E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 39,7 Mo

  • Dans ce numéro : L'impression revoit sa copie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Évènement Le Fujitsu Forum - grand-messe annuelle du constructeur regroupant ses partenaires fournisseurs, ses revendeurs et ses clients - a pris une orientation très internationale cette année, en raison de l’annulation de l’évènement japonais du constructeur, conséquence de la catastrophe de Fukushima. Il faut dire aussi que l’Europe en général, et l’Allemagne en particulier, prennent un rôle de plus en plus important dans la stratégie de Fujitsu. En préambule à la manifestation qui s’est déroulée à Munich les 9 et 10 novembre, Rolf Schirz, le CEO de Fujitsu Technology Solutions, a annoncé que l’ensemble des activités serveurs x86 du constructeur - et donc les gammes Primergy - seraient désormais établies outre-Rhin, et notamment la partie Recherche et Développement, avec une cinquantaine d’employés venant du Japon. FUJITSU FORUM 2011 Avec plus de 10 000 visiteurs venant de 18 pays, le Fujitsu Forum 2011 a pris une nouvelle dimension et le constructeur a profité de l’occasion pour faire étalage de son immense catalogue, tout en prenant un virage de plus en plus cloud. Des solutions en mode SaaS Ce ne sera pas de trop pour gérer les nouveaux axes de développement du constructeur qui vont justement fortement s’appuyer sur les serveurs. Fujitsu a en effet annoncé qu’en 2015, 30% de son activité se fera dans ou autour du cloud, secteur où les serveurs sont en première ligne sur le plan matériel. Mais Joseph Reger, le directeur technique (CTO), l’a aussi expliqué : le cloud chez Fujitsu ne concernera pas que la partie matérielle. Une des annonces les plus importantes faites lors du forum concernait la mise 10 EDI n°14/Décembre 2011 - Janvier 2012 Hans-Dieter Wysuwa, senior VP product sales group de Fujitsu. en place d’un service baptisé Business Solutions Store, qui n’est ni plus ni moins qu’un AppStore géré par la marque et alimenté par des sociétés tierces. « De nombreux éditeurs, généralement des SSII, développent des applicatifs originaux et s’ils savent les vendre via un système de licences classiques, il leur manque souvent les ressources pour les commercialiser à travers le cloud. Notre Business Solutions Store leur permettra de proposer leurs applications en mode SaaS très simplement », précise Joseph Reger. Dans un premier temps, une douzaine d’éditeurs seront présents dans le portfolio SaaS de Fujitsu mais l’objectif est d’atteindre rapidement au moins un millier d’applications. Et il ne s’agira pas de petits utilitaires tels qu’on peut les trouver sur un AppStore ou un Android Market. On parle ici Par Vincent Verhaeghe FUJITSU S’EXPOSE SUR TOUS LES FRONTS de véritables solutions progicielles en mode SaaS. Parmi les premiers logiciels disponibles, on a pu assister à des démonstrations d’un outil de gestion à distance très complet des produits mobiles ou encore d’une application de CRM en Open Source développée par Vtiger. Reste à savoir comment les partenaires de Fujitsu seront impliqués dans le processus de commercialisation de ces offres. Un écosystème complet autour du cloud Sur ce point Hans-Dieter Wysuwa, senior VP product sales group s’est voulu rassurant. « Certains clients achèteront directement sur le Business Solutions Store mais la plupart d’entre eux passeront par le channel pour accéder aux applications et nos partenaires seront rémunérés sur les ventes et sur les revenus récurrents
générés. Nous estimons que le ratio de ventes indirect/direct sera le même que sur la vente de nos matériels et services, à savoir 80/20. » Quoi qu’il en soit, cette implication du constructeur dans le cloud n’est pas une révolution stratégique mais un simple nouveau mode de distribution qui a pour but de compléter l’écosystème de Fujitsu. Un écosystème qui reste par ailleurs l’un des plus vastes en termes de produits. « Fujitsu est le seul fabricant IT à disposer d’un catalogue complet allant du téléphone mobile au mainframe », s’est félicité Rolf Shirz. Certes, mais toutes les zones géographiques ne sont pas logées à la même enseigne. Il faudra ainsi attendre plusieurs mois avant de voir arriver des smartphones estampillés Fujitsu en Europe. De même, si le constructeur a pu faire la démonstration d’une tablette sous Android dans la partie « exposition » de son forum, cette dernière est pour l’heure cantonnée au marché nippon, le chef produit présent nous ayant expliqué que « les technologies 3G sont différentes entre l’Europe et le Japon et il n’y a pour l’heure aucun accord prévu avec un opérateur pour cette tablette ». Malgré tout, la variété des produits présentés était assez impressionnante, et pas seulement en termes de serveurs et de postes clients. Fujitsu a par exemple présenté ses moniteurs gigapixels qui permettent d’afficher des images en très haute définition, son supercalculateur (le plus puissant au monde selon le fabricant) atteignant une vitesse de calcul de 10 pétaflops ou encore des accessoires aussi variés que des casques et des enceintes multimédias, des câbles de Évènement Pour l’heure disponible uniquement au Japon via un accord avec l’opérateur NTT DoCoMo, la tablette sous Android de Fujitsu a la particularité d’être étanche comme nous avons pu le vérifier. protection antivol ou des terminaux point de vente. De quoi satisfaire toutes les catégories de revendeurs. Et il faudra bien ça, car bien qu’étant déjà fort de 13 500 revendeurs actifs au sein de son programme SELECT, Fujitsu espère faire grossir ce nombre de 25% d’ici à la fin 2012. En axant notamment le développement de son programme sur la spécialisation. « Un revendeur qui se spécialise, c’est un revendeur qui se différencie et qui peut donc offrir de meilleurs services et dégager plus de marge », conclut Hans-Dieter Wysuwa. Et parmi ces spécialisations, il est certain que celle intitulée Dynamic Cloud sera plébiscitée par les revendeurs les plus fidèles à Fujitsu s’ils veulent suivre les évolutions du constructeur. ●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 1E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 126