et de marketing que sont les réseaux sociaux. Les dirigeants du groupe souhaitent associer de façon de plus en plus étroite leurs partenaires à la vie de l’entreprise et à ses projets. Là encore, le passage au tout-indirect devrait faciliter les choses : « On ne vend bien que ce que l’on connaît », estime Guillaume Chezeaud. La montée en charge fulgurante de l’interactivité entre le fournisseur et ses revendeurs y contribuera puissamment. Autre atout de Juniper dont s’enorgueillit son fondateur et CTO, Pradeep Sindhu, l’élargissement constant de sa gamme de produits via la croissance externe. Pour ne citer qu’un exemple : l’acquisition de Netscreen a permis au groupe d’inscrire à son catalogue divers outils de sécurité parmi lesquels les UTM (united threat management). ● RELATION CLIENT Nice Systems accélère sur le marché français Du coup, les besoins de recrutement de partenaires se font sentir. « Nous avons l’intention de développer de nouveaux partenariats dans les mois à venir », confie Arnaud Guénégan, Western Europe sales director. « Mais il est important de prendre son temps, afin de trouver des entreprises qui comprennent nos outils et qui soient capables de les commercialiser. » Pour mieux se faire connaître, Nice Systems a organisé, en partenariat avec l'Association française de la relation client, sa sixième conférence annuelle Interactions sur le thème « Voix du client ». L’occasion de faire le point sur sa stratégie produits, mais aussi de revenir sur les acquisitions de Fizzback et de Merced Systems, toujours dans l’objectif d’une amélioration de la relation client. ●
Actus business GESTION DES RÉSEAUX IP Infoblox lance son programme européen Elite Partner Qui dit changement de stratégie sous-entend presque toujours refonte de la politique de distribution. C’est ce qu’a annoncé Infoblox, le spécialiste de la gestion des réseaux IP. Il vient de créer le programme européen Elite Partner et compte recruter une quinzaine de revendeurs à valeur ajoutée. Les solutions d’Infloblox portent sur la gestion des DNS (Domain Name Server), des DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) et des adresses IP (IPAM ou IP Adress Management). Mais ce monde de l’IP est en pleine révolution, notamment avec l’arrivée de la virtualisation et du cloud computing. Le réseau n’est plus statique comme jadis. Les machines virtuelles se créent, se ferment, passent d’un serveur à l’autre, voir d’un site à l’autre. Les chemins changent, les adresses IP aussi. D’où la nécessiter de tenir à jour, en temps réel, ces changements, sous peine de voir le système d’information planter. Les méthodes traditionnelles de gestion ne suffisent plus, estime Infoblox, et suggère d’automatiser la configuration des réseaux. Sa solution est le fruit de l’acquisition, en 2010, de Netcordia, spécialiste du Network Configuration Management Software. Un autre facteur met la pression sur les administrateurs réseaux : l’arrivée d’IPv6 qui devra cohabiter longtemps avec IPv4. Des passerelles seront nécessaires pour que ces deux « nuages » puissent se parler et que cette hétérogénéité du réseau soit transparente pour les applications. Là aussi, Infloblox propose une solution. « Avec le programme Elite Partners, nous voulons constituer un réseau de partenaires, déclare Tariq Ahmed, directeur européen des canaux de distribution. Les futurs membres devront être experts en réseaux IP. C’est pourquoi nous regardons du côté des partenaires ténors de l’iP, tel Cisco, Juniper ou F5. » Infloblox compte aller vite et a déjà mis en place un plan de bataille et un portail. Ce marché de l’automatisation couvre les PME comme les grands groupes qui, pour minimiser les coûts, veulent réduire Tariq Ahmed, directeur channels EMEA chez Infoblox les effectifs et optent, explique Infoblox, vers des solutions d’automatisation. ● Mouvements Iomega et EMC Nicolas Levrier et... Country Manager France et Maghreb chez Iomega... Patrick Mathieu Distribution manager chez EMC La société Iomega, filiale d’EMC spécialisée dans la protection des données pour PME, nomme Nicolas Levrier au poste de Country Manager France et Maghreb. Il développera l’activité bitoubiste et la vente de NAS. Ses missions : recruter des partenaires Premium dédiés à la vente de NAS ; renforcer le réseau de revendeurs Iomega ; et créer la distribution de la vidéosurveillance. À noter que Nicolas Levrier succède à Patrick Mathieu, désormais distribution manager d’EMC.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 1E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 116