E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
E.D.I. n°14 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 39,7 Mo

  • Dans ce numéro : L'impression revoit sa copie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
Zoom sur… Face à la pénurie qui touche le marché du disque dur, le SSD s’impose comme une véritable alternative. Les prix ont connu des baisses substantielles et côté vitesses, on assiste à un nivellement par le haut avec la présence presque systématique du SATA 6 Gbps et des contrôleurs de plus en plus performants. 102 EDI n°14/Décembre 2011 - Janvier 2012 LE SSD ENTRE DANS INTEL 510 SERIES La série 510 d’Intel est la première du constructeur à exploiter une interface SATA à 6 Gbps. Elle est basée sur les cellules de mémoire conçues conjointement avec Micron, un des leaders du secteur. Il s’agit de mémoire 34 nm, plus volumineuse que les 25 nm qu’on retrouve dans certains produits concurrents, mais qui a l’avantage de supporter plus de cycles d’écriture. Intel a confié la partie contrôleur à Marvell et ce contrôleur bénéficie de la présence de 64 Mo de mémoire. Les performances varient fortement en fonction de la capacité. Sur le modèle à 120 Go, Intel annonce 400 Mo/s en lecture et 210 Mo/s en écriture alors que la version à 240 Go atteint 500 Mo/s en lecture et 315 Mo/s en écriture. Quoi qu’il en soit ce sont des chiffres bien supérieurs à ceux de la génération précédente. www.intel.fr SEAGATE PULSAR XT.2 Le Pulsar XT.2 se positionne comme une solution faite pour les data centers des entreprises. Disponible dans des versions allant jusqu’à 400 Mo, il repose en effet sur une interface SAS (Serial Attached SCSI) qui, à l’instar du SATA, atteint 6 Gbps mais avec un protocole plus restrictif en termes de qualité de services. En outre, le Pulsar XT.2 exploite de la mémoire de type SLC, c’est-à-dire des cellules à un seul niveau beaucoup plus rapides que la MLC présente dans la plupart des produits. www.seagate.com SILICON POWER VELOX V30 Démarrant son activité en France depuis quelques mois, Silicon Power est un des constructeurs avec le catalogue de SSD le plus étendu, le Velox V30 étant situé dans le haut de gamme. Ils présentent des capacités de 60 à 480 Go et reposent tous sur une interface SATA 6 Gbps pour atteindre 550 Mo/s en lecture et 500 Mo/s en écriture grâce notamment à la présence d’un contrôleur SandForce. Ils sont livrés avec un adaptateur pour les intégrer dans une baie de 3,5 pouces. www.silicon-power.com CRUCIAL M4 Spin-off de Micron dédié à la conception et à la commercialisation de modules mémoire - et donc de SSD - Crucial a été le premier à intégrer l’interface SATA 6 Gbps désormais présente sur toute ses gammes dont le m4, l’un des produits les plus vendus sur le marché. Ses capacités vont jusqu’à 512 Go et il exploite une mémoire similaire à celle que l’on trouve dans la série 510 d’Intel. Les performances en écriture annoncées au départ par Crucial pour ce modèle sont légèrement en retrait de celles d’autres modèles mais une récente mise à jour du firmware l’a totalement remis dans la course. www.crucial.fr
SON ÂGE D’OR SAMSUNG 830 Samsung étant un des plus grands fabricants de mémoire au monde, il était naturel pour lui d’établir sa présence sur le marché du SSD, surtout après avoir abandonné la production de disques durs. Le 830 est le dernier modèle de la marque, disponible dans des versions de 64 à 512 Go. Le contrôleur aussi est signé Samsung et il dispose d’une quantité impressionnante de mémoire cache : 256 Mo. Tout cela lié à l’exploitation de l’interface SATA 6 Gbps permet d’atteindre un débit de 520 Mo/s en lecture et 400 Mo/s en écriture. Notons que Samsung propose une version baptisée PM qui intègre un procédé de cryptage à la volée et un kit de migration facilitant la transition vers le SSD d’un OS déjà installé. www.samsung.fr IOMEGA SSD FLASH DRIVE USB 3.0 Le SSD n’est pas seulement destiné à investir l’intérieur des PC et des portables. La preuve avec ce produit signé Iomega qui est un modèle externe offrant 64 Go de capacité. Pour en tirer le meilleur parti, Iomega a eu la bonne idée d’opter pour l’interface USB 3.0 qui, même si elle n’est pas encore présente sur toutes les configurations, devient le nouveau standard. Cela nous a permis d’atteindre des débits de l’ordre de 100 Mo/s, ce qui est un record pour un support de stockage externe auto-alimenté. Disponible aussi dans des versions à 128 et 256 Go, il vaut 150 € HT. go.iomega.com Zoom sur… ADATA XM13 Le XM13 d’Adata n’est pas tout à fait un SSD comme les autres puisqu’il est avant tout conçu pour s’intégrer aux produits mobiles de type ultrabooks ou tablette. Son format est réduit au strict minimum, étant présenté sous forme d’une carte avec ses modules mémoire et son contrôleur, sans coque autour. Le contrôleur en question est un SandForce SF-2141 et les cellules mémoire exploitent des transistors à 25 nm. Il utilise une interface SATA II qui lui permet d’atteindre un débit de 280 Mo/s en lecture et 260 Mo/s en écriture pour des capacités de 30 ou 60 Go. Un produit qui devrait trouver sa place sur le marché de l’intégration. www.adata.com.tw KINGSTON HYPERX SSD Kingston est l’un des fabricants disposant du catalogue le plus étoffé en SSD. L’HyperX, qui reprend la dénomination des barrettes mémoire de la marque, représente le haut de gamme avec une capacité de 240 Go et un contrôleur SandForce SF-2281 compatible avec l’interface SATA 6 Gbps. Il s’agit de mémoire Intel 25 nm particulièrement rapide, notamment en écriture avec un taux de transfert de l’ordre de 515 Mbps (et 555 Mbps en lecture). L’HyperX dispose du kit le plus complet du marché incluant l’adaptateur pour l’installer dans un emplacement 3,5 pouces, mais aussi un kit de migration sous forme d’un boîtier USB. Il est aussi l’un des rares à être fourni avec son câble SATA. www.kingston.com EDI n°14/Décembre 2011 - Janvier 2012 103



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 1E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 14 déc 11/jan 2012 Page 126