E.D.I. n°17 avril 2012
E.D.I. n°17 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 38,7 Mo

  • Dans ce numéro : La distribution IT à l'heure de la vente 2.0

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Le Pavillon France surfe sur la croissance IT Les start-ups françaises innovantes du monde IT se sont encore taillé un franc succès sous l’égide d’Ubifrance, l’agence chargée de promouvoir ces jeunes pousses. La vingtaine de sociétés présentes se sont réparties entre infrastructures IT, périphériques, internet du futur et équipements spécialisés, sans oublier les technologies 3D. C’est dans cette catégorie que s’illustre PackshotCreator, le fournisseur de visuels et d’animations 360 degrés et 3D pour les présentations marketing. La notoriété de cette marque lui permet d’être représentée sur un nombre de plus en plus grand de salons. Pour valoriser les atouts du made in France, Ubifrance met l’accent sur la croissance exceptionnelle du marché IT dans l’Hexagone : 3,4% en 2011, en dépit de la crise économique, et même 4,8% prévus en 2012 pour les seuls logiciels d’infrastructure. Unifrance se fonde en l’occurrence sur les statistiques de l’European Information Technology Observatory (EITO). Un regret, cependant, pour nuancer ces bonnes nouvelles. La délégation française était disséminée dans plusieurs halls, ce qui a altéré la visibilité de l’ensemble. Sans doute cette logique de spécialisation des halls par domaines d’activités a-t-elle ses raisons. Mais pour les entreprises françaises, la réunion en un seul et même espace, abrité dans le même hall, eût été – de loin – préférable. L’année prochaine, peut-être ? 12 EDI n°17/Avril 2012 Évènement TROIS QUESTIONS À… VIC HSU, P-DG de Synology « Nous ouvrons notre filiale à Paris « L’EDI : Quels sont vos projets sur le marché français ? Vic Hsu : Nous ouvrons ces jours-ci notre filiale dans l’Hexagone. Elle sera située à Paris, car c’est la localisation la plus facile pour couvrir le marché français. L’EDI : De combien de revendeurs disposez-vous ? V.H. : En Europe, on les compte par centaines. Et en France, ils sont nombreux. C’est difficile de savoir combien exactement... Ce qui est sûr, Quand la grève ne grève pas (le succès) Comme l’année dernière, les responsables des transports publics locaux ont profité de l’affluence record autour de Hanovre pour déclencher une grève massive. Les organisateurs du Cebit ont répliqué en affrétant aussitôt bus et trains spéciaux. Mais surtout, ils ont fabriqué des posters cartonnés arborant le logo du Cebit, destinés aux congressistes, visiteurs et exposants : ceux-ci n’avaient qu’à présenter ce sésame pour être convoyés par des automobilistes solidaires. Peu imaginable en France, cette opération inédite a remporté un franc succès et une démonstration d’organisation. c’est que l’Europe est un marché très important. L’EDI : Pas de crise en vue, donc ? V.H. : Au contraire ! L’incertitude économique est une opportunité. Les utilisateurs ont besoin de plus de NAS, et de stockage d’une manière générale, avec l’accroissement des données à gérer. Cela se voit dans la hausse très rapide de nos revenus : nous connaissons une croissance à deux chiffres, et cela devrait continuer cette année. Le Cebit, ça marche ! Facebook et Google, invités surprise Vic Hsu, P-DG de Synology C’est l’une des attractions traditionnelles du salon, et pourtant elle surprend encore. Tous les ans, un semimarathon est proposé à tous, notamment au patron du Cebit qui y participe régulièrement. De quoi réchauffer les corps et la température hivernale, sans doute, mais aussi peut-être un entraînement propice au business ? Autre originalité, ce n’est pas uniquement une course en extérieur. Les coureurs traversent halls et stands devant des exposants et visiteurs médusés. Certes, Facebook ne possèdait pas de stand attitré. Il n’empêche. Participer à une table-ronde sur le thème des données personnelles, considérées comme « la nouvelle monnaie de l’ère numérique », est déjà un signe de reconnaissance. Lord Richard Allan, responsable de la régulation chez Facebook, n’a pourtant pas eu de chance : dès le début de son exposé, le réseau Facebook est tombé en carafe pendant plusieurs heures. Mais la tendance est bien là. Google aussi était venu faire la promotion de Google +, son réseau social maison. Mais pas seulement : Éric Schmidt, le patron de Google, a inauguré le Cebit en compagnie d’Angela Merkel, la chancelière allemande. Pas de doute, l’arrivée des réseaux sociaux à Hanovre signe leur professionnalisation et leur entrée officielle dans le monde IT.
WWW APRÈS LE SALON, LE CEBIT CONTINUE SUR INTERNET IT Partners n’est pas le seul à proposer aux visiteurs et exposants de prolonger les discussions amorcées sur les stands. Le Cebit fait de même avec son outil Infobox, accessible à partir du portail Deutsche Messe Interactive. La logistique fait son entrée… Le monde de l’informatique, des réseaux et des télécoms ne se conçoit pas sans la maîtrise de la logistique, de la traçabilité et de la RFID. À quoi servirait-il en effet d’avoir une industrie performante si elle butait sur les modalités et les délais de livraison ? Le tout nouveau stand Logistics IT, espace collectif ouvert à différents intervenants, a fait une entrée remarquée au Cebit. … tout comme la rénovation urbaine Mieux vivre et travailler en milieu urbain : le Cebit s’empare de cette problématique. De fait, l’approvisionnement énergétique, la gestion des déchets, la protection de l’environnement, la mobilité des personnes : tout est lié, indissolublement. Et que dire de la sûreté des données personnelles, de la télémédecine, et encore de l’administration électronique ? C’est donc tout un hall qui est consacré à ces questions. Signe qui ne trompe pas, et qui devrait mettre la puce à l’oreille des partenaires, ce nouvel espace a été inauguré par Martina Koederitz, la présidente d’IBM Allemagne (photo). La ville de demain est décidément pleine de ressources pour les revendeurs qui veulent trouver des débouchés aux confins de la mobilité, de la sécurité, du réseau et du… design. L’ESPACE PLANET RESELLER FÊTE SES DIX ANS Salon généraliste par excellence, le Cebit a mis longtemps à s’ouvrir aux questions de distribution, de revente, d’intégration et de channel. Lancé de façon confidentielle en 2002, l’espace Planet Reseller, réservé aux spécialistes, n’a cessé de prendre de l’ampleur. Au point de devenir sans doute l’un des halls les plus v isités – si ce n’est le plus visité. Un véritable IT Partners dans le Cebit, en somme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 1E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 17 avril 2012 Page 116