E.D.I. n°16 mars 2012
E.D.I. n°16 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 51,5 Mo

  • Dans ce numéro : 35 milliards de téraoctets et vous, et vous, et vous...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
L’EDI : Quel bilan tirez-vous de 2011 ? Christian Bittebierre : Entre la crise financière, les évènements dans les pays arabes, les catastrophes naturelles au Japon et en Thaïlande, l’année 2011 fut très mouvementée, ce qui a, bien sûr, eu un gros impact sur la macroéconomie et donc sur le secteur de l’IT. En termes de distribution, cela s’est traduit par une augmentation importante des stocks notamment dans le retail et donc par un frein des achats. L’EDI : Quels moyens mettez-vous en œuvre pour pallier cette baisse ? C.B. : Le fait de s’orienter davantage vers des produits « valeur » permet de compenser la baisse du chiffre d’affaires sur le retail. On parle du cloud, évidemment, avec l’initiative Channel Transformation Alliance, par exemple, qui facilite l’accompagnement de nos clients dans ce nouveau marché, mais aussi le telco qui offre un énorme potentiel du fait de la convergence 16 EDI n°16/Mars 2012 Évènement TROIS QUESTIONS À… CHRISTIAN BITTEBIERRE, DIRECTEUR GÉNÉRAL INGRAM MICRO FRANCE « Les produits « valeur » compensent la baisse du retail. » Lexmark donne de la valeur à ses produits Wildix s’installe en France Aastra met le cap sur la vidéo Abdel Bennour (à gauche) et Christian Bittebierre, respectivement directeur commercial et directeur général d’Ingram Micro France. téléphonie et IT en entreprise. S’ajoutent aux produits Samsung et RIM distribués par nos services, ceux de Motorola. Et nous discutons aussi avec Microsoft et Nokia qui devraient arriver en force à la sortie de Windows 8. L’EDI : Quels développements avez-vous prévu courant 2012 ? Avec la sortie, en décembre, du Blustar, un visiophone haut de gamme, Aastra met résolument le cap sur la vidéo. « La convergence télécoms vidéo est l’un de nos axes de développement en 2012, précise Bernard Etchenagucia, le DG France. Au même titre que la convergence fixe-mobile et le cloud. » Ainsi, l’Aastra 5000 est virtualisable et peut fonctionner sous forme d’instances logicielles. Côte convergence fixe-mobile, Aastra propose l’AMC (Aastra Mobile Client). Le logiciel s’installe sur le mobile,C.B. : Début mars nous allons lancer une nouvelle division dédiée au secteur du logiciel qui inclura les logiciels en boîte, bien sûr, mais aussi la vente de licences, le SaaS et la distribution numérique. Nous allons également développer des secteurs porteurs comme ceux liés à la santé, l’éducation ou l’affichage dynamique. Comme son nom ne l’indique pas, Wildix est un constructeur italien de solutions ToIP complète : IPBX, téléphones, mais également passerelles (vers RNIS, IP-analogique, etc.), commutateurs PoE, notamment. Ses développements sont réalisés par 35 ingénieurs en Ukraine. L’un des points clés de son offre est que la fonction de communication unifiée ne nécessite aucun client sur le PC : tout se fait via le navigateur, donc tant sur PC que Mac. Wildix, créée en 2005, compte 150 partenaires en Italie et poursuit son implantation européenne par la France. La société y est présente depuis fin 2011 et y compte cinq personnes. Elle annonce déjà une quinzaine de partenaires – installateurs téléphoniques, VAR, intégrateurs – surtout en région Île-de-France et dans le Sud-Ouest, mais voudrait étendre sa couverture. Wildix leur assure une formation de quatre jours (stater kit) à l’issue de laquelle ils reçoivent une certification. À noter que le partenaire peut avoir accès, depuis un portail Wildix, à toutes ses installations pour la télémaintenance. Ce partenaire prend en charge le support de niveau 1, le niveau 2 étant fourni par Wildix France, et le 3 par Wildix Italie. Prenant la tendance inverse de l’IT qui s’oriente toujours vers une baisse des prix régulière et constante, Lexmark estime qu’on peut aussi gagner de l’argent en vendant des produits et pas seulement du service. D’où l’annonce iconoclaste de l’augmentation du prix moyen des dernières imprimantes et multifonctions, avec, à la clé, de la valeur ajoutée par les fonctions, notamment via la présence d’écrans tactiles de grande taille. Ce message s’accompagnera de produits novateurs tels que l’OfficeEdge Pro 5000, un produit jet d’encre à vocation professionnelle destiné clairement au marché SMB et qui disposera d’un pilote unifié. Didier Gillion, directeur des ventes indirectes de Lexmark. qui est alors vu par l’IPBX comme un poste de l’entreprise et permet, par exemple, la fonction de numéro unique. Côté partenaires, le Aastra recherche notamment des intégrateurs vidéo. Il a mis en place pour son réseau de revendeurs l’AMSS (Aastra Marketing Self Service), un portail sur lequel ils trouvent du contenu sur les offres et produits d’Aastra, ainsi que des outils pour faciliter leurs actions marketing, notamment.
Toshiba : PC et tablettes au menu Florent Lafarge, directeur marketing de l’entreprise, est formel. « Nous sommes sur une stratégie 100% indirecte. Notre présence sur IT Partners est donc fondamentale pour rencontrer nos revendeurs. » Pour lui, le segment des tablettes et des PC, en particulier celui des ultrabooks, est extrêmement porteur. « L’année 2012 verra QNAP sur tous les fronts s’accentuer encore notre direction vers l’ultramobilité. » En effet, les annonces ne décélèrent pas chez Toshiba. Parmi les lancements récents, le Portégé Z830, pesant 1,12 kg, équipé du processeur Intel Core et doté d’une mémoire de 4 Go. L’initialisation s’effectue en quinze secondes seulement, ce qui constitue une sorte de record dans sa catégorie. Hier présent via ses grossistes, QNAP disposait cette année de son propre stand sur IT Partners, ne cachant pas sa volonté selon Florent Verthuy, business development manager SMB de la marque, d’« entrer dans le top 3 des fabricants de NAS dès cette année ». Avec, pour l’y aider, la signature de nouveaux partenariats dont un accord de distribution, dès mars 2012, avec Ingram Micro. Côté produits, le fabricant qui dispose déjà d’un catalogue très étoffé, a annoncé l’arrivée de nouveaux modèles dont les séries x79 en racks 8, 12 et 16 baies et x69, des produits orientés SMB en 5 ou 6 baies.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 1E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 134