E.D.I. n°11 septembre 2011
E.D.I. n°11 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Spécial Cloud

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Dossier cloud [L’offre du marché] STOCKAGE, SAUVEGARDE ET PLAN DE SECOURS Pour l’entreprise, l’arrêt prolongé du système d’information peut se révéler catastrophique, à tel point qu’il est susceptible de la conduire à la faillite. Dans l’œil du cyclone : les PME. Toutes les études montrent que la plupart des sociétés ne se préparent pas à affronter un incident informatique majeur. Ainsi, selon Symantec, « au cours des douze derniers mois, les PME ont subi en moyenne trois pannes informatiques. Les principales causes sont les cyber-attaques, les pannes de courant et les évènements météorologiques. » Or, toujours selon cette étude, « les interruptions de service coûtent aux PME des milliers d’euros ». En Europe, une PME sur deux n’a pas de plan de secours. Souvent par imprévoyance, mais également parce qu’elle ne dispose pas toujours des capacités d’investissement nécessaires. Deux impératifs : sauvegarder et restaurer La première parade consiste à sauvegarder ses données, par exemple chaque nuit. En cas de plantage d’un serveur, on ne perd que 24 heures de données, que l’on peut récupérer, au moins en partie, sur les postes de travail. Cette sauvegarde quotidienne, que l’entreprise réalise souvent sur un serveur interne, peut être externalisée : elle constitue le service cloud par excellence. La PME n’a alors pas besoin de s’équiper d’une seconde salle informatique. Sauvegarder les données constitue une première étape, mais elle n’est parfois pas suffisante. Ainsi, lorsque l’incident se traduit par un plantage 46 EDI n°11/Septembre 2011 total des serveurs, il faut restaurer les systèmes d’exploitation et les configurations. D’où le recours au fameux PCA (Plan de continuité d’activité) et au PRA (Plan de reprise d’activité). Le premier consiste à contrer un incident ne touchant que quelques serveurs (cyber-attaque ou fausse manœuvre). Des serveurs redondants peuvent aussitôt reprendre la main. Si les grandes entreprises dupliquent souvent leurs infrastructures, les études montrent que ce n’est pas le cas des autres. Là encore, la formule du cloud leur convient puisqu’elles n’ont pas d’investissement à consentir pour sauvegarder les images disques. Elles peuvent le faire chez un hébergeur et les mettre régulièrement à jour. Souvent, le prestataire propose, en sus, des procédures automatiques de redémarrage des serveurs affectés. Le plan de reprise d’activité, lui, correspond plutôt à une catastrophe majeure qui paralyse entièrement la salle informatique. Il s’agit alors de repartir de zéro. Pour une meilleure sécurité, la salle de secours doit être éloignée de la première, afin de ne pas être touchée par l’incident qui affecte celle-ci. Dans le cas du cloud, le site de secours étant chez le prestataire, cette condition est remplie. Enfin, il n’est pas forcément utile de tout sauvegarder pour un redémarrage rapide. On peut se limiter, par exemple, aux ressources du cœur de métier. Ce qui allège l’addition. Il s’en suit qu’un PRA doit s’inscrire dans une stratégie d’entreprise qui définit les priorités. De la place pour tous Il faut savoir que l’offre est à la fois abondante et fort difficile à sérier, du fait de la multiplicité des acteurs et de la combinaison des propositions commerciales. Sachant que beaucoup ont leur propre terminologie, qui n’entre pas facilement dans des cases toutes faites. Dans la catégorie de la sauvegarde en ligne, les solutions font florès. En premier lieu, les poids lourds traditionnels, parmi lesquels on trouve IBM (Arsenal Digitel), HP/EDS, EMC (Mozy), Seagate (eVault), mais aussi Symantec. Verizon se met également sur les rangs. Les challengers sont tout aussi nombreux, avec entre autres Oodrive, Live Vault, Iron Moutain et Memopal. Pour ce qui est du stockage et des services de PRA/PCA également nommés DRP (Disaster Recovery Plans), la liste est longue. On peut citer, parmi les acteurs majeurs, IBM (BCRS), EMC (Atmos), Seagate (i365), CA (ArcServe), et aussi Sungard, sans oublier Orange Business Services (Backup as a Service) et Verizon, avec sa notion de stockage dématérialisé. Les challengers sont également légion : Asigra, APX, VeePee, Integra, Gosis, Beemo, Risc Group, Sigma (avec Sigma Online Backup en mode cloud). ●
À la rentrée avec Microsoft communiquez sans payer l’addition ! Proposez la nouvelle offre de cloud Office 365 à vos clients pour leur assurer de faire une bonne rentrée et profitez de nombreux avantages offerts par Microsoft ! Cette version de services en ligne s’adapte à toutes les tailles d’entreprises. Elle répond parfaitement aux besoins de vos clients grâce à ses outils informatiques de productivité, de communication et de collaboration. * Base de 1000 contacts. Vous avez aussi la possibilité d’ajouter votre propre base de données en complément (le prix du routage du contact au-delà des 1000 compris dans l’offre est fixée à 0,03 € ). Crédit photo : Fotolia - aressy.com - 08/11 - 7128



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 1E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 11 septembre 2011 Page 132