E.D.I. n°11 septembre 2011
E.D.I. n°11 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Spécial Cloud

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Tests Dans le giron d’EMC depuis plus de 3 ans, Iomega a ces derniers mois largement recentré son activité sur le stockage dédié aux TPE et PME, ne conservant que quelques références sur des marchés moins lucratifs tels que les disques externes 2,5 pouces. À chaque nouvelle génération de produits, on constate une montée en gamme et le StorCenter px6-300d ne déroge pas à la règle. Il s’agit du premier NAS 6 baies de la marque, apte donc à proposer jusqu’à 18 To de capacité globale. Le fait d’utiliser 6 baies permet d’envisager toutes les configurations RAID possibles : du RAID 0 qui offrira le maximum de performance en agrégeant les vitesses de transfert des différentes unités au RAID 6 qui permet la mise en place d’une double redondance des données stockées de façon à quasiment annihiler tout risque de pertes. La mise en place de la stratégie de stockage se fait simplement en utilisant l’interface web gérant les paramètres du NAS et sur laquelle nous reviendrons. Il suffit de choisir les disques concernés et d’opter pour le mode RAID voulu et le firmware du NAS se chargera des modifications. Pour cela il peut compter sur des performances internes pour le moins élevées. À l’instar du Thecus 2200NXXX que nous avons déjà testé (voir EDI n°10), le px6-300d est animé par un processeur Intel Atom double-cœur cadencé à 1,8 GHz lié à 2 Go de mémoire. Cela correspond grosso modo aux caractéristiques d’un portable d’entrée de gamme et confère une puissance de calcul très importante à la partie logicielle du NAS. Elle facilite les échanges internes entre les disques, élément indispensable pour gérer au mieux la redondance des données ou la parité des modes RAID concernés. Autre avantage : malgré cette puissance souvent synonyme de gros dégagement de chaleur, le système de refroidissement du NAS d’Iomega 86 EDI n°11/Septembre 2011 NAS• IOMEGA STORCENTER PX6-300D UNE DIMENSION SUPPLÉMENTAIRE POUR LE STOCKAGE Capable de conserver jusqu’à 18 To de données, ce NAS 6 baies signé Iomega permet aux entreprises de disposer d’une solution de stockage et de sauvegarde partagée à la fois performante et simple d’usage. est assuré par deux ventilateurs de grand diamètre, limitant ainsi au maximum les nuisances sonores. Le SSD en renfort À noter que le px6-300d présente également la possibilité de pouvoir être vendu en boîtier nu (au prix public de 900 euros HT). En tant que revendeur, cela laisse toute latitude pour proposer au client final une configuration adaptée à ses besoins. Et pas seulement en termes de capacité. Car ce qui est nouveau également, c’est que ce NAS peut recevoir des SSD à la place des disques durs magnétiques traditionnels. Dans ce cas, cela signifie que l’utilisateur voudra tout miser sur les performances, car en termes de capacités, on sera limité pour le moment à des SSD de 512 Go chacun. Dans tous les cas, chaque volume pourra être remplacé à chaud, fonction essentielle pour disposer d’une continuité de services dans le cadre d’un stockage partagé. À ce propos, il faut souligner que le modèle est aussi doté du service appelé « Personal Cloud » qui permet un accès distant au contenu du NAS via Internet. Tout en icône L’interface de paramétrage de ce NAS est organisée par des icones identifiant les groupes de fonctions proposées. On trouve par exemple une icône pour la gestion des disques ou une autre pour les outils de sauvegarde. Le px6-300d est, sur ce point, compatible avec des applications telles que Time Machine mais aussi avec des services de stockage hébergés comme Amazon S3 ou Mozy. Il est donc très simple de définir une politique de sauvegarde avec réplication des données les plus sensibles. Le NAS pourra aussi faire office de serveur multimédia et sera apte à gérer des systèmes de vidéosurveillance ou des téléchargements de fichiers. Enfin, il s’agit d’un des premiers modèles du marché à disposer d’un connecteur USB 3.0. ● NAS IOMEGA STORCENTER PX6-300D Caractéristiques > Capacité : jusqu’à 18 To > Emplacements : 6 baies 3,5 pouces SATA, compatible SSD > Interfaces : 2 x Gigabit Ethernet, 1 x USB 3.0, 2 x USB 2.0 > Systèmes RAID : RAID 0, 1, 10, 5, 5+1, 6 > Processeur : Intel Atom D525 1,8 GHz, 2 Go de DDR3 > Protocoles réseau : SMB/CIFS, http, FTP, TFTP, NFS, AFP, TCP/IP/Appletalk… > Certifications : Windows Server 2003, 2008, 2008 R2, Hyper-V, VMware, EXS4 iSCSI, XenServer 5.6 > Prix : 899 euros HT (sans disque) à 2 650 euros HT avec 6 x 3 To > go.iomega.com/fr/Atouts > Compatibilité SSD > Capacité > Fonctions cloud Accessible via le navigateur web, l’interface de gestion du NAS px6-300d pourra être exploitée par n’importe quel utilisateur ayant un minimum de connaissance.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 132