E.D.I. n°16 mars 2012
E.D.I. n°16 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 51,5 Mo

  • Dans ce numéro : 35 milliards de téraoctets et vous, et vous, et vous...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
64 EDI n°16/Mars 2012 Dossier Stockage [Big data] La longue liste de services que le VAR peut assurer lui permet de moins subir la pression sur ses marges » qui surviendrait, le service utilisateur continuera donc toujours d’être assuré. Par ailleurs, les baies comprennent un contrôleur exclusivement dédié à fournir de la puissance aux entrées-sorties. En d’autres termes, il est consacré à la rapidité du flux des données, grâce aux processeurs, à la mémoire ou aux interfaces 10 Gigabit Ethernet, par exemple. Autre caractéristique des baies de stockage : l’évolutivité. Celle-ci repose sur l’optimisation de l’espace disque utilisé, d’autant plus importante dans le cas de PME qui possèdent un châssis incluant un grand nombre de disques et de serveurs d’application. Le saviez-vous ? Une baie est plus intelligente qu’un NAS Enfin, les baies se distinguent des NAS par leur « intelligence » qui simplifie la sauvegarde et la réplication pour disposer d’un plan de reprise d’activité en continuité. Elles joignent aussi dans un seul équipement tous les composants nécessaires pour mettre en place une politique de sécurisation qui s’appliquera à toutes les données de l’entreprise. Pour le revendeur, la commercialisation de ces solutions est diffère de la vente des NAS d’entrée de gamme, bien sûr. La vente de baies exige une implication supérieure du partenaire VAR aux côtés du fournisseur afin de fournir au client les prestations allant de l’installation et de la mise en place de la baie jusqu’à l’administration au quotidien, en passant par l’intégration logicielle. Et, de fait, ce type de solution – très loin du plug-and-play – présente tout son intérêt pour le revendeur La série FAS2000 de NetAppest une solution de stockage multiprotocole qui évite de devoir arrêter le service utilisateur d’un data center lors d’opérations d’upgrade hardware. qui cherche apporter de la proximité et de la valeur ajoutée pour développer son business. Si le « box moving » est une pratique encore répandue en bureautique, le marché des baies de stockage apparaît comme un pur marché de valeur. Ici, le revendeur investit son savoir-faire dans un projet – surtout « critique » –, en démarrant par l’avant-vente autour de l’état des lieux, de l’analyse des flux d’informations les plus fréquents ainsi que de la nature des données et, plus globalement, des besoins en performances afin de recommander le dimensionnement (sizing) et le modèle le plus adapté.Un plan de reprise d’activité pourra être étudié avec le client, en prenant en compte des critères tels que la réplication quotidienne ou synchrone, la vitesse de redémarrage de l’informatique ou le type d’informations à répliquer. Le VAR pourra poursuivre en proposant la mise en place de la baie, la migration des applications et le transfert de compétences au client, puis en assurant le suivi du support, du contrôle à distance ou de l’évolution du data center de l’entreprise ; le tout, avec l’aide du constructeur. Pour la formation et l’acquisition de compétences d’abord – encore plus indispensables que pour les NAS –, les marques organisent, soit des cours de base commerciaux de deux ou quatre jours en ligne, soit des workshops techniques itinérants, destinés à familiariser le channel avec ces technologies, à leur apprendre à les bien les vendre et à détecter les opportunités. Brocade propose des produits SAN destinés à composer des architectures adaptées aux PME. Taillés pour la virtualisation, la mobilité de données et la simplicité de déploiement, ses modèles Fibre Channel 16 Gbps sont disponibles en versions switches ou châssis. Pour la concrétisation du projet ensuite, les fournisseurs, voire les VAD, peuvent déléguer leurs équipes de spécialistes auprès des partenaires qui le demandent. La simplification des produits facilite la vente et le suivi Au-delà du prix du matériel – entre 6 000 euros et 200 000 euros selon le volume et la criticité des données – la longue liste de services que le VAR peut assurer lui permet de moins subir la pression sur ses marges – même si ce secteur est très concurrentiel. On y relèverait des taux compris entre 15% et 20%, d’autant plus accessibles que les fournisseurs ont facilité la tâche de leurs partenaires en faisant évoluer leurs gammes vers davantage d’automatisation et de simplicité afin de faciliter la vente Les baies VNXe d’EMC sont adaptées à une clientèle de PME. De fait, le constructeur en a réservé la vente aux détaillants IT de proximité. L’an passé, plus de 100 nouveaux partenaires revendeurs EMC se sont donc formés au produit pour en assurer la vente, l’installation et la maintenance. et l’administration.Un easy-to-use qui démocratise cette technologie. Un revendeur IT fort d’un bon parc de clients trouvera là un potentiel d’affaires, même sans n’avoir jamais commercialisé de baies SAN. En outre, de plus en plus de PME aimeraient entendre parler d’autre chose que de stockage, et souhaiteraient s’adresser à quelqu’un capable de les conseiller pour l’ensemble de leur infrastructure : c’est-à-dire, les serveurs, la virtualisation et les réseaux de communication. Reste que dans le stockage, toucher aux données stratégiques instaure souvent, paraît-il, une relation étroite et un rapport de confiance qui mènent le plus fréquemment à accroître la fidélisation du client comme de sa direction générale. Ce qui n’est pas si facile par ailleurs.●
DiskStation Manager 4.0 Meilleur. Plus rapide. Gérez votre serveur NAS comme jamais auparavant. La productivité des entreprises RenfOrcer la sécurité et l'accessibilité LUN avec les $9rvlees de sauvegarde natllfs sans affecter les performances du serveur. Prise en charge complète du VPN permet de créer un réseau privé sécurl5é, sans frais supplémentaires. Configuration Windows ACL Intégrée. Prise en charge d'un Antivirus. Suivi Instantané des connexions. Application Mobile et Surveillance Analyse en direct de l'affichage pour suivre les événements suspects Intelligemment. La de-déformation des caméras Flsheye fournit plusieurs vues d'angle vidéo à partir d'une seule caméra. AmélloraHon de l'expérience mobile et de nouvel'- applications prises en chargent sur des tablettes Androld. Environnement de cloud privé Votre propre nuage personnel avec slmpllcHé. Synchronisez automaHquement des fichiers sur votre NA.S et PC avec la sécurité des données et la con11denllallté garantie. Plus d'informations Nos reoonnaissanœs médiatiques l Bon vwe:toncoonn• entmften.vll. J,JNOII-,.. 00 ! 11111.. Mtrloft "'"'OI& ! Ollt... v :.1 **""'"'"" t2t ; J0t11.. RaclcStatlon RS3412(RP)xa Visitez Synology au S)nd0$1/P « rt.• bit nwntnt. IIJ)I) « WdM moclrlee1lon8 -.taux cerlld6lt8llquee.,.. procltts, Wl8111'éN8. lrtO 2012 ! ne. Toua *olts **"ft8. &S)ndOift tt lM autrM nolllll d• prN ! tts Synology eont daarrwquee cormwcilllla au clilpoaiiM de S)'rlology ! ne. LM IIU ! rM ! Kml da pradulla et da aac:IAtlle moanllamtla dlln8 ce dacumQflt eant daa marquea can"ll1llrclalaa delain dAWrtalft'*lpiCtlt'IL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 1E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 134