E.D.I. n°13 novembre 2011
E.D.I. n°13 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 43 Mo

  • Dans ce numéro : Réseaux & Télécoms, la convergence a trouvé sa voie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Spécialisé dans la donnée sensible, SafeNet sortira d’ici à la fin de l’année ProtectV, SafeNet Authentication Manager et Storage Secure, des solutions de chiffrement et d’authentification orientées cloud et consumérisation des appareils de mobilité. À la recherche de partenaires revendeurs intégrateurs ou prescripteurs ayant des compétences dans l’identification et la sécurité de la donnée dans ces deux domaines, il lance un programme de recrutement reposant sur des formations autour de ces problématiques. Ses sessions certifiantes portent sur l’authentification, le chiffrement dans le cloud ou les boîtiers cryptographiques HSM (Hardware Security Module) et ont pour finalité de développer les ventes en apportant des réponses concrètes et adaptées au marché. 28 EDI n°13/Novembre 2011 Actus business [Les Assises de la sécurité] L’année 2011 aura été celle des fuites de données, du détournement des ressources informatiques par les employés et de l’augmentation des logiciels malveillants visant les dernières générations d’équipements mobiles. Plus qu’un problème technique au sein des entreprises, elles sont un vrai défi pour leur business. L’ampleur du danger apparaît telle que la question relève de plus en plus de la direction générale des sociétés Trend Micro renforce le cloud Àl’intention des fournisseurs de services cloud, Trend Micro a ajouté à son offre de nouvelles versions de ses produits Deep Security et SecureCloud. La mouture 8 du premier permet notamment de sécuriser des environnements virtualisés avec des technologies complètement intégrées dans l’hyperviseur. SecureCloud 2 est, quant à lui, destiné à chiffrer des données dans le Nuage tout en laissant à l’utilisateur le contrôle des clés de chiffrement. Deux solutions qui sont conçues pour fonctionner en tandem. Pour mieux répondre aux demandes de ce marché Cloud et virtualisation, l’éditeur modifie par ailleurs son programme partenaires. Les niveaux d’accréditation Affinity sont ainsi rebaptisés Platinum, À la recherche d’experts Gratuite, la certification comprend trois niveaux, accessibles en fonction du nombre d’ingénieurs formés et du chiffre d’affaires atteint, qui donnent droit à des remises, à des ressources marketing, à la transmission de leads et à un support technique assuré par SafeNet et ses VAD Miel, Abbakan et Afina. ● Julien Champagne, Regional Sales Director de SafeNet. Des offres qui défient le danger que des seuls DSI. Au-delà du risque d’impact sur l’activité des entreprises que représentent les brèches, le phénomène démontre les faiblesses des anciennes mesures de protection. Afin d’y remédier, la nouvelle tendance du marché de la sécurité réside dans l’ajout aux suites logicielles de fonctions qui permettent de protéger à la fois les platesformes serveurs, postes de travail et mobiles, sans négliger le traitement des spams Luis Delabarre, Solution Architect EMEA de Trend Micro. Gold, Silver et Bronze. Mais surtout, les deux premières catégories font l’objet d’un rajout de formations destinées à se certifier sur des briques de sur-spécialisation : Network and System Security, Data Protection Security, Cloud and Data Center Security, EndPoint and Mobility Security ou Small Business Security. L’avantage pour les labellisés sera d’être identifiés comme experts dans l’un de ces domaines sur le site web de l’éditeur mais aussi de pouvoir s’enregistrer sur un portail de deal registration et de bénéficier de conditions privilégiées en termes de marketing et de support. Enfin, à partir de janvier, Trend Micro devrait proposer aux Platinum et Gold des plans d’engagement mutuel qui déboucheront sur des promotions supplémentaires. ● Des solutions simplifiées L’éditeur de solutions de sécurité professionnelles Sophos lancera le mois prochain la version 10 d’EndPoint Security and Control. Outre la protection contre tous les types de malwares, le contrôle des programmes, des périphériques et de l’accès réseau ainsi que le DLP et le chiffrement, celle-ci comprendra, au niveau des postes de travail, la détection des vulnérabilités pour tout un ensemble d’applicatifs, de même que le filtrage URL pour les postes nomades en dehors du réseau privé virtuel de l’entreprise. Le tout fonctionnera avec une seule et même console d’administration à installer. Parallèlement à la sortie d’EndPoint 10, au niveau des passerelles, Sophos renforcera sa solution Web Security and Control et autres injections SQL toujours plus volumineux et en constante évolution. Un autre train de nouvelles offres concerne la sécurisation autour de la consumérisation (voir p.76), consistant à gérer la convergence des moyens de mobilité personnels et professionnels pour se connecter au système d’information de l’entreprise. Tour d’horizon de ces nouvelles solutions qui se caractérisent par une approche de bout en bout. ● Michel Lanaspeze, Marketing & Communication Manager pour Sophos Western Europe. en ajoutant à cette gamme d’appliances physiques des appliances web virtuelles. ●
