E.D.I. n°13 novembre 2011
E.D.I. n°13 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 43 Mo

  • Dans ce numéro : Réseaux & Télécoms, la convergence a trouvé sa voie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
des équipementiers de ToIP proposent ces deux types de terminaux. La qualité de service s’impose plus que jamais À la différence des technologies télécoms (RNIS, ATM...), intégrant, dès l’origine, des mécanismes de qualité de service, les premiers réseaux IP fonctionnaient en mode « best effort » (autrement dit, « à la va-comme-je-te-pousse »). Ce n’est pas gênant avec des applications non temps réel comme la messagerie ou le transfert de fichiers. Mais dès que ces réseaux ont commencé à véhiculer des trafics plus sensibles aux délais, comme ceux de certaines applications métier, le problème de la qualité de service s’est posé. Il fallait donner la priorité à ces flux, par rapport à d’autres, moins critiques, mais plus gourmands en bande passante. La notion de qualité de service (QoS) était née. Les premiers acteurs, tels que Allot et Packeteer (aujourd’hui BlueCoat) ont ainsi proposé des boîtiers qui découpent le tuyau IP en sous-tuyaux virtuels, chacun ayant un pourcentage 60 EDI n°13/Novembre 2011 Dossier [Réseaux & Télécoms] Pour la bande passante, la vidéo sur le réseau est une bombe à retardement » LE BON CABLE POUR LE BON DÉBIT fixe de la bande passante. Les applications critiques avaient leur tuyau virtuel et n’étaient plus perturbées par les autres, contenues dans le leur. Puis sont venus se greffer d’autres mécanismes pour économiser la bande passante, comme la compression, dont Peribit (racheté par Juniper) fut l’un des pionniers. Ou pour « accélérer le trafic » en supprimant les redondances dans les protocoles et en transmettant que ce qui a changé d’une version à l’autre d’un même fichier. Technologie dont Riverbed et Silver Peak sont les champions. Les Français ne sont pas absents du secteur de l’optimisation de trafic avec Streamcore et Ipanema. La voix sur IP change la donne Le besoin en qualité de service s’est encore accru avec l’arrivée de la voix sur IP qui, elle, ne tolère quasiment aucune perte de paquets et réclame une latence faible (temps de traversée du réseau), ainsi que l’absence de gigue (fluctuation du temps de transmission). L’essor de la visiophonie et de la visioconférence rend encore plus aigu le problème, Les applications de visioconférence en HD (ici, Telepresence de Cisco) sont de très haute qualité, mais entraînent une augmentation vertigineuse des débits. Avant l’arrivée de la convergence, le réseau téléphonique disposait de sa propre infrastructure, généralement des câbles de catégorie 3, dont le spectre de fréquences couvrait 16 MHz. Les données circulaient sur les câbles de catégorie 4 (20 MHz) et, surtout, de catégorie 5 (100 MHz), ces derniers étant taillés pour le Token Ring à 16 Mbit/s (aujourd’hui à peu près disparu) et l’Ethernet à 10 et 100 Mbit/s (Fast Ethernet apparu au milieu des années 90). Aujourd’hui, avec les dernières avancées, telles que les catégories 5E et, surtout, 6A et 7, les câbles sont adaptés au 10 Gigabit/s. Et même au 40 G avec la 7A. Dans ce contexte, l’arrivée de la voix sur IP passe quasiment inaperçue, puisqu’une communication ne nécessite que quelques dizaines de Kbit/s. Il n’en va pas de même pour la visiophonie, beaucoup plus gourmande, notamment celle au standard HD qui mobilise plusieurs Mbit/s. Et comme celle-ci a tendance à se développer, poussée par la crise qui porte les entreprises à réduire les frais de déplacement, les DSI ont tout intérêt à vérifier si l’infrastructure est à même de transporter, dans de bonnes conditions, ces nouvelles applications. car aux caractéristiques d’un trafic temps réel s’ajoute un besoin élevé de bande passante. Dès lors, pas étonnant que l’équipementier Streamcore ait lancé, fin 2010, un cri d’alerte : « La vidéo sur les réseaux, une bombe à retardement ». En effet, à côté des flux issus d’applications professionnelles se promènent ceux provenant de services grand public comme YouTube ou les réseaux sociaux, qu’il est si facile de visionner sur son PC. Dès lors, il est nécessaire d’analyser le trafic vidéo dans le détail, afin de bloquer les paquets indus, ce que permet des solutions, notamment celle de Streamcore. Les attaques sont de plus en plus sophistiquées On pense à tort que le piratage informatique ne concerne que les réseaux IP et que la téléphonie est épargnée. C’est faux : le phreaking - ou piratage téléphonique - existait déjà. Mais il est certain que depuis l’ère de la convergence le risque s’est multiplié, car par le réseau de données on peut, par exemple, neutraliser l’IP-BX et, via ce dernier, attaquer les serveurs. Pour la téléphonie, il existe une sorte de « pare-feu vocal », le SBC (Session Border Controller). Placé en périphérie, il analyse et filtre les sessions SIP. Les acteurs traditionnels de la sécurité, tels que Check Point, Juniper, Cisco, Fortinet Astaro, Barracuda ou les acteurs français Netasq, Arkoon ou Bee Ware sont ➜
OFFICE CHERRY Professional www.cherry.fr ORIGINALE CHERRY … Claviers et souris haut de gamme optimisés pour une utilisation quotidienne au bureau. CHERRY OFFICE – Le travail de bureau s’effectue au clavier et à la souris. La fiabilité et l’ergonomie sont donc décisives. CHERRY a de très nombreuses années d’expérience dans la conception et la production de périphériques de saisie de grande qualité. Faites confiance à CHERRY. eHEALTH SECURITY STREAM XT G85-23100-2. GENTIX JM-0300-2 Plus d’informations sur www.cherry.fr INDUSTRIAL POS/POT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 132