E.D.I. n°11 septembre 2011
E.D.I. n°11 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Spécial Cloud

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Dossier cloud [Cas client] LES TAXIS BLEUS SUR UN NUAGE BLANC La société de taxis a déployé, via l’intégrateur Proxitec, trois offres de services de communication et de collaboration en ligne hébergées chez Microsoft. Résultat : des gains importants en termes de productivité, un accès garanti et pas une seule interruption de service en un an. Moins j’ai de serveurs supplémentaires en interne et mieux je me porte », se réjouit Patrick Del’Vecchio, DSI chez Taxis Bleus qui a contracté, il y a quelques mois, trois offres de services en ligne BPOS de Microsoft, le système de messagerie Exchange Online, l’application de partage de documents Sharepoint Online et Office Communicator. « C’est un grand pas vers le cloud qui nous permet de nous affranchir des goulots d’étranglement de notre service informatique interne », précise le DSI. Il faut dire que la société de taxis traite 20 000 appels entrants par jour depuis 45 postes de travail, une charge qui sollicite fortement l’infrastructure interne. Ce qui explique en partie la décision des Taxis Bleus de faire appel à des prestations en ligne hébergées. Des gains de productivité significatifs Dans le détail, la migration de la messagerie électronique sur la plate-forme Exchange hébergée chez Microsoft a été réalisée fin 2010. Elle permet aujourd’hui l’accès à la messagerie, mais surtout à un agenda partagé entre les collaborateurs. Quant au logiciel Sharepoint Online, il est utilisé comme plate-forme d’automatisation pour le traitement des interventions entre les chauffeurs et les clients, dont les données sont désormais accessibles en ligne. Cela améliore la qualité du service rendu aux chauffeurs puisqu’ils ne se servent plus de papiers pour créer leur fiche. Sharepoint Online garantit également une meilleure fluidité de l’information au niveau des centres d’appels que gère en interne la société. « Nous relevons ainsi de moins en moins d’anomalies dans le traitement des commandes de taxis », constate le DSI. Enfin, le déploiement d’Office Communicator a été 60 EDI n°11/Septembre 2011 bénéfique dans la mesure où les salariés échangent en silence alors qu’auparavant, c’était des échanges de vive voix sur un plateau de type « open space ». Une interruption de service inexistante Pour la mise en place de ce dispositif, Taxis Bleus a fait appel à l’intégrateur Proxitec spécialisé dans les outils cloud de Microsoft. « Il y a une demande de plus en plus forte pour ces services en ligne. Les entreprises y voient un certain nombre d’avantages comme l’accès garanti aux applications, un temps de réponse satisfaisant et une souplesse d’utilisation », note Rémy Charrin, directeur associé de Proxitec. Des propos que confirme Patrick Del’Vecchio, qui insiste aussi sur le fait de ne jamais avoir rencontré d’interruption de service depuis la mise en place de ces offres. FICHE D’IDENTITÉ DE PROXITEC Activité : intégrateur spécialisé dans les services cloud de Microsoft Date de création : 2004 Chiffre d’affaires 2010 : 1 million d’euros Effectif : environ 10 collaborateurs Siège social : Paris Directeur associé : Rémy Charrin (photo ci-dessous) D’un point de vue général, Proxitec et le service informatique de Taxis Bleus n’ont pas rencontré de difficultés techniques au déploiement de la solution. La migration s’est faite au fur et à mesure sur les postes de travail, de manière à ne pas avoir de rupture totale. D’ailleurs, aucune formation n’a été prévue. « La formation à nos outils en ligne n’est pas nécessaire, les salariés étant déjà familiarisés avec l’environnement de Microsoft », explique Rémy Charrin. Pour Patrick Del’Vecchio, la prise en main a été effectivement immédiate.
Seule une formation légère a été réalisée à l’équipe technique sur la partie administrative du logiciel. Un budget « low cost » Concernant le budget du projet, il est très « low cost » comme aime à le dire Rémy Charrin. Le déploiement et le paramétrage des services en ligne ont coûté 2 000 euros, sans oublier le contrat annuel de maintenance et d’assistance souscrit auprès de Proxitec à 500 euros par mois. Bien sûr, Proxitec a aussi été rémunéré par Microsoft (à hauteur de 18% la première année) comme apporteur d’affaires. Par ailleurs, les Taxis Bleus s’acquittent d’une facture mensuelle de 450 euros pour l’utilisation des services en ligne de Microsoft comprenant 50 utilisateurs. Enfin, l’entreprise est plutôt dans une phase d’optimisation de l’utilisation de Sharepoint Online au niveau national. Quant à l’arrivée d’Office 365, les Taxis Bleus sont encore en phase d’évaluation du produit. ● Dossier cloud [Cas client] TROIS QUESTIONS À… ISABELLE SCEMLA, MICROSOFT « Les entreprises sous BPOS seront migrées vers Office 365 au cours des 12 mois à venir « L’EDI : Office 365 s’adresse-t-il à toutes les entreprises comme le fait l’offre BPOS ? Isabelle Scemla : Office 365 combine la suite bureautique Office et les versions en ligne des services de communication et de collaboration. Il s’adresse à toutes les entreprises, de la TPE/PME aux grands comptes. Dans le détail, l’offre inclut MS Exchange Online, MS SharePoint Online, MS Lync Online et la dernière version de la suite bureautique MS Office Professionnel Plus. Il est important de signaler que l’offre Office 365 remplacera à terme BPOS (Business Productivity Online Standard Suite). Bien sûr, nous ferons le nécessaire pour nos partenaires revendeurs certifiés en termes de formations, d’actions marketing et d’évènementiels. L’EDI : Avec l’arrivée d’Office 365, quid des entreprises sous BPOS ? I.S. : Les entreprises qui sont sous BPOS seront migrées vers Office 365 à leur rythme au cours des douze mois à venir. Chaque offre Microsoft Online Services sera migrée vers une offre spécifique. Par exemple, la suite BPOS est migrée vers l’offre E1 dans Office 365, les utilisateurs d’Exchange Online sont migrés vers Exchange Online dans Office 365…. Ce qui est important, c’est qu’aucune migration de données ne sera nécessaire de la part des clients. Certes, le nom change, mais les entreprises s’abonnent au même service sur une plate-forme améliorée en termes de sécurité, de fiabilité et d’administration. L’EDI : Les tarifs changent-ils ? Si oui, quels sont-ils désormais ? I.S. : Les entreprises sous l’offre Microsoft Online Services continueront de payer le prix de leur offre BPOS pendant toute la durée de leur contrat, Isabelle Scemla, chef de produit Communications Unifiées chez Microsoft. même une fois migrées vers Office 365. Une fois la durée du contrat terminée, et après renouvellement du contrat, les entreprises paieront le prix du service Office 365. Pour la version la plus complète d’Office 365, l’entreprise paie un abonnement de 22,75 euros par utilisateur. Mais le premier prix est, par exemple, de 1,79 euro par utilisateur et par mois pour une messagerie électronique de base (Exchange Online).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 132