E.D.I. n°16 mars 2012
E.D.I. n°16 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 51,5 Mo

  • Dans ce numéro : 35 milliards de téraoctets et vous, et vous, et vous...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
86 EDI n°16/Mars 2012 Avis d’expert La convergence, nouvelle frontière de l’IT Un grand industriel de l’informatique, des télécoms et des réseaux fait part de son expérience sur les mérites de la convergence. Un témoignage qui vaut pour l’ensemble de la chaîne de valeur. Avec un chiffre d’affaires de 20 milliards de dollars, le marché de la communication sur IP est en pleine expansion. Il connaît, année après année, une croissance à deux chiffres. Que la conjoncture soit positive ou que l’économie connaisse une phase de ralentissement ne change rien à l’affaire. La recherche d’économies, d’efficacité et de productivité au sein des organisations conduit les entreprises, inexorablement, à se tourner vers la convergence IP. De ce fait, il est important de s’appuyer sur des interlocuteurs fiables, susceptibles d’orienter le décideur final vers le bon choix. En effet, trouver une solution de bout en bout ne suffit pas. Si l’on veut être pertinent et jouer la réussite d’une stratégie sur le long terme, il vaut mieux être efficacement conseillé, depuis l’élaboration du projet jusqu’à l’identification et l’implémentation des technologies. Celles-là même qui permettront d’atteindre les objectifs souhaités. Mais ce n’est pas tout. Il faut savoir administrer tous les moyens mobilisés, les maintenir et, bien sûr, être capable de les faire évoluer. La charge est donc lourde pour la direction des systèmes d’information. On peut même considérer que l’enjeu stratégique que constitue la convergence conditionne le développement d’un service informatique. Au point que son responsable peut aisément se perdre dans la chaîne de valeur qui rassemble le constructeur, le grossiste et l’intégrateur. Les professionnels recherchent le plus souvent des solutions évolutives, économiques, sécurisées, permettant de rationaliser et mutualiser les coûts : on pense à l’administration du réseau simplifiée – voix, données, vidéo – mais aussi aux applications de couplage téléphonie-bureautique-nouvelles technologies, sans oublier l’impérative diminution des coûts en termes d’infrastructure, de maintenance et d’évolution. Pour répondre Erwan Le Guen a cofondé en 2005, la société beIP (prononcez : « be happy ») , où il occupe le poste de CEO. Diplômé de l’école supérieure de commerce de La Rochelle, il a notamment occupé la fonction de product manager chez AzennConnecting Systems. Grossiste expert en solutions de convergence dédiées aux infrastructures de mobilité, de vidéoprotection et de stockage, le groupe beIP se définit, selon son dirigeant, comme « le carrefour où se rejoignent les besoins des intégrateurs et des constructeurs ». aux besoins et attentes de clients exigeants, certains acteurs ont mué pour apporter les valeurs de conseil et de formation dont l’absence se faisait sentir sur le marché. C’est le cas des grossistes experts, qui accompagnent désormais la communauté des constructeurs dans la mise sur le marché des technologies. Et qui aident les intégrateurs-installateurs dans la mise en œuvre du projet. Ainsi l’optimisation de l’accès, la pérennité et la rentabilité sont assurés et une seule et même infrastructure. Ce qui permet d’envisager toutes les formes de communication. C’est là que réside le métier de grossiste expert du XXI e siècle. Là qu’intervient la prise en compte de sa valeur ajoutée. Des retombées sur la réduction des coûts et l’augmentation de la productivité Les bénéfices de telles infrastructures sont innombrables, mais on peut citer les principaux. D’abord l’ouverture à tous les types de communication, ce que l’on appelle la communication « multicanal ». Ensuite, une productivité accrue. Le poste de travail d’un utilisateur devient le centre névralgique de toutes ses actions : courriels, conversations téléphoniques fixes et mobiles, messages instantanés, réseaux sociaux d’entreprise. Les collaborateurs peuvent communiquer de n’importe quel endroit de la planète, et à l’aide de n’importe quel terminal. Avec la convergence, ils accèdent à leurs outils de travail, tout en respectant la politique de sécurité de l’entreprise. Ces outils peuvent être mobiles sur un site déterminé. Du fait de leur coût, leur partage est un atout concurrentiel d’autant plus important que les utilisateurs et leurs appareils mobiles sont parfois gérés sur une infrastructure unique. Et il est toujours possible d’équiper ses collaborateurs de systèmes de géolocalisation. Avec, à la clé, des gains de temps et de productivité irremplaçables. Du grain à moudre, donc, pour les spécialistes de la revente informatique, réseaux et télécoms. Et de quoi chasser la morosité ambiante. ●
C’est plus qu’un disque dur. C’est la clé de votre réussite. Transformez vos prospects en clients au long terme grâce aux disques durs WD. Conçus pour la performance et fabriqués pour la fiabilité, les disques durs WD ont gangé la réputation d’être les disques préférés à travers le monde. Vous pouvez maximiser votre succès à tous les niveaux. Le disque dur lpréféré. Western Digital, WD et le logo WD sont des marques déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Il est possible que d’autres marques appartenant à d’autres sociétés soient mentionnées. Les spécifications de produit sont sujettes à modification sans préavis. Le produit réel peut être différent de l’illustration. © 2012 Western Digital Technologies, Inc. Tous droits réservés. 2078-771125-D00 westerndigital.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 1E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 134