E.D.I. n°16 mars 2012
E.D.I. n°16 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 51,5 Mo

  • Dans ce numéro : 35 milliards de téraoctets et vous, et vous, et vous...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 122 - 123  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
122 123
Brèves PCA distribue les SSD marqués Samsung... Poursuivant sa diversification, PCA France signe un contrat de distribution avec Samsung sur une nouvelle gamme de produits : les disques SSD. Le grossiste français peut s’appuyer sur « la notoriété et la fiabilité de la marque coréenne qui constituent un avantage de poids sur ce marché » sur lequel Samsung vient d’entrer....et lance un serveur pour caméras HEDEN D’autre part, PCA lance le serveur myvisioncam.com pour visualiser les caméras HEDEN à distance, en mode plug-and-play. Basé en France et totalement gratuit, il améliorerait la qualité de l’image et simplifierait la visualisation. Integrasys rejoint de nouveaux locaux Suite à son acquisition par HL2D, le VAD en télécoms Integrasys a déménagé dans des locaux plus spacieux, dans la même ville de Forbach (Moselle). Ce nouvel espace inclut un entrepôt deux fois plus grand, qui accueillera dans les mois à venir l’ensemble des stocks du groupe HL2D. Ces bureaux accueilleront également les équipes avant-vente et support technique du groupe. Réseaux One investit dans la télé sur IP Le spécialiste Réseaux One investit le marché de la télévision sur IP en signant un partenariat de distribution avec IP Diffusion, qui passe ainsi à une stratégie de distribution two-tier. IP Diffusion a conçu quatre gammes de serveurs destinés aux applications de télévision sur IP, ciblant les marchés des hôtels (Triptik), des hôpitaux (Healtik), des entreprises (Protik) et du B2C haut de gamme (Ludik). 120 EDI n°16/Mars 2012 Actus grossistes STRATÉGIE ETC parie sur le développement de valeur ajoutée L’édition 2012 d’IT Partners a été l’occasion pour le grossiste généraliste ETC de promouvoir son offre en matière de valeur. « Nous nous appuyons sur l’expérience de notre maison mère anglaise, dans le cadre de notre stratégie européenne, pour nous positionner de plus en plus comme grossiste à valeur ajoutée », explique Bruno Barat, le directeur général d’ETC. Le grossiste a ainsi dévoilé les prémices de Channel Practice : cette boîte à outils de services est destinée à aider Bruno Barat, directeur général d’ETC. Athena Global Services, le VAD en sécurité – représentant Eset en France, notamment – ouvre une division dédiée au marché africain : Africa Global Services. Dirigée par Éric Jean, l’ancien directeur de Safe- Protect pour le marché français, Africa GS va distribuer à partir de France les produits de Devicelock (protection contre la fuite de données), Eset (antivirus), Storagecraft (sauvegarde, migration de système et reprise d’activité) et Websure (audit de sécurité de sites web) sur le Maghreb et la majorité de l’Afrique Noire francophone, soit un potentiel de 3 000 à 4 000 revendeurs répartis les revendeurs à développer leur offre valeur, selon Bruno Barat. Elle s’appuie, par exemple, – depuis quelque temps – sur un centre de démonstration opérationnel, autour des technologies de Citrix, HP, IBM, Microsoft ou encore Red Hat. Un ensemble d’outils d’aide à la vente techniques et marketing en marque blanche est en cours de création : formation, conseil, externalisation, déploiement, services managés, etc. Ils sont destinés à permettre aux revendeurs de s’appuyer sur ETC pour assurer des services qu’ils ne peuvent proposer à leurs clients, par manque de ressources ou de compétences en interne. « La mise en place de Channel Practice devrait être finalisée en mai », indique Bruno Barat. L’offre valeur d’ETC s’appuie également sur le récent partenariat signé avec Huawei. Celui-ci constitue la première brique de la BU Communications unifiées d’ETC, à laquelle s’ajoutent les tableaux blancs interactifs de Smart Technologies, sur lesquels le grossiste bénéficie d’un accord de distribution exclusif sur le territoire français. « Cette nouvelle BU disposera, à terme, de six personnes dédiées », ajoute Bruno Barat. ETC a également dévoilé sur IT Partners l’ajout à son catalogue d’Office 365 de Microsoft : cette offre constitue la première approche large du cloud pour le grossiste, qui était jusqu’ici essentiellement positionné sur des solutions plus techniques et