E.D.I. n°11 septembre 2011
E.D.I. n°11 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Spécial Cloud

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Dossier cloud [L’offre du marché] SÉCURITÉ : PRIVILÉGIER LES SPÉCIALISTES Terminé le temps où un pare-feu et un antivirus suffisaient à se protéger des hackers. Désormais, leurs attaques sont beaucoup plus élaborées, pernicieuses et sournoises. Aux revendeurs de choisir les bons fournisseurs. L’attaque la plus fréquente est le déni de service (DOS et DDOS, Distributed DOS), qui vise à mettre un site hors service, car submergé par les requêtes. Pour parer aux nouveaux types d’attaques des SI, une nouvelle génération de pare-feu est née : les systèmes applicatifs. À la différence de leurs aînés, qui n’examinaient les paquets IP que jusqu’au niveau 4 (port TCP/UDP), ceux-ci les sondent jusqu’au niveau 7 (application), là où se nichent maintenant les attaques, surtout dans les flux HTTP. Contrairement à d’autres secteurs de l’informatique, les problèmes liés à la sécurité évoluent quasiment tous les jours, ce qui nécessite une mise à jour permanente des connaissances des dangers de la Toile. C’est le rôle des RSSI (Responsables de la sécurité des systèmes d’information). Les entreprises qui n’en ont pas optent volontiers pour des services de sécurité en mode cloud, regroupant les principales fonctions : pare-feu, antivirus, détection de logiciels malveillants et espions, sonde de prévention d’intrusion, filtrage d’URL, passerelle VPN. Mais, là comme ailleurs, l’offre ne tient pas compte des spécificités du client. L’offre phare du cloud La sécurité est devenue l’une des offres vedettes. Et les poids lourds du secteur s’y taillent la part du lion. C’est l’exemple de Symantec Cloud, 52 EDI n°11/Septembre 2011 qui assure la sécurité des informations stockées sur les terminaux et transitant par e-mail, par le Web et par la messagerie instantanée. Également sur les rangs : McAfee Cloud Secure, qui vise le marché des services dématérialisés. Pour sa part, Trend Micro propose Secure Cloud en mode SaaS pour la protection des données en environnement public ou privé. À côté de ces acteurs traditionnels qui se sont mis au cloud, une nouvelle catégorie d’acteurs, tels que Websense, font leur apparition. Ce dernier offre dans Security-as-a-Service les fonctions Websense Hosted Web Security (filtrage URL) et Websense Hosted Email Security (protection de la messagerie). Toujours dans cette catégorie, on trouve Zscaller, qui ne fonctionne qu’en mode SaaS, alors que Websense propose ses services également sous forme de boîtiers. Zscaller protège le Web, la messagerie, mais aussi la perte ou la fuite de données (le fameux DLP). Il protège aussi les mobiles. De plus en plus utilisés professionnellement, ceux-ci sont en effet devenus la cible des attaques. Ce secteur attire aussi des challengers. Par exemple, Airria qui lance sa solution Airria Protection en mode SaaS, fondée sur celle de Panda Security. Il ne faut pas oublier Scansafe, un pionner du secteur, aujourd’hui chez Cisco. Vanco, lui, est spécialisé dans l’authentification des transactions bancaires. Test et développement : la réduction des coûts comme atout majeur Le développement et le test d’applications mobilisent des ressources physiques, et sont donc coûteux. Aussi est-ce tout naturellement que les entreprises se tournent vers les offres cloud de type PaaS (Platformas a Service). À la clé, plusieurs avantages. On loue les machines le temps nécessaire, donc pas d’investissement. Une fois le développement achevé, on garde cette plate-forme ou alors on la porte sur les équipements internes. Même avantage pour le test, par exemple pour passer d’une version logicielle à une autre : on le fait sans risque sur une machine externe au SI. Cependant, il faut savoir que seuls sont proposés les environnements de développement les plus utilisés sur le marché. Tout le monde n’y trouvera donc pas son compte. Dans cette catégorie, on répertorie tous les grands hébergeurs, et notamment ceux qui proposent des services de type IaaS, puisque le PaaS en est un prolongement. OBS et SFR, bien sûr, mais aussi Atos et OVH. Également présents les grands éditeurs que sont Microsoft et Google, sans oublier Oracle/Sun. Parmi les challengers, à noter l’existence de SCC et de VeePee. ●
Vousconnaissezdéjàleprincipedel’IDSbox. l’IDSRS-T-WBScoupléaulogicieldesauvegarde IDSImage,vouspermetdepuisunmêmeéquipement : 1.Desauvegardervosserveurs 2.D’externalisercessauvegardes 3.Devirtualiserlesenvironnementssauvegardés 4.Derestaurervosserveurs Maisaussidesesubstitueràvotreserveur encasdepanneoudemaintenance. Vidéode Présentation Sauvegardez Externalisez Restaurez Maisencasdecrashserveur,avez-vousunPlandeContinuitéd’Activité ? IDSboxvousprésenteleRS-T-WBS (RescueServer-xTo-WithBackupSystem) Encasdecrashserveur, avez-vousunPlandeContinuitéd’Activité ? D isques & Silice www.idsbox.eu w w w.disques-silice.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 132