E.D.I. n°13 novembre 2011
E.D.I. n°13 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 43 Mo

  • Dans ce numéro : Réseaux & Télécoms, la convergence a trouvé sa voie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Brèves Divalto refond son organisation « Nous sommes désormais en ordre de marche pour les deux années à venir », affirme Thierry Meynlé, président du directoire de l’éditeur Divalto. Trois grandes décisions viennent d’être prises : d’abord la refonte de l’offre produits, d’autre part le fonctionnement de la R&D en mode collaboratif « fondée sur diverses contributions qui remontent de notre écosystème », enfin une évolution substantielle du réseau. Sur ce dernier point, rendu nécessaire par l’intégration d’Idylis, un spécialiste des logiciels de gestion en mode SaaS, Thierry Meynlé annonce une segmentation du réseau actuel en trois nouveaux réseaux distincts. L’un se consacrera au cloud, l’autre plutôt au « high end » (haut de gamme), tandis que le troisième, lui, se concentrera davantage sur les prestations traditionnelles de Divalto. Avec ces multiples initiatives, le groupe entend donc quitter les habits réducteurs « d’ERP pour PME » pour s’attaquer directement aux poids lourds du secteur. Manière de dire que David peut parfois gagner contre Goliath. Audiocodes sur les traces d’Alcatel-Lucent La société israélienne Audiocodes a l’habitude de se comparer « à Alcatel-Lucent, mais en plus petit », selon l’heureuse expression de son VP Sales South Europe, Bertrand Goldfarb. Spécialisé dès l’origine dans la voix sur IP et l’intégration IT-IP, Audiocodes cherche désormais par tous les moyens à accentuer sa notoriété dans l’Hexagone, où elle revendique d’ores et déjà la présence de deux grossistes, ainsi que celle d’une trentaine de VAR. 40 EDI n°13/Novembre 2011 Actus business ERP Channel : Infor défie Oracle et SAP Pour Infor, la phase de décollage aura duré dix ans. Une décennie de rachats, d’acquisitions à marche forcée afin de constituer, peu à peu, un éditeur reconnu par les clients comme par les revendeurs. C’est chose faite. En marge de sa traditionnelle EMEA Channel Partner Conference, qui s’est tenue début octobre près de Lisbonne (Portugal), les dirigeants d’Infor n’ont pas craint d’affirmer que leur société était devenue « le numéro trois mondial des ERP », juste derrière SAP et Oracle. Et devant tous les autres, à commencer par Microsoft et Sage. L’objectif est maintenant de se spécialiser encore plus par métier. De libérer le client final de la complexité de l’ERP, de son déploiement, de sa mise en œuvre et des indispensables mises à jour successives. « Les produits doivent être livrés en étant complets, simples et opérationnels », explique Philippe Maillet, Southern Europe Channel Regional VP d’Infor. Un mot d’ordre que relaient tous les managers, et notamment Charles Phillips, le nouveau patron d’Infor, qui a passé l’essentiel de son début de carrière chez Oracle. On peut donc penser, sans risque de se tromper, qu’il a les idées claires sur la question. Autre élément à gérer : le passage de l’industrie aux services et à la finance. Au fur et à mesure que le secteur manufacturier régresse, l’ERP, conçu initialement pour le milieu industriel, doit s’adapter. Techniquement, RENAISSANCE Quantum se relance dans la sauvegarde virtuelle Les plus anciens se souviennent que, il y a une vingtaine d’années, Quantum figurait déjà parmi les acteurs majeurs de la sauvegarde. Puis vient une longue phase de silence. Aujourd’hui, le groupe a décidé de se relancer tous azimuts. « Concevoir d’excellents produits ne suffit pas », explique un dirigeant. « Il faut des solutions intégrant les disques, les bandes, la déduplication, la réplication, le cryptage et la protection des machines virtuelles. » En France comme ailleurs, Quantum passe à l’offensive. « Nous devons aller à la rencontre de nos partenaires en province, faire connaître notre offre et notre programme, présenter nos nouveautés produits », déclare Philippe Maillet, Southern Europe Channel Regional VP d'Infor. Guillaume Crapart, director of EMEA VAR Channel de Quantum. c’est un nouveau challenge. En France, même s’il n’est pas, ou pas encore, majoritaire, le channel a un vrai rôle à jouer. Comme le martèle Philippe Maillet, « il faut aider les VAR et les SSII à développer leur business, donner les moyens de leur développement. Cela passe beaucoup par les leads. » En effet, reprend-il, « le partenaire d’Infor est aujourd’hui une SSII de taille petite ou moyenne, comprenant une cinquantaine d’employés. On y trouve beaucoup de consultants, mais peu de commerciaux. Mais surtout, le chaînon manquant est celui du marketing. » Or, le trépied que constituent les consultants, les forces commerciales et celles du marketing doit fonctionner en parfaite symbiose pour enclencher un cercle vertueux et durable. Aujourd’hui, beaucoup reste à faire. Infor affiche en France une vingtaine de partenaires, « dont quinze sont réellement actifs ». Quant aux recrutements, ils sont jugés « difficiles ». Mais le jeu en vaut la chandelle : Infor est en train de passer de l’image d’agrégateur de marques à celle, beaucoup plus flatteuse, de poids lourd des ERP. ● Guillaume Crapart, director of EMEA VAR Channel. « Nous organisons à cet effet, dès cet automne, un » regional channel tour » qui mettra l’accent sur deux points : la présentation de notre offre de déduplication, bien sûr, mais aussi et surtout celle portant sur la sauvegarde des environnements virtuels ». Cette initiative va de pair avec la recherche de nouveaux revendeurs. Les critères de recrutements retenus sont la couverture géographique du VAR en question, ses compétences techniques, une approche susceptible d’être à la fois « métier » et verticale, et enfin la maîtrise de problématiques spécifiques telles que la virtualisation et les réseaux. ●
avec nos formations cisco, montez en compétence à votre rythme. 1 2 Avec la Comstor Academy, vous profitez de formations adaptées à vos besoins : 1 - Basic : Pour appréhender l’offre cisco, comprendre son positionnement et ses avantages concurentiels - Formations gratuites 2 - ignite : formations sur un marché technologique incluant une session commerciale et technique - Formations gratuites 3 - elite : formations techniques avancées, sur un ou plusieurs jours. Pour tout renseignement complémentaire et connaître les prochaines dates de formations, nos équipes se tiennent à votre disposition au : 01 41 18 51 00 - sales@comstor.fr - www.comstor.fr 3 bien plus qu’un distributeur



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 132