E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 39,7 Mo

  • Dans ce numéro : L'impression revoit sa copie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
Cas client INFRASTRUCTURE Le réseau optique innerve entièrement le bâtiment. Il véhicule tous les trafics administratifs, médicaux et techniques. Le vecteur idéal de la convergence IP. Sur les premiers plans du nouvel hôpital, il y a plus de dix ans, le réseau informatique n’était pas la priorité. Aujourd’hui, il en est devenu un élément essentiel », se réjouit Jérôme Bousquet, RSI du CH de Cannes. Et pour cause, tous les trafics l’empruntent, aussi bien les applications bureautiques classiques, que les applications administratives, les applications médicales et biomédicales, la gestion technique du bâtiment, la téléphonie et même la vidéo à la demande dont bénéficient les patients. Tous ces flux sont évidemment isolés les uns des autres et cantonnés chacun dans un VLAN (Virtual Local Area Network). En outre, pour assurer le contrôle d’accès au réseau, un système NAC (Network Access Control), à base de client Odyssey, de Juniper, a été mis en place. La multimode adoptée Techniquement, ce réseau est à la hauteur, puisqu’il utilise de la fibre multimode. Ce nouvel hôpital est le premier de France à être câblé quasiment en tout optique. « Si c’était à refaire j’opterais pour de la monomode dont la bande passante est plus importante », convient Jérôme Bousquet. Néanmoins, la fibre multimode, fournie par Acome, satisfait largement à la demande. Elle dessert aussi bien le bureau de l’administratif que le poste de l’infirmière ou encore la chambre du malade. Là, un micro-switch L’HÔPITAL DE CANNES A LA FIBRE TECHNOLOGIQUE 88 EDI n°14/Décembre 2011 - Janvier 2012 Microsens à 4 ports « éclate » la fibre en quatre brins de cuivre (jarretières) connectés à quatre terminaux. Il est même possible de les « cascader » pour fournir jusqu’à 16 ports. Ces micro-switches incluent la fonction PoE (Power over Ethernet), qui permet d’alimenter, par exemple, des points d’accès WiFi ou des téléphones IP. Les multiples atouts de la fibre La fibre présente de multiples avantages par rapport au cuivre. Outre ceux d’une bande passante et d’une portée supérieures, il faut ajouter un encombrement plus réduit du câble. Un argument non négligeable dans un hôpital où les faux plafonds sont encombrés de tuyaux qui acheminent de nombreux fluides. Autre atout, son immunité aux radiations émises par les appareils médicaux. Physiquement, ce réseau fibre « UN PROJET PHARE QUI A MOBILISÉ JUSQU’À 15 PERSONNES » « Ce projet représente 3,5 millions d’euros et a mobilisé en moyenne cinq techniciens sur deux ans, avec des pointes jusqu’à 15 personnes. Nous avons accompagné notre client depuis la phase d’audit et de conseil jusqu’au déploiement, en passant par la définition de l’architecture de l’infrastructure, les benchmarcks, le maquettage. Ensemble, nous avons fait les développements nécessaires. Par exemple, nous avons défini les fonctions supplémentaires des firmwares des 1 400 micro-switches de Microsens pour qu’ils fournissent les services dont l’hôpital a besoin. Nous avons même sollicité les autres branches de Spie, pour le câblage ou le contrôle d’accès. Le choix de la fibre optique, dès le départ, il y a dix ans, était osé car, à l’époque, cette solution était encore chère. Mais l’investissement est rentable, car une infrastructure cuivre Cédric Périer, DG de Spie Communications région Sud-Est. ne dure qu’une dizaine d’années du fait de la limitation de la bande passante et de la dégradation du média. Rien de tel avec la fibre. Autre choix technologique d’avenir, le WiFi qui permet des applications médicales pointues, comme le monitoring cardiaque, sans encombrer les salles de câbles. Pour plus de précaution, nous avons réduit la puissance d’émission à 30 mW au lieu de 100 mW comme la réglementation le permet. » a une topologie en boucle, mais, logiquement, c’est une étoile. Le cœur du réseau (centre de l’étoile) est double (pour la sécurité). Il est relié en double attachement à quatre locaux techniques, repartis dans le bâtiment, et qui desservent les espaces... Le backbone est en 10 GE et la distribution se fait en Gigabit Ethernet. Pour des raisons de sécurité, une partie de la téléphonie reste en analogique (prises RJ11) et possède son propre réseau. « Les télécopieurs, qui transmettent des documents sensibles, par exemple avec la justice ou la police, sont raccordés à ce réseau. Toujours dans le même souci de sécurité, les téléphones sans-fil du personnel infirmier sont en DECT et non en IP-DECT » précise Jérôme Bousquet. Grâce au système de messages propre au DECT, si un malade appuie sur le bouton d’appel à son chevet, le numéro de la chambre s’affiche automatiquement sur l’écran de mobile. Le réseau est devenu le système nerveux de l’hôpital. ●
Connectez votre maison au monde ! Joyeux Noël Que vous regardiez vos vidéos HD en streaming, jouiez aux jeux vidéo en ligne, ou utilisiez la VoIP pour discuter avec vos amis, soyez sûr de bénéficier d’un réseau le plus performant possible. Produits connexes : TL-PA251 Adaptateur CPL AV200+ avec prise secteur intégrée TL-WN821N Adaptateur USB sans fil N 300 Mbps TL-PA511 Adaptateur CPL Gigabit AV500 TL-WN721N Adaptateur USB sans fil N 150 Mbps TL-SC4171G Caméra de vidéo surveillance « Pan/Tilt » sans fil TL-PA210 Mini-adaptateur CPL AV200 TL-WA830RE Extenseur de portée sans fil N 300 Mbps Adresse du bureau : TP-LINK France SARL, 16 rue Grange Dame Rose, 78140 Vélizy-Villacoublay, France E-mail : sales.fr@tp-link.com website : www.tp-link.fr Garantie TP-LINK est le premier fournisseur mondial de CPE sans fil et haut débit et affiche la croissance la plus importante sur le marché européen des fabricants réseaux. TP-LINK conçoit des produits fiables et de grande qualité, tout en proposant une gamme tarifaire très compétitive. Sa garantie de 3 ans est un gage de fabrication exemplaire. Copyright © 2011 TP-LINK TECHNOLOGIES CO., LTD. Tous droits réservés. 3ans



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 1E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 126