E.D.I. n°13 novembre 2011
E.D.I. n°13 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 43 Mo

  • Dans ce numéro : Réseaux & Télécoms, la convergence a trouvé sa voie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 102 - 103  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
102 103
102 EDI n°13/Novembre 2011 Avis d’expert Exploiter la crise Les crises ont toujours été des accélérateurs de l’évolution. Ce n’est pas un hasard si l’idéogramme chinois pour désigner la crise signifie aussi « opportunité ». Dans chaque crise, il y a des perdants et des gagnants. Or, contrairement à une idée reçue, réussir est à la portée de beaucoup, pourvu d’avoir le tempérament, la volonté et l’intelligence du marché. Les hommes et les femmes de crise sont des individus que le changement ne dérange pas. Ils ont même tendance à l’aimer, car à tort ou à raison ils le croient porteur de progrès. Ce sont des êtres qui s’ennuient facilement dans la routine. Tous ne sont pas des jeunes. Il y a aussi les incorrigibles qui aiment les défis et la nouveauté quel que soit leur âge (j’en connais qui ont plus de 90 ans). Ces êtres-là ont tendance à se trouver dans des secteurs de pointe, ou des domaines où il faut s’adapter en permanence. La technologie (comme le journalisme) en est un. Le lancement d’un super-produit est toujours exposé au risque de l’avènement d’une terrible concurrence qui peut apparaître dans les 3 ans. En attendant il faut profiter de l’opportunité. Non seulement le tempérament et les habitudes de cette industrie se prêtent à la psychologie de crise, mais il se trouve que son rôle est parfaitement adapté à cette conjoncture, car les produits et services dérivés des nouvelles technologies ont l’avantage de permettre des économies, d’augmenter la productivité, et d’ouvrir des possibilités nouvelles à ceux qui veulent bien les imaginer et les exploiter. Indicateurs de bonne santé Il est frappant par exemple, de voir comment l’introduction des produits et services liés aux technologies d’Apple ouvrent la voie à d’innombrables opportunités de créations d’emplois, individuels ou collectifs, crise ou pas. En douceur, elles introduisent un facteur de croissance quasiment invisible, mais puissant, tout en modifiant considérablement les données de la vie collective. N’est-il pas merveilleux pour les agités que nous sommes de pouvoir lire avec une grande facilité une multitude de journaux en de nombreuses langues en prenant son café ici ou là, dans n’importe quel pays. Jamais la gestion d’un journal ne sera plus la même. Jacqueline Grapin, économiste spécialisée dans les questions stratégiques, est fondatrice et co-présidente du conseil d’administration de l’Institut Européen de Washington. Éditrice de la revue américaine European Affairs publiée sur Internet (europeaninstitute.org), elle a été journaliste au service économique du journal Le Monde pendant une quinzaine d’années, puis correspondante économique du journal Le Figaro à Washington avant de créer l’Institut Européen. Vice-présidente de l’Association des Conseillers du Commerce Extérieur de la France à Washington, elle est membre du Comité Consultatif International de La Poste et membre du conseil d’orientation de la Business School de l’American University de Washington. Mais cela ne veut pas dire qu’il est impossible de s’adapter au nouveau monde environnant. C’est ce que font avec succès nombre de journaux français et étrangers. En voulant ralentir le mouvement, on prend simplement du retard. C’est ce que découvrent actuellement certaines communautés. Plutôt que de se lamenter sur l’état des choses, qui est par essence provisoire, ne vaut-il pas mieux tenter de se mouvoir dans le sens du changement ? Ainsi, en plein marasme officiel, Amazon lance une tablette qui se veut concurrente de l’iPad, mais moins chère dans cette période où les prix comptent. Même en temps de crise, il y a des poches de croissance. Eurocontrol constate en permanence les difficultés croissantes du contrôle du trafic aérien parce que… même en temps de crise, le nombre des passagers voyageant par avion continue d’augmenter régulièrement. Ne pas résister au changement Le plus grand danger qui guette l’Europe en général et la France en particulier, c’est de se ranger massivement dans le camp de ceux qui résistent au changement tandis que le train des BRICS (NDLR : acronyme qui désigne le groupe de pays formé par le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud) leur passe sous le nez. En cette époque où les puissances qui s’affrontent sont d’envergure continentale, le repli sur « les valeurs nationales » (et sur l’adage « mon verre est petit, mais je bois dans mon verre ») sert surtout aux multiples échelons des structures politiques établies dans des dimensions dépassées à retarder les échéances pour défendre leur autorité menacée par les faits : à l’heure de l’Europe, combien coûtent les multiples échelons administratifs de la France, entre la municipalité et l’État ? Alors que les perdants se rangent dans ce camp, les survivants du futur ont tout intérêt à se liguer pour défendre la voie de l’innovation, et celle de l’Union dans une Europe attaquée de toutes parts précisément parce qu’elle commence à exister. Chacun, à son niveau, doit pouvoir apporter sa contribution. C’est le moment de se souvenir du mantra de l’ancien IBM (qui su si bien se régénérer) : « Act globally and think locally ». On peut aussi le moderniser en proposant « Act locally and think globally ». L’essentiel est d’inventer quelque chose. ●
« Je fais confiance au leader du marché * ! » « Je suis administrateur informatique et lors du déploiement d’une solution de capture importante, il y a quelques mois, nous avons envisagé plusieurs scanners. La décision a été rapide : nous avons fait confiance au leader du marché* ! A notre époque, où tout investissement est minutieusement analysé et disséqué, un partenaire solide et digne de confiance est indispensable. Fujitsu nous permettait d’atteindre nos objectifs grâce à sa fiabilité, un encombrement minimal, un fonctionnement silencieux ainsi qu’une équipe et un support dédiés, experts des scanners. Les opérateurs de numérisation étaient tous novices et puisque les scanners Fujitsu répondaient à nos besoins de numérisation, nous avons pu nous concentrer sur notre personnel, nos processus et notre activité. Et lorsque nous avons besoin d’aide, l’équipe de support dédiée de Fujitsu est disponible sur simple appel. » Intéressé ? Visitez : http:Ilemea.fujitsu.com/scanners/edi Suivez-nous sur Twitter à l‘adresse http:Iltwitter.com/FujitsuScanners * Source : Infosource Suisse, « High Speed Document Scanner Market, Total Europe », 2008-2010 Tous les noms, noms de fabricants, désignations de marques et de produits sont protégés et les signes distinctifs des fabricants et/ou marques déposées appartiennent à leurs détenteurs respectifs.Toutes indications sans engagements. Fujitsu se réserve le droit de modifier toute information contenue dans ce site sans avertissement préalable.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 13 novembre 2011 Page 132