E.D.I. n°11 septembre 2011
E.D.I. n°11 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Spécial Cloud

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Dossier cloud [L’offre du marché] ET MAINTENANT, QUE VA-T-IL SE PASSER ? Toutes les solutions de cloud n’ont pas atteint le même degré de maturité. Parmi les plus prometteuses pour les revendeurs figurent le DaaS (Desktop as a Service) et le TaaS (Telephony as a Service). Le DaaS (Desktop as a Service) est la concrétisation d’un vieux rêve. Celui-ci passe par la virtualisation du poste de travail. Le traitement des informations ne s’effectue plus sur le PC, mais sur le serveur. Un concept qu’on retrouvera au sein de Windows 8. Pour l’entreprise, en théorie, les avantages sont nombreux : plus de parc de PC à installer, à exploiter et à maintenir, donc des économies en perspective. Et une sécurité accrue, puisque tout est centralisé dans le data center. De plus, en cas de plantage d’un poste de travail, il est possible de redémarrer sur un autre. Contrepartie, le réseau doit être très efficace, afin que les temps de réponse soient supportables par les utilisateurs. D’où le recours souvent nécessaire à l’optimisation et à l’accélération de trafic via des solutions telles StealHead Mobile de Riverbed. Le diable est dans les détails Plusieurs acteurs de poids se sont placés sur ce créneau. VMware, le leader de la virtualisation, aligne dans son catalogue VMware Workstation, VMwareView pour la gestion et VMware ThinApppour les applications. Des solutions qui conviennent aux prestataires de services cloud, mais également aux grands comptes désireux de déployer le DaaS sur leur propre cloud privé interne. Citrix, acteur majeur du secteur du client léger, propose pour sa part XenDesktop 54 EDI n°11/Septembre 2011 et Flexcast. IBM a de son côté développé l’offre Smart Business Desktop Cloud, qui s’apparente à un cloud public. Elle convient aux PME qui ne disposent pas d’un data center. Enfin, des constructeurs tels que NEC sont présents. Ce dernier propose par exemple sa solution VPCC (Virtual PC Center), qui s’appuie sur Xen Desktop. Des challengers arrivent, à l’instar de la société française ESDI, ou encore Integra. Sans oublier des intervenants que l’on attendait moins : ainsi Orange Business Services vient de signer un partenariat avec SITA, aux termes duquel les deux proposeront des services DaaS. Par ailleurs, OBS prépare la solution WebOS, dans laquelle la connexion du terminal au serveur de virtualisation s’effectue dès le boot. Toutefois, il faut que le réseau soit à la hauteur. De plus, la densité de virtualisation sur une machine physique demeure encore limitée ; dans le cas de milliers de postes de travail, la multiplication des serveurs peut alourdir le budget. TaaS : au-delà du Centrex Le concept n’est pas nouveau. La téléphonie grand public n’est jamais que du TaaS, puisque l’utilisateur n’a qu’un terminal, le téléphone. Les opérations de commutation s’effectuent donc dans le réseau de l’opérateur. En revanche, les entreprises disposent souvent d’un ou plusieurs commutateurs privés (PABX) qui établissent les communications entre postes internes. Celles avec les postes externes passent ainsi, de nouveau, par le réseau de l’opérateur. Le Centrex est une forme de TaaS, puisqu’il n’y a plus dans l’entreprise que des postes essentiellement IP. La commutation interne sont fournis par un commutateur situé chez le prestataire. Inconvénient : le manque de souplesse puisque les services sont les mêmes pour tous les utilisateurs. La nouvelle forme du TaaS s’appuie sur la virtualisation. Des PABX logiciels sont installés sur des serveurs virtuels, chez le prestataire. Du coup, chaque abonné peut disposer de sa propre machine, avec ses propres services. L’un utilisera un Cisco, son voisin un Aastra, un autre encore un Alcatel. Une chose est sûre, ce concept commence à se développer. Ainsi, chez OBS, cette offre est incluse dans le package « Business Together as a Service », où elle est couplée avec des solutions de collaboration. Chez SFR, on considère que la formule Centrex, de plus en plus souple, répond encore aux besoins des PME, tandis que le TaaS conviendrait mieux aux grandes entreprises. L’opérateur, associé à Vodafone, planche ainsi sur une solution de ce type, baptisée « Hosted Exchange Communication ». Autant d’initiatives qui assurent un avenir radieux aux revendeurs. ●
TOUJOURS AU DELÀ DE VOS ATTENTES INNOVATION SIP VOIX QUALITÉ HD COMPATIBLE IPBX, CENTREX, CLOUD Découvrez les derniers postes SIP Panasonic KX-UT et entrez dans une nouvelle dimension de la téléphonie grâce à la Qualité Haute Définition de la voix. Large bande passante garantissant un son HD, mode ECO pour une consommation de 1 watt, affichage LCD intuitif, tels sont quelques atouts de la gamme KX-UT, s’ajoutant à la qualité et la fiabilité Panasonic. FAITES VOUS ENTENDRE. POSTES SIP KX-UT PANASONIC www.panasonic.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 132