E.D.I. n°12 octobre 2011
E.D.I. n°12 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 32,5 Mo

  • Dans ce numéro : Vidéosurveillance : un marché à suivre de près

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Brèves Ricoh à l’école de la vente Le constructeur Ricoh annonce le lancement de sa propre école dédiée à la formation à la vente, la Ricoh Business School. Hébergée au sein de la Ricoh Academy (qui possède deux sites en France à Lyon et à Rungis), elle permettra aux étudiants qui en bénéficieront de profiter d’un enseignement progressif complet sur un an, l’objectif étant de former des diplômés d’écoles de commerces aux techniques de ventes propres à la marque. En plus des cours, la formation assure de la présence sur le terrain et une vision complète du métier pour rendre les étudiants opérationnels dès l’obtention du diplôme. Ricoh consacre déjà 2,71% de sa masse salariale à la formation. Chez APC, c’est Noël avant l’heure Jusqu’au 31 décembre de cette année, APC lance un nouveau challenge à destination de ses partenaires revendeurs avec à la clé, des centaines de cadeaux à gagner. Les récompenses seront attribuées à ceux qui auront connu le taux de progression le plus important dans la gamme des produits du constructeur entre le premier et le second semestre 2011, le catalogue concerné allant des parasurtenseurs SurgeArrest aux onduleurs Smart-UPS VT 40 kVA en passant par les onduleurs Back-UPS. Les revendeurs sont répartis en quatre groupes en fonction de paliers de vente prédéfinis. Parmi les lots, un séjour à Miami et un week-end Relais & Châteaux. Renseignements et inscriptions par mail à l’attention de : alexandra.rety@scheneiderelectric.com. 26 EDI n°12/Octobre 2011 Actus business FORMATION Un site pour accompagner les revendeurs dans le cloud Le cloud reste encore un mythe pour beaucoup de revendeurs car même s’ils s’y intéressent, ils n’ont pas forcément les solutions pour adapter leur business à cette nouvelle forme de commercialisation ». C’est par ces mots qu’Abdel Bennour, directeur marketing d’Ingram Micro nous a annoncé le 19 septembre dernier le lancement d’un site internet conçu pour permettre aux revendeurs de mieux comprendre le cloud computing et de trouver les moyens de faire migrer leur business vers ce nouveau mode de vente, que ce soit en partie ou en totalité. Ingram Micro est le seul grossiste à l’origine de cette initiative mais il s’est associé pour l’occasion avec des fournisseurs déjà très impliqués sur ce secteur dont HP, Microsoft ou Symantec. « Il existe une masse énorme d’informations sur le cloud, mais elle est tellement éparpillée qu’il est parfois difficile de s’y retrouver », explique Abdel Bennour. Le site se focalise sur l’aspect pratique de la migration vers le cloud. Dès qu’il s’est inscrit, le revendeur accède à un ensemble de vidéos éducatives traitant de sujets aussi divers que la tarification des services cloud, la gestion de projets ou la meilleure façon d’entretenir ses relations avec la clientèle. À cela s’ajoutent des guides au format e-book, des Livres blancs ou encore des exemples de documents commerciaux qui faciliteront le travail du revendeur pour gérer ses contrats. L’ensemble PERSPECTIVES Microsoft France précise sa stratégie 2012 En ouverture de sa « conférence de rentrée », qui s’est tenue au campus Microsoft d’Issy-les-Moulineaux (92), Éric Boustouller, le patron de la filiale française de Microsoft, a voulu adresser un message résolument enthousiaste. « La France va bien. Mieux encore que la moyenne mondiale de Microsoft. » Ensuite, s’adressant plus spécifiquement au channel, il s’est montré tout aussi affirmatif. « Lorsque nous faisons un euro de chiffre d’affaires, ce sont en réalité neuf euros qui arrivent pour notre écosystème. » Une statistique difficile à prouver, certes, mais qui a au moins le mérite de frapper indiscutablement les esprits. Autre indication, qui intéressera surtout les revendeurs : la direction de Microsoft France assure que « dans le cloud, on dénombre déjà plus d’un millier de partenaires ». Là encore, un chiffre que l’on peut juger encourageant, d’autant qu’il s’agit là d’une approche Éric Boustouller, président de Microsoft France. relativement nouvelle, et souvent considérée comme complexe par les VAR. Alors, comment poursuivre et accélérer ce mouvement offensif ? Très simple : à ambition forte, nouvelle organisation. Trois nouvelles divisions du site a pour but de démontrer que loin d’être une menace, le cloud est avant tout une opportunité pour les revendeurs. Mais son contenu souligne aussi que migrer d’un business model classique vers des offres on-demand réclame des investissements, notamment en termes de temps. Accessible gratuitement sur simple inscription, à l’adresse www.channeltransformation.com, le site propose aussi du contenu payant sur certains domaines plus pointus et spécifiques. Il est pour le moment publié en quatre langues, français, anglais, allemand et néerlandais. ● sont créées : Grand public et opérateurs, Marketing et opérations, Advertising & Online (la séparation entre « opérateurs » et « opérations » n’est peut-être pas très heureuse dans sa formulation ambiguë). Quoi qu’il en soit, Marc Jalabert, Nicolas Petit et Grégory Salinger prennent respectivement la tête de ces trois entités. Pour Éric Boustouller, ce fonctionnement correspond à une nécessité à la fois économique et commerciale. « Il entérine le virage stratégique de Microsoft qui, en tant que catalyseur du numérique, s’attache à proposer une multiplicité de services et de terminaux pour répondre aux attentes des consommateurs, des entreprises et des annonceurs. » Manière de dire que l’éditeur veut reprendre la main sur absolument tous les secteurs d’activité, toutes les clientèles, toutes les technologies. Le message est clair : ce qui est bon pour Microsoft est bon pour le channel. ●
Windows•. La vie sans limites. Samsung recommande Windows 7. LA PERFORMANCE EN TOUTE SÉCURITÉ NOUYEAUX PC PORTABLES SERIE 4 Pensés pour les travailleurs les plus exigeants, les PC portables pro Série 4 ne laissent rien au hasard. Boitier solide et protégé, écran LED antl-reflets, ultra connectMté, Batterie Smart U-lon, 4 cellules, 4400 mAh..• Ils cumulent les fonctionnalités qui vous rendent performant. Vous avez trouvé le partenaire incontournable pour travailler partout, confortablement et sereinement. www.samsung.com powwful. pulleant 0 2011 - 8lrnu1g Ellclronlc8 Fnn:e, SAS., caplllll da 27 000 000 E - RCS Bobigny B 334 3117 4117 270/INe ck.l Wlllon-IIS468 La Plaine Saht Danlll Cedax. o Oécit pi1CCD : Sarr-..v-v..ll non clêcrWl aftUêll.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 1E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 12 octobre 2011 Page 132