E.D.I. n°11 septembre 2011
E.D.I. n°11 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Spécial Cloud

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Dossier cloud [Témoignages] CE QUE PENSENT LES UTILISATEURS ET LES REVENDEURS DU CLOUD Empiriquement présent dans toutes les conversations touchant au monde de l’IT, le cloud est une préoccupation concrète pour les revendeurs, les VAR et les SSII qui sont en première ligne face aux interrogations de leurs clients. Témoin, ces entretiens qui remettent beaucoup de choses en perspective. Viadeo – utilisateur et exploitant « Nous comptons basculer de plus en plus dans le cloud » Réseau social à orientation professionnelle, Viadeo est impliqué dans le cloud pour gérer les comptes de ses abonnés. Mais ce n’est que très récemment que l’entreprise a décidé d’orienter également sa politique IT interne vers le cloud. Témoignage de Christophe Thibault, CTO de Viadeo. « En étant passé de 15 salariés en 2006 à près de 400 d’ici fin 2011, nous avons dû opter pour des outils plus souples. Nous avons donc décidé de basculer d’une messagerie Exchange à Google Apps. L’étape la plus longue a consisté à transférer les historiques de mail de notre serveur interne aux serveurs externes de Google, mais tout s’est déroulé sans accroc. Les utilisateurs ont pu conserver les mêmes applications (Outlook, Thunderbird…) mais nous avons proposé des sessions de formation. À terme, nous comptons basculer de plus en plus dans le cloud par exemple avec notre stratégie de backup mais aussi d’autres applications métier comme la comptabilité. » 58 EDI n°11/Septembre 2011 ADM Informatique – revendeur « Le plus paradoxal c’est que les clients qui s’intéressent au cloud sans franchir le pas en sont pourtant déjà utilisateurs » Situé à Bergerac en Dordogne, ADM Informatique est un revendeur IT traditionnel très ancré sur sa région et s’adressant aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. Son responsable technique Éric Aboudaram et son directeur Dominique Arnaud (photo), bien que convaincus de l’importance de se situer sur le cloud, nous expliquent à quel point ils se heurtent à des poches de résistance auprès des clients finaux. « Pour nous, le principal problème que nous pose le cloud est le manque d’informations dont disposent les clients finaux. Ce frein nous oblige à faire un gros travail d’éducation. En règle générale, le client final est intéressé par le principe du cloud grâce à la promesse de réduire et de maîtriser ses coûts IT. Mais quand il s’agit de lui expliquer que ses données seront stockées dans des data centers externes, il perd confiance en mettant en cause la sécurité. Certains nous demandent d’héberger nous-même les données ce qui n’est pour le moment pas possible, sauf dans le cas de quelques services de déduplication telles que les offres IDSBox. Le plus paradoxal c’est que ces clients qui s’intéressent au cloud sans franchir le pas en sont pourtant déjà utilisateurs soit à travers des messageries de type webmail, soit même via des applications en SaaS comme Google Apps. Mais ils ne font pas le rapprochement entre ces usages et les solutions cloud que nous leur proposons. D’ailleurs le mode locatif existe depuis des années et auparavant ça n’engendrait pas autant de questions de la part des utilisateurs. En réalité, les PME réagissent comme des particuliers et j’espère que les initiatives de marques telles que Microsoft ou Apple dans le cloud vont aider à démocratiser les offres. Ces problèmes s’effacent dès que nous nous adressons à des entreprises disposant d’un DSI qui comprend bien mieux les enjeux du cloud. En tant que revendeur, le développement du cloud implique que nous vendrons moins de matériel, mais sur le long terme ce sera plus rentable pour nous. » GS2i – utilisateur et grossiste « L’utilisation de la version cloud d’Antispam a permis de libérer 10 à 15% de notre bande passante » Les cordonniers ne sont pas toujours les plus mal chaussés comme le démontre GS2i, grossiste distribuant des solutions cloud, tout en étant utilisateur des produitsqu’il distribue, notamment sur ses applications messagerie. Témoignage de Philippe Graveaud, son DSI et de Thierry Goigoux, son directeur (photo). « Cela fait longtemps que nous sommes impliqués dans le cloud puisque nous utilisons, entre autres, Exchange depuis 2000. Il y a 18 mois, nous avons décidé d’intégrer à notre messagerie la version cloud d’Antispam Europe, l’outil de filtrage de mails en SaaS que nous distribuons par ailleurs. Cela présente de nombreux avantages dans notre organisation. Lorsque le flux e-mail arrive, Antispam le traite en amont et ne renvoie que ce qui est considéré comme correct, avec toujours la possibilité de se connecter au serveur pour vérifier s’il n’y a pas eu de faux positif détecté. Quelque 60 boîtes mails sont ainsi protégées sur deux domaines différents et cela permet de supprimer 95% des courriers reçus, libérant 10 à 15% de notre bande passante. La gestion est très souple puisqu’il ne faut que 15 secondes pour ajouter un nouvel utilisateur. Et pour l’instant, nous n’avons eu à subir ni coupure ni perte. Nous utilisons d’autres outils cloud dans le cadre de la virtualisation du poste de travail, en particulier. À quelques rares exceptions près, tous les collaborateurs de GS2i sont en postes virtuels via Hyper-V ce qui facilite grandement la gestion des ressources IT. »
Dossier cloud [Témoignages] GFI Informatique – utilisateur et prescripteur « Les utilisateurs ont été agréablement surpris par la transparence et la rapidité de la migration » SSII spécialisée dans certains secteurs tels que la banque-assurance, les télécoms ou l’administration, GFI Informatique a migré il y a un an vers les offres Office 365 de Microsoft (anciennement BPOS) pour l’ensemble de ses salariés. Un changement aussi radical que massif et qui, dans l’ensemble, s’est très bien passé. Témoignage de Jean-François Gaudy, directeur des activités Microsoft chez GFI Informatique. « Étant prescripteur de solutions cloud auprès de nos clients, il était souhaitable que nous franchissions le pas nous aussi. En tout, ce sont 6 500 utilisateurs qui sont passés sur une offre Microsoft BPOS, ce qui représentait à l’époque en 2010 le plus important déploiement en France. Nous avons démarré par une phase de prépilote sur 25 personnes, puis ensuite 500 personnes avant de réaliser notre big bang migratoire le temps d’un week-end. Techniquement, tout s’est bien passé. Les seuls écueils que nous avons rencontrés sont liés au fait que nous avions choisi de mettre à disposition des utilisateurs des panels d’outils différents en fonction de leur secteur d’activité et il a fallu parfois faire des modification a posteriori sur des choix erronés au départ. Au final, les utilisateurs ont été agréablement surpris par la transparence et la rapidité de la migration, la continuité de service ayant été parfaitement assurée et il n’y a quasiment rien eu à modifier sur les postes de travail. Selon nos études, le TCO par poste utilisateur a baissé en moyenne de 50% suite à l’adoption d’Office 365, ce qui permettra un amortissement rapide. En tant que partenaire Microsoft, il n’est toutefois pas toujours facile de faire adopter ces offres à nos clients. Les cycles de vente étant très longs, il faut parfois 6 à 9 mois avant de convaincre un DSI. Et il ne faut surtout pas se contenter de vouloir dégager du chiffre sur les commissions reversées par Microsoft : il est indispensable d’accompagner la vente de solutions cloud de services associés, très rémunérateurs. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 132