E.D.I. n°15 février 2012
E.D.I. n°15 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 53,8 Mo

  • Dans ce numéro : Enquête au coeur des Programmes Partenaires

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
82 EDI n°15/Février 2012 Dossier [Programmes Partenaires] LE CHANGEMENT INDUIT PAR LE MARCHÉ CLOUD Le mode de commercialisation des solutions hébergées explique la frilosité des revendeurs à les proposer. Une réticence qui risque de leur faire rater le train du futur que d’autres ont déjà pris. Le marché du cloud computing, tout l’écosystème en parle. Mais des programmes partenaires adaptés au schéma du business model cloud sont loin d’être la préoccupation des petits revendeurs. Tout simplement parce que la plupart de leurs clients locaux sont eux-mêmes à des lieux d’adopter une informatique dans le Nuage qu’ils ne maîtriseraient pas et qui les ferait dépendre d’un gérant qu’ils ne connaîtraient pas. « Depuis deux jours, l’un de mes clients entrepreneurs est dans l’incapacité de se connecter à Internet avec France Télécom, relate un revendeur parisien. J’ai bien fait de ne pas le convaincre de transférer son informatique dans le cloud ! » Un concept d’avenir mais pas sous sa forme actuelle De fait, les petits détaillants ce business ne pèse quasiment rien dans leur chiffre d’affaires. Ce que confirme les résultats d’une étude de Comm’back, une société ayant pour vocation de mettre en relation fournisseurs TIC et entreprises clientes : sur 2 780 leads enregistrés en mai 2011 dans la France entière, une seul concernait le cloud. « Nous connaissons parfaitement le marché : aujourd’hui, les clients ne sont pas réceptifs, explique un petit partenaire parisien. Nous faisons fi du bourrage de crâne que pratiquent les fournisseurs pour nous pousser à vendre coûte que coûte ce genre de prestation. » En résumé, le cloud est certes vu comme un concept d’avenir mais pas sous sa forme actuelle. Ce qui explique que ces petits détaillants considèrent qu’il ne nécessite pas d’intégrer aujourd’hui dans les programmes partenaires des dispositifs spécifiques susceptibles de les aider à développer des affaires dans ce marché balbutiant. Le point de vue des fournisseurs est ici diamétralement opposé. Selon eux, au-delà du buzz orchestré, les partenaires revendeurs qui laissent certains de leurs confrères proposer déjà à la clientèle des solutions hébergées risquent de rencontrer les plus grandes difficultés pour faire face à cette concurrence aguerrie quand ce marché explosera. « Certes, seuls 1 300 partenaires LA TRÉSORERIE À SEC, FAUTE D’ENCOURS, OBLIGE À TRAVAILLER EN FLUX TENDU La tendance à la réduction voire à l’arrêt des encours observée début 2009 se confirmerait. Ce qui complique très sérieusement le business de beaucoup de petits revendeurs. Conscients du problème, plusieurs constructeurs et éditeurs proposent certes avec leurs grossistes des solutions de financement pour y remédier mais qui ne sont en règle générale que ponctuelles. « Plus personne ne veut couvrir personne, ce qui risque de stopper la mécanique du business, s’inquiète Philippe Richoux, directeur des opérations Canon Partner Channel. Nous essayons de trouver des solutions en discutant au cas par cas avec nos distributeurs. » Problème clé, la plupart des détaillants pour qui travailler uniquement sur commande est un frein à la vente aux particuliers voire aux entreprises, sont dans l’impossibilité d’investir leurs propres deniers pour disposer d’un minimum de stock. « Chez nous, le stock se réduit au fur et à mesure que les années p assent », constate, dépité, un détaillant de taille moyenne. sur les 11 000 que compte notre réseau sont engagés dans le cloud en France. Mais notre rôle de fournisseur est d’indiquer les tendances du marché. Même si les solutions prennent plus de temps qu’on ne l’imaginait pour être adoptées, le cloud n’en reste pas moins inévitable et il faut s’y préparer », déclare Gwénaël Fourré, le directeur de la division partenaires de Microsoft France. Reste que la préoccupation prioritaire des détaillants se résume plus souvent à éviter d’aller droit dans le mur qu’à négocier le virage vers les services cloud. S’ils ne se soucient pas des grandes difficultés du channel en prenant des mesures concrètes pour lui venir en aide, les fournisseurs risquent fort d’en payer le prix lorsqu’ils assisteront à la disparition de la vitrine commerciale que constituent pour eux cette multitude de petits partenaires. ●
Design et performance. Un art absolu. Des images remarquables pour la meilleure expérience visuelle. Cet écran élégant combine art et performance. Doté d’un châssis ultrafi n reposant sur une base en aluminium moulé élégante et épurée, équipé de technologies et fonctionnalités avancées, le 248C3 intègre une nouvelle dimension de sophistication tranquille.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 1E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 134-135E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 136-137E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 138-139E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 140-141E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 142-143E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 144-145E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 146-147E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 148-149E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 150-151E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 152-153E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 154-155E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 156-157E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 158-159E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 160-161E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 162-163E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 164-165E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 166-167E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 168-169E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 170-171E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 172-173E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 174-175E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 176-177E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 178-179E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 180-181E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 182-183E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 184-185E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 186-187E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 188-189E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 190-191E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 192-193E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 194-195E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 196-197E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 198-199E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 200-201E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 202-203E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 204-205E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 206