E.D.I. n°12 octobre 2011
E.D.I. n°12 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 32,5 Mo

  • Dans ce numéro : Vidéosurveillance : un marché à suivre de près

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 EDI n°12/Octobre 2011 Dossier Vidéosurveillance D-LINK INTÉGRATION DE LA VIDÉO IP À SON EXPERTISE RÉSEAU Spécialiste du réseau local et de la technologie IP, D-Link fait de la vidéosurveillance un axe important de son développement. Une brique de plus à son catalogue d’informatique, qui permet au fournisseur d’intégrer l’ensemble de la problématique IP dans ses solutions, aux côtés du stockage NVR, du VLAN d’autosurveillance ou des Smart Switches. Essentiellement IP, la gamme vidéo comprend des caméras « tube » ou dômes fixes ou PTZ panoramiques, HD ou pas, ainsi que des caissons et des enregistreurs. Elle vient de s’enrichir de six modèles Full HD et infrarouges pour certains, portant l’offre de caméras D-Link à une trentaine de références. Enfin, tous ces équipements sont livrés avec un logiciel de configuration et d’administration gratuit, décliné susceptible de gérer une installation comportant jusqu’à 32 caméras. Toujours pour simplifier le travail des revendeursintégrateurs informatiques, D-Link propose par ailleurs un accompagnement technicocommercial sur le terrain. Ses équipes peuvent ainsi intervenir en amont des projets pour aider à en réaliser la maquette, à choisir les modèles de caméras les plus adaptés, voire pour vérifier sur site le fonctionnement de l’installation. Les détaillants ont en outre accès au showroom du constructeur pour tester les caméras et à des produits de démonstration à coût préférentiel ainsi qu’à des sessions de formation en vidéosurveillance IP gratuites et certifiantes pour le programme partenaires D-Link. ● TAG TECHNOLOGIES L’ART DE MÊLER VIDÉOSURVEILLANCE ET DOMOTIQUE Avec Myfox, le français Tag Technologies fabrique et commercialise un produit qui intègre des fonctions de vidéosurveillance, d’alarme et de domotique. Destinée aux particuliers, cette solution n’en est pas moins adaptée aux artisans, commerçants, professions libérales, TPE, voire petites PME. En effet, son champ d’action permet aussi bien de surveiller un domicile que des locaux tertiaires, d’en contrôler l’accès et d’être alerté en cas de détection d’intrusion ou d’incendie. Garanti trois ans, le pack de base est disponible à 300 euros TTC. « Question prix, si nous ne sommes pas les moins-disants pour le résidentiel, notre offre s’avère en revanche très compétitive pour désormais dans une version professionnelle avec fonctions avancées. « Même si notre cœur de métier reste les PME-PMI, nous n’adressons pas une typologie de clients finaux spécifique pour la vidéo. Nous répondons à une forte demande sur les secteurs des commerces, de l’entreposage et des sociétés de transport, décrit Marilyne Michel, la country manager France. Mais nous avons aussi de grandes ambitions sur le segment domestique, que nous ciblons avec notre offre mydlink. » La société dit concevoir ses produits avec le souci constant de l’ergonomie afin de faciliter leur mise en place et leur utilisation. Pour ses systèmes de vidéosurveillance, cette intuitivité se caractérise notamment par un logiciel en français Tag Technologies - Myfox. D-Link - DCS-6113. du professionnel », indique Jean-Marc Prunet, le directeur général de Tag Technologies. Myfox est constitué d’un petit décodeur à connecter à une box ADSL. Faisant office de centrale multifonction, celui-ci communique avec des périphériques, qui peuvent comprendre d’une à quatre caméras IP, fixes ou motorisées, des détecteurs infrarouges de mouvement ou de fumée et des capteurs anti-effraction, pour permettre à l’utilisateur d’en contrôler toutes les applications localement avec une télécommande ou à distance depuis un ordinateur, un smartphone, une tablette ou une TV connectée Internet. Les images enregistrées sont par ailleurs consultables sur des serveurs sécurisés hébergés par le fournisseur. « La simplicité d’installation de notre système de vidéosurveillance IP est vraiment innovante. Il suffit de brancher la centrale sur la box et, sur cette dernière, les caméras, puis de lancer le logiciel de paramétrage. Tout le reste se fait automatiquement », décrit le porte-parole du constructeur. Convaincue que cette accessibilité peut lui permettre d’évoluer d’un marché de niche à un marché de masse, la marque a décidé d’investir dans un service client interne et un plan marketing média pour mieux faire connaître ses atouts et développer sa notoriété. À l’en croire, cette stratégie différenciatrice sera également bénéfique pour les petits détaillants IT de proximité qui pourront développer leur business en évangélisant leur clientèle autour de ce produit grand public « à fort potentiel de valeur ajoutée ». ●
Profitez de cette offre dès maintenant au :



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 1E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 132