E.D.I. n°16 mars 2012
E.D.I. n°16 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 51,5 Mo

  • Dans ce numéro : 35 milliards de téraoctets et vous, et vous, et vous...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
66 EDI n°16/Mars 2012 Dossier Stockage [Externalisation] QUAND LA SAUVEGARDE SE DÉCENTRALISE Quels que soient les besoins, la sauvegarde correspond à deux grands types de solutions : d’une part, l’externalisation pure et dure, avec extraction et envoi direct de données en centre de stockage via le cloud ; d’autre part, l’usage d’un élément matériel connecté au réseau de l’entreprise, à l’instar d’un NAS, et dédié au backup avec réplication des données d’un disque dur appelé Box, soit sur un second support de même type, soit sur un espace dans un data center. L’externalisation – où s’illustrent Oodrive ou Ikoula, par exemple – consiste en une sauvegarde à l’extérieur des locaux du client. Dans le cas des systèmes d’externalisation de sauvegarde par réplication privative, fonctionnant à partir d’une Box mise en place chez le client, se positionnent des fournisseurs tels qu’IDSbox, Beemo Technologie, L’IDSbox Rescue Server offre une fonction de sauvegarde locale, permet l’externalisation et peut faire office de serveur de secours. Ainsi, le système réalise automatiquement des installations systématiques sur un serveur virtuel sur lequel seront chargés les éléments de sauvegarde de façon à prévenir toute défaillance du serveur de production. La version 5.2 d’AdBackup Pro d’Oodrive permet de créer des sauvegardes en ligne mais aussi en local. Les jeux de sauvegarde off-line seront stockés non pas sur des « box » mais sur n’importe quel support de stockage disponible chez l’entreprise utilisatrice. Rentables, faciles à mettre en place et plus fiables que les bandes magnétiques, les nouvelles solutions de sauvegarde, en ligne, en local ou hybrides, représentent un marché émergent qui ne demande qu’à se transformer en davantage de business. Kiwi-Backup ou Neobe. Au-delà de cette classification, la réplication et l’externalisation pourraient profiter de l’absence de sauvegarde « professionnelle » déplorée dans plus de la moitié des sociétés dont certaines sociétés utiliseraient toujours des lecteurs de bandes sans vérifier que ces dernières sont toujours exploitables. En somme, la sauvegarde n’est donc pas encore totalement traitée comme un élément vital pour des entreprises dont toutes les tâches sont informatisées. Un boulevard s’ouvre donc devant les revendeurs pour faire prendre conscience aux entreprises de la pertinence des solutions qui constituent l’état de l’art de ce marché de l’externalisation ou de la réplication. Ils disposent pour cela d’outils de stockage et de partage dynamiques de fichiers dont les fonctions ont été détournées par les fournisseurs de solutions de sauvegarde dans le but de pouvoir retrouver l’intégralité des documents si ceux-ci venaient à disparaître accidentellement. Ces supports de stockage, les Box, sont employés pour les opérations de réplication privative. Parallèlement, les solutions de sauvegarde par stockage externalisé sont apparues dans les data centers des fournisseurs ou des revendeurs. À en croire les acteurs du monde des Box, la sauvegarde directe sur data center aurait atteint sa vitesse de croisière. « Après un fort engouement pour ce type de solution, beaucoup d’entreprises ont fait marche arrière Outre la restauration des fichiers via un navigateur Internet, le logiciel Neobe Backup couvre la sauvegarde externalisée et locale pour PC, Mac, iPhone et Android. devant l’envol des coûts de stockage en ligne, tout simplement parce que les volumes de données ont augmenté », estime-t-on chez l’un d’eux. D’autres considèrent que la crainte est vivace chez les clients de se sentir dépossédés de la maîtrises des données confiées à un tiers et d’ignorer l’endroit où elle se trouvent, quand ils ne mentionnent pas des lignes ADSL parfois lentes. Les offreurs de solutions de sauvegarde privative se vantent, eux, de répondre à des demandes de double stockage : dans des locaux professionnels et à domicile, pour des professions libérales où le besoin de confidentialité ne peut souffrir d’exceptions. Reste que les fournisseurs de solutions ➜ Beemo propose à ses partenaires revendeurs de devenir « opérateurs de sauvegarde » en achetant les Brik Beemo. Intégrés à leurs baies de disques, ses serveurs de stockage clés en main sont censés permettre la mise en place d’une solution à moindre coût pour leur parc de clients.
Le réseau pour développer vos partenariats... www.itpartners.fr Contenu de l’annuaire FICHE D’IDENTITÉ ENTREPRISE EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉ AUX MEMBRES DU CLUB IT PARTNERS CONTACTS PROFIL ENTREPRISE... et multiplier vos opportunités de vente Contact : +33 (0)1 47 56 65 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 1E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 134