haut de gamme, issues de fournisseurs comme Citrix ou Microsoft. Véritable offre stratégique pour ETC, Office 365 disposait sur le salon d’un stand à part, destiné à montrer aux revendeurs qu’il est utilisable sur tout terminal (téléphone, tablette ou PC), et dispose d’un chef de produit accompagné de deux techniciens dédiés. « Nous allons également mettre en place un commercial dédié, afin de pousser plus efficacement cette offre auprès de nos revendeurs », prévient Bruno Barat qui s’est félicité, par ailleurs, de l’excellente santé de sa BU export : « Avec quatre personnes sur des marques comme Acer, HP, Lenovo ou Toshiba, cette BU pèse déjà 7% de notre chiffre d’affaires contre 3% l’an dernier, et continue de progresser régulièrement. » Preuve que l’une des solutions à la croissance des grossistes passe par l’export. ● SÉCURITÉ Athena Global Services s’intéresse à l’Afrique Éric Jean, responsable d’Africa Global Services. sur une vingtaine de pays. La structure, qui a fait ses premiers pas dans le cadre de l’édition de Casablanca du salon Med-IT, procédera prochainement au recrutement de technico-commerciaux principalement dédiés au Maghreb. À l’image de ce que développe en France Athena Global Services, Africa GS met en place pour ses futurs partenaires des webinaires techniques et commerciaux, un panel d’outils d’aide à la vente, son support technique et un portail extranet de gestion des commandes et des demandes de licences. Athena GS n’a pas communiqué d’objectifs sur cette nouvelle entité. ●
Ingram Micro inaugure une boutique dédiée aux composants Même le plus passionné des geeks ne peut maîtriser les nomenclatures et caractéristiques des milliers de composants informatiques présents sur le marché. Avec sa boutique Compo, Ingram Micro propose aux revendeurs un outil en ligne* pratique et convivial pour trouver le meilleur produit adapté à chaque besoin. La commercialisation des composants a toujours été un casse-tête pour les revendeurs IT. Comment satisfaire les besoins très spécifiques des clients finaux, sans pour autant connaître sur le bout des doigts des milliers de références dans des domaines aussi variés que les processeurs, les disques durs ou les cartes graphiques, par exemple ? C’est dans cette optique qu’a été conçue la boutique Compo d’Ingram Micro. Avec ce site Internet accessible directement depuis la page d’accueil du grossiste, les revendeurs * http:Ile-services.ingrammicro.fr/web/boutique/compos/Publireportage seront à même de trouver à tout moment et en quelques secondes les références de la plupart des composants du marché et pourront, bien entendu, les commander directement via leur compte client. Pour cette boutique à vocation commerciale et informative, Ingram a défini un univers ludique et coloré : les acheteurs sont accompagnés dans leurs recherches par huit super-héros façon comics américains chacun dédié à un univers particulier. Une façon originale et efficace d’aider les revendeurs dans leurs démarches d’achat. ● Chacune des huit catégories de produits intégrées à la boutique Compo est liée à un super-héros spécifique. On retrouvera, par exemple, Teraman pour le stockage, CaptainBox pour les boîtiers et les alimentations ou encore CartWoman pour les cartes mères et cartes graphiques. On notera aussi qu’une section du site est dédiée à l’univers souvent oublié du logiciel, où LadySoft accompagnera le revendeur dans le labyrinthe des déclinaisons de Windows. Les univers sont tous bâtis sur le même principe. Dans la partie supérieure, on retrouve un bandeau qui mène à une promotion ou une nouveauté produit. Sur la gauche, s’affichent les sous-catégories pour affiner la recherche ; la partie centrale de la page listant les références des produits correspondants. Ceux-ci sont triés par fournisseurs et les listes sont mises à jour quotidiennement. Plus de 35 fournisseurs sont référencés, à ce jour. La page d’accueil mène aux services du site : les univers propres à chaque catégorie de composants, les promotions, des bundles proposant des configurations types (processeur, carte mère et mémoire, etc.) ainsi que les configurateurs proposés par des partenaires d’Ingram. On y retrouve aussi des actualités liées au monde du composant. EDI n°16/Mars 2012 - Publireportage 121



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 1E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 16 mars 2012 Page 134