Double actualité chez Athena Global Services Sont en effet disponibles auprès du distributeur les versions 5 d’Eset NOD32 Antivirus et Smart Security. Les deux produits bénéficient d’un service de détection « in the Cloud » accélérant l’analyse de la réputation des fichiers ainsi que d’un outil anti-intrusion (HIPS) présenté comme très sophistiqué. La suite de sécurité Eset Smart Security v.5 intègre en outre un module de contrôle parental paramétrable, un mode jeu et un antispam hérité CA Technologies propose un module additionnel à sa solution d’authentification forte dématérialisée Arcot WebFort. Baptisée Arcot RiskFort, cette fonction a pour objet la prévention de la fraude et la gestion du risque. En établissant une identification et une empreinte numérique, elle calcule le niveau de risque des personnes qui tentent d’accéder à des sites internet clients ou à des systèmes d’information de manière frauduleuse, après avoir récupéré le login et le mot de passe de quelqu’un. Elle définit aussi un niveau de risque associé aux connexions d’un utilisateur dans la phase d’authentification ou de contrôle d’accès à une application. CA sort par ailleurs un module nommé Access Control for Virtual Environment. S’intégrant à la solution de gestion centralisée des accès et des habilitations système Access Control, il est destiné au contrôle d’accès sur les hyperviseurs VMware d’un environnement virtualisé et aussi à la gestion des administrateurs de ces mêmes hyperviseurs. ● Benoit Grunemwald, Directeur Commercial d’Athena Global Services. McAfee protège la puce de silicium David Grout, PreSales Engineer Manager France chez McAfee. Après qu’Intel a dévoilé la plate-forme Deepsafe, consistant à assurer la sécurité des terminaux au niveau de la puce de silicium, son associé McAfee s’apprête à commercialiser des offres complémentaires autour de cette nouvelle technologie combinant hardware et software. « En suivant et bloquant les codes malveillants au niveau le plus bas, elles procureront une meilleure protection que les solutions traditionnelles », déclarent les porte-parole des deux firmes. De son côté, l’éditeur annonce L’identification contre la fraude Arnaud Gallut, Sales Director Security Solutions de CA Technologies. Actus business de l’éditeur Condom. Parallèlement à ces sorties, AGS a mis en place un nouveau site web doté d’une interface plus ergonomique pour les clients à la recherche de revendeurs. Enfin, le grossiste lancera bientôt un programme de MSP (Managed Service Providers) autour du logiciel ShadowProtect de StorageCraft. Il donnera aux détaillants l’opportunité de commercialiser du service conjointement à la location de licences ShadowProtect. Relevant d’un seul et même contrat, les facturations mensuelles aux clients finaux pourront ainsi inclure à cette location le coût des services de sauvegarde-restauration, de reprise d’activité, de dépannage sur site, de hot line, etc. ● également une évolution de son programme McAfee SecurityAlliance, avec l’augmentation des marges accessibles aux revendeurs accrédités. Ainsi, les partenaires Elite et Premier pourront dorénavant bénéficier de 25% de remise supplémentaires pour toute nouvelle affaire et de 10% de rabais en plus pour des opportunités de ventes additionnelles de produits McAfee sur leurs bases installées. Enfin, les Associate auront, quant à eux, désormais droit à 10% de remise en plus pour tout nouveau business. ● À la conquête de nouveaux marchés Le constructeur Juniper Networks a récemment sorti ses nouvelles solutions Junos Pulse, Junos Pulse Access Gateway et Virtual Gateway. Des produits qui sont destinés à sécuriser la connexion des utilisateurs d’ordinateurs portables ou de smartphones ainsi que l’accès au réseau d’entreprises et aux environnements virtualisés. Correspondant à de nouveaux marchés pour Juniper, ces offres s’accompagneront prochainement d’une redéfinition des certifications. Outre qu’il sera segmenté en quatre groupes, Stratégiques, Spécialistes, Développement et Broad Channel, le programme partenaires devrait Un niveau au-dessus pour Fortinet La gamme de solutions de gestion unifiée des menaces (UTM) de Fortinet s’enrichit du Fortigate 300c. Destiné au mid-market, ce boîtier de sécurité comportera non seulement autant de fonctions que la précédente version, telles que pare-feu, VPN, prévention d’intrusions, contrôle d’applications, antivirus et filtrage URL, mais présentera aussi un niveau de performance plus élevé. Le Fortigate 300c traitera en effet du 8 Gbit/s de firewall throughput, par exemple. Le coût du produit n’excèdera pas les 7 000 euros. ● Christophe Auberger, Senior Systems Engineer chez Fortinet. Laurent Paumelle, Senior System Engineer chez Juniper Networks. par ailleurs mettre l’accent sur la proximité et les petits partenaires en régions. Enfin, Juniper lance à l’intention de ces partenaires une campagne d’incentives pour la migration de la base installée Netscreen vers ses produits de sécurité maison Junos, désormais orientés généralistes. ● EDI n°13/Novembre 2011 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 132