E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 39,7 Mo

  • Dans ce numéro : L'impression revoit sa copie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
Cas client TÉLÉPHONIE NICOLS ÉCONOMISE JUSQU’À 34% GRÂCE À LA TOIP Économiser jusqu’à 34% sur sa facture télécom : le cas mérite qu’on s’y arrête. Nicols, société spécialisée en produits de nettoyage, a obtenu ce résultat en passant à la ToIP avec Aastra. « La réduction des coûts était l’un de nos objectifs », résume Fabrice Denoual, le DSI de Nicols. « Mais ce n’était pas le seul, car il nous fallait de toute façon remplacer nos PABX complètement obsolètes. », résume-t-il. Pour réduire les coûts, Nicols décide de faire transiter les appels téléphoniques entre ses trois sites : un en Belgique, le siège social, un en France et le dernier en Pologne, sur son réseau informatique déjà en place : les appels intra-entreprise entre postes fixes deviennent alors gratuits. « Comme ils sont reliés entre eux par un cœur MPLS, exploité par Easynet, le réseau est adapté à la qualité de service requise par voix », souligne Fabrice Denoual. Même chose avec les téléphones sans-fil IP-DECT SIP. Vus par les PBX comme des téléphones de l’entreprise, les appels obéissent aux mêmes règles que les téléphones filaires. Des téléphones bi-mode Nicols ne compte pas en rester là. Beaucoup de chef de services « transversaux » voyagent d’un site à l’autre et utilisent leurs portables pour appeler des correspondants internes, des clients ou des fournisseurs d’un autre pays. Grâce à l’adoption de téléphones bi-mode (GSM et WiFi), lorsque le cadre se trouve dans l’un des établissements, il fonctionne en WiFi, et l’IP-BX local le reconnaît comme un poste de l’entreprise. Les communications vers les autres sites passent donc par le réseau interne. De plus, si un employé PABX obsolètes, factures des communications internationales passées depuis les mobiles en constante hausse. Tout portait Nicols, le spécialiste des produits de propreté, à investir dans la téléphonie sur IP. 90 EDI n°14/Décembre 2011 - Janvier 2012 en France veut appeler depuis un fixe, un IP-DECT ou un GSM bi-mode, un correspondant externe en Belgique, l’appel emprunte d’abord le réseau interne de France vers la Belgique. Si c’est un appel vers un fixe, il « ressort » dans le réseau belge : c’est un appel national et non international. Si l’appel est destiné à un mobile belge, il sort de l’IP-BX belge via une passerelle GSM : l’appel devient alors une communication nationale entre mobiles. Autant d’astuces de routage des communications qui expliquent la baisse spectaculaire du montant des factures. Le choix du fournisseur Il fallait choisir le fournisseur avec le partenaire INEOCom, du groupe Suez. « Nous avons retenu Aastra car son offre répondait le mieux à nos besoins, en particulier en matière de téléphonie SIP pour les téléphones sans-fil. Nous en avons 114, contre 80 filaires et 85 GSM. » Un IP-BX Aastra 5000 est donc installé sur chacun des trois sites, connectés entre eux via le réseau MPLS. Le système, maintenant totalement opérationnel, génère des économies, mais offre également une téléphonie enrichie via la suite applicative TWP (Telephony Web Portal). Ainsi, les employés disposent-ils de services comme la messagerie unifiée, le Click-to-Call, mais également de la gestion de présence, du chat et la visiophonie de poste à poste, ce qui répond aux objectifs de Nicols, qui voulait restaurer le contact humain. Sur le plan financier, cette opération se traduit par un ROI de deux ans, donc très rentable, puisque une telle installation est prévue pour durer cinq à sept ans. Et le DSI Fabrice Denoual de conclure : « Si c’était à refaire, je ne changerais rien. » ● « LA COUVERTURE EN DECT EST PLUS FACILE QU’EN WIFI » « Ce qui nous a surtout fait pencher vers Aastra a été sa gamme de produits compatibles SIP. Lors des premiers choix, en 2006, c’était encore loin d’être le cas chez tous les constructeurs. En particulier, Aastra était le seul à proposer une gamme de téléphone sans-fil IP-DECT SIP. Cette technologie a été préférée à la voix sur WiFi parce que la couverture en DECT est plus facile qu’en WiFi. Ainsi il faut un quart ou un tiers de bornes en moins. De plus, les terminaux ont une bien meilleure autonomie. Puis, la qualité sonore est souvent supérieure. Un autre avantage de la solution globale d’Aastra réside dans Carlos Monteiro, responsable la gestion centralisée des IP-BX, qui est réalisée INEOCOM (groupe Suez). depuis le site belge. Tous les constructeurs n’offraient pas, à l’époque, cette facilité. Enfin, j’ajouterai que la richesse des applications de la suite TWP n’a rien à envier à celles des concurrents. Pour Ineo Com, ce fut un projet innovant surtout dans l’aspect convergence fixe-mobile qui arrivait alors sur le marché. »
*Remplacement sur site à J+1 sur 3 ans intégré pour les ReadyNAS 3100, 3200 et 4200 Toutes les marques ou noms de produits cités sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Stockez. Protégez. Virtualisez. Solutions de stockage professionnelles jusqu’à 36To ReadyNAS Pro 6 ReadyNAS Pro 2 ReadyNAS 3200 & 4200 Stockez• Modèles desktop ou rackables, jusqu’à 12 baies/36To• Stockez sur site, hors site ou dans le Cloud• Accès distant et sécurisé à vos données ReadyNAS Pro 4 Protégez• ReadyNAS Replicate simplifie les tâches de sauvegarde et restauration multi-sites• Compatible avec toutes les solutions de sauvegarde du marché• S’intègre dans un PRA, facilitez la restauration des données en cas de crash Virtualisez• Architecture de stockage unifiée (NAS + SAN) optimisée pour les applications de virtualisation• Certification VMware Ready (iSCSI + NFS), MS Hyper-V, Citrix Xen• Support du 10Gigabit Ethernet pour plus de performances de l’environnement virtualisé nos partenaires technologiques Fiable Disques Durs intégrés RemPlacement SuR Site à J+1 SuR 3 anS intégRé* ReadyNAS 2100 ReadyNAS 3100 economique Simple



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 1E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 126