E.D.I. n°15 février 2012
E.D.I. n°15 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 53,8 Mo

  • Dans ce numéro : Enquête au coeur des Programmes Partenaires

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
130 EDI n°15/Février 2012 Cas client SANS-FIL SUR CHÂTELAILLON-PLAGE Grâce à notre réseau WiFi, constate Claude Marliangeas, DSI à la mairie de Châtelaillon (Charente-Maritime), nous avons pu concentrer nos ressources informatiques et téléphoniques, et donc ouvrir de nouveaux services, tout en économisant sur les abonnements d’accès à Internet et à la téléphonie. » À Châtelaillon, le WiFi, on connaît. Depuis 1998. À l’époque, il ne s’agit que de relier entre elles quelques communes autour de l’agglomération. Le débit est alors de 11 Mbps théoriques (802.11b) et la qualité de la transmission variable. Plus tard, le projet intercommunal est abandonné et l’infrastructure est utilisée pour relier quelques bâtiments municipaux à la mairie. Nous sommes alors au début des années 2000 et le WiFi est passé à 54 Mbps (802.11g). Une bouffée d’air bienvenue car, entre-temps, à Châtelaillon-Plage, le besoin en débit a augmenté, suite au déploiement de nouveaux logiciels métier et à l’installation d’une grosse base de données. Mais l’évolution ne s’arrête pas là et le système d’information se transforme rapidement. Ainsi, la DSI supprime les serveurs locaux et centralise les ressources informatiques à la mairie. D’où le passage obligé par le réseau pour accéder aux données. Parallèlement, le parc de postes de travail augmente. Un exemple probant : le nombre de PC à l’Office du tourisme est passé de 1 à 6. Et cette montée en flèche se retrouve dans pratiquement LA VAGUE WIFI DÉFERLE En adoptant une nouvelle génération d’équipements WiFi, la bande passante réelle du backbone municipal est passée à 180 Mbps. Assez pour transporter les flux informatiques et téléphoniques simultanément. tous les services. De nouveaux bâtiments sont sortis de terre, comme le Centre culturel, qui compte une salle de spectacles et gère une grosse billetterie. Du coup, il faut de nouveau mettre à niveau le réseau WiFi. « En 2010, j’ai lancé une consultation pour refondre notre réseau, « UN BACKBONE CAPABLE D’ABSORBER DES POINTES DE TRAFIC » indique Claude Marliangeas. Maiano Informatique répondait le mieux à nos besoins et apportait une excellente solution technique avec Ruckus, notamment en termes de rapport qualité/prix. » Grâce aux nouveaux équipements à la norme 802.11n, le débit utile est passé à 180 Mbps. Conséquences, de nouveaux services peuvent voir le jour. Par exemple, l’hospitalité, qui consiste à offrir aux citoyens l’accès à Internet. Autre nouveauté, l’arrivée de la vidéoprotection. De plus, les liens WiFi transportent également les communications téléphoniques entre des bâtiments distants et le PABX, installé à la mairie. Et Claude Marliangeas de conclure : « Non seulement le WiFi a accompli des progrès en termes de performances, mais également de stabilité et de qualité du signal. La preuve, la téléphonie passe très bien dessus. » ● Beaucoup de villes comme Châtelaillon-Plage souhaitent proposer aux citoyens des services de communication tel l’accès à Internet pour lequel le WiFi s’impose comme la meilleure technologie. Certes, la station balnéaire de Charente-Maritime disposait déjà d’une infrastructure WiFi pour ses communications interbâtiments, mais son ancienneté et ses défauts en termes de performances s’ajoutaient à sa sensibilité aux perturbations. Pour répondre aux nouveaux besoins exprimés par la municipalité, il fallait refondre le réseau. Nous avons choisi les équipements Ruckus en raison de leur efficacité dans la partie sans fil grâce à la technologie d’antennes intelligentes Beamflex. En effet, si la plupart des constructeurs offrent les mêmes services, Ruckus fait la différence sur le plan radio. Grâce à cet avantage, les liaisons point-à-point du backbone en WiFi offrent un débit réel de 180 Mbps, alors qu’elles n’atteignaient que 25 Mbps. Les liaisons interbâtiments utilisent la bande des 5 GHz, tandis que Dominique Maiano, fondateur la desserte dans les locaux s’effectue dans la bande des 2,4 GHz. Grâce à cette nouvelle de Maiano Informatique architecture, des services ont pu être créés, comme l’hospitalité ou la vidéoprotection. Celle-ci se caractérise par des pointes de débit, par exemple, lorsqu’une caméra détecte un événement. Or, il faut que le backbone puisse l’absorber sans dégrader les autres services, comme la téléphonie. Les unités éclatées dans les différents bâtiments municipaux sont en effet connectées au PABX central via le WiFi.
Aastra Open Tour 2012 L’événement afk* de l’année 8 ETAPES 1 PLENIERE 10 CONFERENCES 1 VILLAGE PARTENAIRES +1300 PARTICIPANTS EN 2011 Consultants - Intégrateurs - Utilisateurs Trunk SIP Vidéo Conférence Convergence Fixe - Mobile 2.0 Communications Unifiées Mobilité Collaboration Cloud 8 mars LYON 13 mars NANTES 20 mars PARIS 22 mars ARRAS 27 mars METZ 3 avril TOULOUSE 5 avril BORDEAUX 11 avril AVIGNON Inscrivez-vous sur notre site : Relation client Big Data @Aastra_France #AOT12 Vidéo XML www.aastra.fr/OpenTour2012 VILLAGE PARTENAIRES vos clients vont adorer attendre au téléphone Partenaire *Away from keyboard/Loin du clavier - en bref, une rencontre dans la vraie vie ; -)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 1E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 134-135E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 136-137E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 138-139E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 140-141E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 142-143E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 144-145E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 146-147E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 148-149E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 150-151E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 152-153E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 154-155E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 156-157E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 158-159E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 160-161E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 162-163E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 164-165E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 166-167E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 168-169E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 170-171E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 172-173E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 174-175E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 176-177E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 178-179E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 180-181E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 182-183E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 184-185E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 186-187E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 188-189E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 190-191E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 192-193E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 194-195E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 196-197E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 198-199E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 200-201E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 202-203E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 204-205E.D.I. numéro 15 février 2012 Page 206