E.D.I. n°10 jui/aoû 2011
E.D.I. n°10 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 22,8 Mo

  • Dans ce numéro : Mobilité, un marché qui se porte bien

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
des compétences dédiées (développement d’applis et maîtrise des langages de programmation, etc.). Force est de constater que le métier du revendeur doit évoluer plus vers celui d’un intégrateur à valeur ajoutée. C’est déjà le cas pour bon nombre d’entre eux. Pour les autres, c’est peut-être, à en croire nos interlocuteurs un risque à prendre… L’enjeu des applications mobiles C’est une tendance, l’usage massif des smartphones en entreprises va de plus en plus se justifier par la multiplication des applications mobiles. Charles Gresset, directeur technique et des services d’Econocom Telecom, répertorie les applications professionnelles 46 EDI n°10/Été 2011 Dossier Mobilité [smartphones] Nous proposons des smartphones en Sim Free. Nous nous démarquons ainsi par notre approche solution par rapport aux distributeurs télécoms » Abdel Bennour, directeur marketing d’Ingram Micro. LA TECHNOLOGIE 4G À HAUT DÉBIT : UNE OPPORTUNITÉ À SUIVRE POUR LES REVENDEURS IT suivant deux catégories : les applications liées à l’Internet mobile et les applications métier spécifiques ou verticales. Dans la catégorie Internet mobile, les programmes liés à la communication des entreprises (par exemple, portage de sites web sur les smartphones) sont les plus courants. Ces applications sont essentiellement développées sur la plate-forme d’Apple et sous Android. Depuis peu, ces programmes sont très souvent enrichis de fonctions de géolocalisation et de réalité augmentée (effets 3D). « Ces applications sont pragmatiques et simples à intégrer, elles ne sont pas très chères à développer », rapporte Charles Gresset. Pour les applications verticales, estimées suivant différentes sources à 20-25% environ Sans optimisme démesuré, il apparait évident que le futur réseau LTE (Long TermEvolution), baptisé aussi la technologie 4G (quatrième génération) ouvrira, d’ici son déploiement début 2012, de nouvelles opportunités pour les revendeurs. De nouveaux terminaux, accessoires et applications (vidéo HD, voiture connectée, télémédecine, paiement mobile, etc.) verront le jour. L’attribution définitive des licences sera dévoilée au mois d’octobre pour la bande de fréquences 2 600 MHz et au début de l’année 2012 pour la bande 800 MHz. Le gouvernement a d’ailleurs fixé des prix de réserve conformes aux prix de vente dans les autres pays soit : 700 millions d’euros pour la bande des 2 600 MHz et 1,8 milliard d’euros pour la bande des 800 MHz. La technologie 4G se distingue surtout par son très haut débit. En effet, elle présente des débits supérieurs à 40 Mbit/s (7 Mbit/s maxi pour la 3G) mais surtout, un temps de latence qui approche les 20 ms contre 80 ms en moyenne pour la 3G. À titre de comparaison, l’ADSL offre des temps de latence de 50 ms. Avec de telles performances, il sera possible d’avoir un réseau IP de bout en bout sur lequel la voix sera une donnée comme une autre. En attendant les attributions, les opérateurs sont aujourd’hui en phase de test. Ils travaillent sur la complexité des fréquences radios que couvre la 4G, notamment sur l’amélioration des spectres des fréquences en réduisant la taille des cellules. Rappelons que la technologie 4G ouvre deux nouvelles fréquences, l’une dans la bande haute des 2,6 GHz et la deuxième, dans la bande basse des 800 MHz. Cette dernière était dédiée à la TV analogique et couvrira tout le territoire, une demande prioritaire de la part de l’Arcep. des applications mobiles globales professionnelles, on distingue deux familles, celles qui sont connectées au système d’information et les autres déconnectées. Lorsque l’on parle d’applications connectées, on pense à des programmes de gestion des stocks, de la chaîne d’approvisionnement, des points de ventes et des commandes qui réclament souvent une plus forte intégration aux systèmes en place dans l’entreprise et donc une connexion permanente avec la base de données centrale de l’entreprise. Des applications pros sous Windows Mobile Pour les applications déconnectées, elles sont indispensables pour certains usages métier. Prenons l’exemple des techniciens qui, pour faire leurs relevés, n’ont pas toujours sur le terrain une connexion garantie dans certains endroits (caves, ascenseurs, bâtiments industriels, etc.), ils doivent donc travailler en mode déconnecté. La majorité des applications verticales fonctionnent, quant à elles, sous Windows Mobile (version 6.5 pour la plus récente). « Les applications métier ont été pour la plupart développées sous.Net pour Windows Mobile. De nombreuses entreprises ont historiquement beaucoup choisi cet environnement », précise Charles Gresset. Aujourd’hui, les entreprises continuent d’investir sous Windows Mobile et non sous Windows Phone 7 qu’elles considèrent pour l’heure trop acquis au grand public. D’autre part, les sociétés s’intéressent de plus en plus à la plate-forme Android très ouverte et prometteuse, même si les utilisateurs d’Android sont très dépendants des mises à jour des fabricants et moins de l’éditeur. Enfin, l’environnement BlackBerry OS de RIM est toujours très sollicité en entreprise surtout pour les applications liées à la messagerie et pour les outils collaboratifs. ●
Actebis France, filiale du Groupe ALsO basé à Hergiswill (cH), accorde une priorité et un soin particulier aux services logistiques et aux relations commerciales avec ses clients. Notre équipe commerciale travaille en étroite collaboration avec notre Direction Marketing pour répondre à toutes vos demandes directement liées à votre activité (prix, disponibilité). Une volonté stratégique de traiter uniquement avec les acteurs majeurs du marché nous permet de vous garantir une offre de qualité : 12.000 références disponibles en permanence, des tarifs négociés, des promotions exclusives. Notre équipe logistique pourra répondre à vos demandes spécifiques. Une livraison en 24h sur l’ensemble du territoire, préparation des livraisons de 10h à 21h, une capacité de traitement de 15.000 palettes, livraison directe, autant d’avantages pour accompagner durablement notre partenariat. des éqUipes spécialisées et certifiées par métier composants Tout pour bâtir un PC u Mémoires, processeurs, boîtiers, disques durs, cartes graphiques, cartes mères etc... logiciels Une éqUipe commerciale à votre service Une équipe disponible et respectueuse de ses engagements. u 50 commerciaux sédentaires et terrains u Des avant-vente spécialisés sur les principales marques u 4 équipes régionales Une éqUipe crédit à votre écoUte Des facilités de paiement pour vous aider à optimiser la gestion financière de votre société. consommables u Les acteurs majeurs du marché u Une équipe multi-compétences u Un configurateur de licences sur actebis.fr u besoin de gérer vos commandes hors encours u besoin d’augmenter votre encours habituel u besoin d’acquérir une ligne de crédit supplémentaire u toutes les références du marché u Des conseils personnalisés u Un configurateur sur actebis.fr n°1 dans 8 pays, actebis et also se positionnent comme le 3 ème plus grand distributeur généraliste européen de produits informatiques et de logiciels. pc & écrans Un site web riche en informations u Nouveau design graphique u Nouvelles fiches produits u Promotions u Destockage u suivi de votre compte u suivi de vos commandes u configurateurs u Plus de visuels réseaUx & infrastrUctUres Serveurs, stockage, réseau u Qualification technique u Formation continue u Propositions commerciales sur mesure u Les plus grandes marques de Pc u L’offre mobilité la plus complète du marché u toutes les tailles d’écrans



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 1E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 100