E.D.I. n°15 février 2012
E.D.I. n°15 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 53,8 Mo

  • Dans ce numéro : Enquête au coeur des Programmes Partenaires

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48 EDI n°15/Février 2012 Actus business GESTION DES DONNÉES CA Technologies met ses partenaires à l’honneur L’ex-Computer Associates, rebaptisé CA Technologies, veut faire du « data management » un fer de lance de sa stratégie. Fondé sur l’indirect, le marché français est particulièrement concerné. Chez CA Technologies, la sauvegarde, la restauration et la modélisation constituent un ensemble d’offres proposées uniquement en indirect sur le marché français. C’est Valérie Hénin, directrice Channel Sales, Data Management CSU, qui assume la responsabilité de cette entité. « Nous devons consolider notre base de partenaires et simultanément en trouver de nouveaux », explique-t-elle. « Il faut être attentif en permanence. Ainsi, nous souhaitons regagner des ventes en région, ce que nous faisons par le biais de roadshows. » Concrètement, le canal indirect de CA se compose aujourd’hui de quatre grossistes (Ingram, Tech Data, D2B et Exclusive Networks), auxquels il faut ajouter près d’un millier de partenaires actifs, sachant que cette dénomination s’applique à ceux qui réalisent au moins une commande par an. Quant au nec plus ultra de la certification, le niveau Platinum, il requiert du partenaire qu’il enregistre Valérie Hénin, directrice Channel Sales, Data Management CSU. un chiffre d’affaires annuel égal ou supérieur à 350 000 euros. En France, ils ne sont que sept dans ce cas. La majorité d’entre eux se trouvent dans la certification d’entrée de gamme. Une « nouvelle normalité » qui implique l’omniprésence, l’ubiquité et la disponibilité Ces tendances observées sur le marché français s’inscrivent bel et bien dans un mouvement d’ensemble. Qualifié par David Dobson, vice-président exécutif en charge du Customer Solutions Group, de « nouvelle normalité » propre au monde de l’informatique, des réseaux et des télécoms, il incarne un univers où l’ubiquité, l’omniprésence, et la disponibilité sont devenus la norme. Le problème, poursuit David Dobson, « est que nous sommes confrontés à une accélération de la demande au moment où les budgets informatiques se réduisent. Chaque entreprise cherche à en faire plus, mais avec moins. » Joignant le geste à la parole, CA Technologies amorce la commercialisation de deux services cloud pour la gestion de la sécurité et des accès. Selon la direction, il s’agit d’offrir aux entreprises « une grande flexibilité de choix entre les offres traditionnelles et le cloud ». Il ressort que CA affiche sa détermination à jouer sur les deux tableaux : l’un consistant à vendre des prestations classiques, l’autre à les proposer en mode cloud. Dans les deux cas, il y a du grain à moudre pour l’écosystème des partenaires. Et pour longtemps ! Chacun veut populariser cette formule hybride, qui permet de rationaliser les coûts, mais surtout, de rassurer les acteurs de la chaîne de valeur sur la pérennité de toutes les applications virtuelles. Le modèle économique d’un marché tendu passe par la facturation au téraoctet Pour accélérer la mutation de ses partenaires, CA lance la version 2.0 de son programme de licences destiné aux MSP (Managed Service Providers) pour la gamme de produits ARCserve. Sa botte secrète : des options d’abonnement par téraoctet. Ainsi le partenaire aura moins à débourser chez son fournisseur, tandis que son client bénéficiera, à son tour, d’une facturation fondée sur la consommation effective. Valérie Hénin croit dur comme fer à la pertinence de ce modèle d’affaires, mais son souci immédiat est l’incertitude conjoncturelle. « Le marché est très dur, très tendu, La deuxième vie d’un éditeur complexe La montée en puissance du cloud et de la virtualisation sont arrivées à point nommé pour CA, dont c’est plus en plus le métier de base. les clients hésitent... C’est pourquoi nous voulons accompagner plus fortement nos partenaires en leur apportant de la marge supplémentaire, que ce soit en marge frontale ou en marge arrière. » ● David Dobson, vice-président exécutif en charge du Customer Solutions Group : « Les entreprises veulent faire plus avec moins. » D’origine américaine, spécialisé dès ses débuts dans les log iciels pour grands systèmes, CA Technologies aura connu tout au long de son histoire d’énormes bouleversements. Une comptabilité par trop créative, agissant le plus souvent au profit de dirigeants indélicats, ont plus d’une fois mis en danger la vie de l’entreprise, pourtant numéro un mondial du logiciel dans les années 1990. Tout cela est bien fini. Les embarras comptables sont oubliés. Désormais restructuré sous la férule bienveillante de John Swainson d’abord, de William McCracken ensuite, le groupe se présente en ordre de marche pour aborder les défis techniques et commerciaux de la convergence IP-IT. De ce point de vue, la chance sert généreusement les intérêts de l’éditeur : la montée du cloud et de la virtualisation implique une puissance de calcul phénoménale, qui, en retour, favorise l’émergence d’outils spécialisés dans les environnements mainframe. C’est là une opportunité fantastique pour CA, dont c’est précisément le métier de base. Du coup, l’entreprise retrouve un nouvel élan vital, débarrassé des vilaines scories financières qui avaient, autrefois, failli tout gâcher.
TeraStationm Pro 2, 4, 6 ou 8 baies. Avec processeurs Intel Atomm Dual Core NAS Business Glass, accessible et partageable à volonté, où que vous soyez dans le monde.•Intel Atom™ 1.66GHz Dual Core/2Go RAM• Capacités de 2 à 24 To selon modèle• Taux de transfert ultra rapide jusqu'à 1 OOMols• 2 ports Gigabit Ethemet avec fonction port trun king• Back-up en temps reel des données de vos PC, Macs ou disques externes• Sécurité - Encrytpion 128-bit optionnelle des disques• Economie d'energie- Allumage et extinction automatique avec vos serveurs ou PC pour économiser jusqu'à 66% et réduire vos emission de co2• WebAccess - Accès à distance à vos données via PC, Mac, iPhonee, iPad•, Android™• Redondance RAID - Jusqu'à 9 modes opérationnels selon le modèle : Standard (JBOD), RAID 0, 1, 5, 1 0, 50, 51, 60 ou 61• Hot Swap, Hot Spare & Mirroring - Mécanisme de basculement automatique pour une utilisation en continue dans disruption• Active Directory, disk quota, fonction failover• Garantie 3 ans• Livrée avec 1 0 licences NovaBACKlJp8 Business Essentials• Toutes les TeraStationTM sont livrées avec disques durs, testés et Installés BUFFA La www.buffa 1 o-te ch no 1 ogy. co m



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 1E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 134-135E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 136-137E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 138-139E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 140-141E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 142-143E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 144-145E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 146-147E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 148-149E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 150-151E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 152-153E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 154-155E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 156-157E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 158-159E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 160-161E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 162-163E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 164-165E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 166-167E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 168-169E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 170-171E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 172-173E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 174-175E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 176-177E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 178-179E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 180-181E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 182-183E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 184-185E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 186-187E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 188-189E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 190-191E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 192-193E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 194-195E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 196-197E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 198-199E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 200-201E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 202-203E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 204-205E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 206