E.D.I. n°15 février 2012
E.D.I. n°15 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 53,8 Mo

  • Dans ce numéro : Enquête au coeur des Programmes Partenaires

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
96 EDI n°15/Février 2012 Reportage Un revendeur « Gold » profite d’un panier client moyen de 65% supérieur à celui d’un revendeur non certifié « dans un domaine de compétence particulier, le partenaire devra compter dans ses effectifs au moins 4 experts certifiés, sachant qu’il existe, pour l’instant, environ trente compétences. Certes, pour les petits revendeurs qui n’ont pas les moyens d’investir de ressources humaines, cette stratégie élitiste est parfois mal perçue. « L’investissement pour atteindre le statut Gold est lourd, c’est vrai, mais les bénéfices qu’on peut en retirer sont à la mesure de ces investissements », explique, chiffres à l’appui, Gwénaël Fourré : selon une étude mondiale menée par IDC, un revendeur disposant du statut Gold profite d’un revenu par salarié supérieur de 28% et d’un panier client moyen supérieur de 65% à ceux d’un revendeur non certifié ». Ce resserrement de la stratégie indirecte de Microsoft semble de plus en plus intégré par les partenaires les plus dynamiques. Le 30 juin 2011, l’éditeur disposait déjà en France de 240 partenaires certifiés Gold, en augmentation Steven Sinofsky (à droite), président de Windows and Windows Live, et Michael Angiulo, Corporate vice-president of Windows Planning, Hardware & PC Ecosystem lors de l’une des toutes premières demonstrations de Windows 8 en september dernier. de 30% ; une tendance confirmée à fin 2011. En moyenne, un « Gold » dispose de deux certifications, allant dans le sens de la spécialisation, et une poignée dépasse les 10. Toutes ces certifications ne sont pas non plus égales entre elles : certaines telle la virtualisation ou la businessintelligence étant plébiscitées, alors que d’autres comme celle liée à Search étant plutôt confidentielles. Des vides à combler Si Microsoft est en passe de réussir le virage stratégique du cloud et est aussi parvenu à se diversifier L’avis de ABC Systèmes ABC Systèmes est une SSDI (société de services et de distribution informatique) employant 100 personnes environ, dont une très forte majorité à orientation technique. Elle profite des certifications Microsoft Gold sur plusieurs domaines de compétences tels que SharePoint, le CRM ou encore la communication unifiée. Disposant d’un portefeuille de quelque 500 clients PME et mid-market, ABC Systèmes a réalisé, en 2010, un chiffre d’affaires d’environ 80 millions d’euros. Témoignage d’Olivier Pigois, son président directeur général. Les points forts de Microsoft « Je suis plutôt favorable à la stratégie de spécialisation mise en place par Microsoft dans le cadre de son programme partenaires. Certes, elle est plus difficile à intégrer, et les formations certifiantes que nos ingénieurs doivent suivre sont parfois onéreuses, mais quand un client veut monter un projet, il aura beaucoup plus tendance à se tourner vers un revendeur certifié, Microsoft nous mettant en avant sur ses outils d’appels d’offres. En outre, certains revendeurs ont tendance à se plaindre du montant des commissions reversées par Microsoft sur les contrats cloud mais nous n’oublions pas que leurs produits nous permettent aussi de proposer du service additionnel très rémunérateur. » Les points à améliorer « Plus que la politique de Microsoft c’est le modèle même de la distribution cloud qui serait à améliorer : le risque étant la précarité liée à l’éventualité du non-renouvellement des contrats. À ce titre, il serait intéressant de pouvoir commercialiser des solutions Microsoft en marque blanche pour disposer de plus de liberté. La communication de Microsoft vis-à-vis de leurs nouveautés produits pourrait également être meilleure. » dans des domaines où il n’était pas attendu comme en témoigne le succès de sa technologie Kinect, il reste quelques secteurs où le géant de Redmond est loin d’avoir imposé sa griffe. À commencer par Internet où, malgré une hausse des chiffres de consultation, le moteur de recherche Bing reste loin derrière Google, ou sur les réseaux sociaux dont l’éditeur ne tire partie qu’à travers son investissement dans Facebook. Périodiquement, on entend parler de croissance externe comme en mai 2011 où il a raflé Skype au nez et à la barbe Google, mais au prix fort (8,5 milliards de dollars). Un rachat qui doit amener Microsoft à devenir un acteur majeur des smartphones et des tablettes, c’est-à-dire du secteur de la mobilité qui a vu – sans que l’éditeur ne paraisse pouvoir lutter contre les assauts successifs d’Apple et de Google – les parts de marché de son système d’exploitation Windows Phone stagner, même si les accords récents avec Nokia pourraient donner un nouveau souffle à cet OS. « Windows Phone permet aux utilisateurs de Windows sur PC de profiter d’une vraie cohérence applicative, notamment avec des outils de communication comme Outlook ou Lync », justifie Gwénaël Fourré. Un discours qui a du sens dans le BtoB mais qui aura du mal à toucher le grand public à court et moyen terme. Reste que 2012 sera une année charnière pour Microsoft, marquant l’arrivée de Windows 8. Après une phase de bêta publique prévue pour les semaines à venir, la version finale devrait arriver en octobre, avec, parmi les changements radicaux la possibilité de fonctionner sur une architecture de processeur ARM, visant clairement les marchés smartphones et tablettes, et la mise à disposition d’un « Windows Market ». Les premières démonstrations faites sur plate-forme NVIDIA Tegra 3 semblent prometteuses et remettre Microsoft en selle dans la course à la mobilité. ●
NOUVELLE GAMME www.ricoh.fr waouh Présentation de la nouvelle génération d’imprimantes laser Ricoh stylée compacte abordable fiable Avec des coûts de fonctionnement bas, une haute qualité de sortie et la fiabilité reconnue de Ricoh, notre nouvelle gamme est assurée de faire grande impression au bureau. N&B, Couleur, mono fonction ou multifonction 3-en-1 ou 4-en-1, cette génération établit de nouveaux standards en terme de coûts, fiabilité et flexibilité d’impression. Découvrez-les par vous-même. MFP/Laser N&B MFP/Laser Couleur SP 1210N SP 1200S/SP 1200SF SP C240DN/SP C242DN SP C240SF/SP C242SF Parfaite pour les petites et moyennes entreprises, la nouvelle gamme des produits Ricoh vous apporte facilité d’utilisation, fonctions économes, totale disponibilité et fiabilité produit inégalée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 1E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 134-135E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 136-137E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 138-139E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 140-141E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 142-143E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 144-145E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 146-147E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 148-149E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 150-151E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 152-153E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 154-155E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 156-157E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 158-159E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 160-161E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 162-163E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 164-165E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 166-167E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 168-169E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 170-171E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 172-173E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 174-175E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 176-177E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 178-179E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 180-181E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 182-183E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 184-185E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 186-187E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 188-189E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 190-191E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 192-193E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 194-195E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 196-197E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 198-199E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 200-201E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 202-203E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 204-205E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 206