E.D.I. n°1 septembre 2010
E.D.I. n°1 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 31,9 Mo

  • Dans ce numéro : Rendre le portable rentable

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
58 Bancs d’essai Vidéoprojecteur• LG HX300 À LA CROISÉE DES CHEMINS Ce vidéoprojecteur trouve écho aussi bien auprès des professionnels qu’auprès du grand public par sa facilité d’utilisation et ses dimensions réduites. Le marché du vidéoprojecteur a depuis quelques années tendance à se scinder en deux catégories de produits : d’un côté, les modèles haut de gamme Full HD visant le marché du home cinéma et de l’autre, les picoprojecteurs qui tiennent dans le creux de la main et servent davantage de produits d’appoint. Le HX300 de LG se situe lui, à mi-chemin entre ces deux catégories. Pesant moins de 800 grammes et livré avec une mallette de transport, il peut être emporté partout avec soi mais, ne disposant pas de batterie, il n’est pas question ici de l’utiliser de façon autonome. L’idée est simplement de disposer d’un produit facile à transporter. l’éclairage au LED offre de nombreux avantages Comme tous les vidéoprojecteurs miniatures, le HX300 est bâti autour d’un éclairage à LED. Malgré une luminosité réduite par rapport aux lampes classiques à incandescence (300 lumens ici contre généralement plus de 2 000 lumens), elle permet de disposer d’une image d’une bonne clarté tout en bénéficiant d’un excellent contraste de 2 700:1. Testé avec une présentation sous Windows et un film encodé en H.264, le HX300 a projeté une image nette et bien contrastée. C’était en revanche un peu moins bon sur un diaporama de photos où certaines couleurs, notamment les teintes rouges, ont quelque peu manqué de profondeur. En plus de son encombrement réduit, l’éclairage au LED procure deux avantages : une consommation électrique limitée et une durée de vie accrue puisqu’annoncée ici à 30 000 heures. Mais, si elle chauffe moins, la lampe LED nécessite tout de même un système de refroidissement efficace du fait de son confinement dans un boîtier de taille réduite. À pleine puissance, le ventilateur du HX300 est d’ailleurs un peu trop bruyant, un constat EDI n°1/Septembre 2010 que l’on peut faire avec la plupart des picoprojecteurs. En mode éco en revanche, on n’entend quasiment rien même si l’image perd beaucoup de luminosité. Lecteur multimédia En aval de l’éclairage LED, l’affichage proprement dit est confié à un système de projection à technologie DLP. LG a opté pour une résolution limitée à 1 024 x 768 pixels, cependant il sera tout à fait possible de projeter des vidéos à des résolutions plus élevées, le système se chargeant de la remise à l’échelle. Tous les réglages sont accessibles depuis un bouton multidirectionnel présent sur le dessus du boîtier, mais il sera plus simple de passer par la télécommande. Cette dernière dispose notamment d’une touche baptisée Q-Menu qui donne accès en quelques secondes aux paramètres les plus courants. Le HX300 propose plusieurs modes d’image préréglés sachant que les différences de l’un à l’autre sont assez ténues. Il sera préférable de passer par des réglages manuels pour obtenir la meilleure qualité possible. Côté connectique, ce vidéoprojecteur dispose d’interfaces anciennes mais universelles comme le VGA et le Composite ainsi que le HDMI pour le branchement de sources vidéos plus récentes et compatible HD. On retrouve également sur l’arrière un port USB qui permettra le branchement d’une clé ou d’un disque dur externe. Cela permettra de lire directement du contenu spécifique comme des fichiers vidéo en DivX, mais aussi des présentations PowerPoint, sans avoir à passer par un ordinateur, ajoutant encore à l’aspect nomade de ce produit. Le tableau est complété par deux haut-parleurs situés de part et d’autre qui – s’ils n’offrent pas une grande puissance sonore – évitent là aussi de devoir ajouter d’encombrantes enceintes. ■ Vidéoprojecteur LG HX300 Caractéristiques > Technologie : DLP > Éclairage : LED > Résolution : XGA (1024x768 pixels) > Luminosité : 300 lumens > Contraste : 30 000:1 > Interfaces : HDMI, VGA, Composite, audio, USB > Accessoires : télécommande, câble VGA, mallette souple > Dimensions : 15,7 x 11,4 x 6 cm ; 0,78 kg > Prix : 1 050 € HT > Site internet : www.lg.com Atouts > Compacité > Ergonomie > Lecture DivX intégrée Parmi les interfaces du HX300, on retrouve un port USB permettant la lecture directe de certains types de fichiers, notamment des vidéos en DivX ou des PowerPoint.
Vendez sans limites confiez nous vos achats hors catalogue ! Pas de fournisseur identifié ? Trop de fournisseurs ? Des fournisseurs inaccessibles ? Pas assez de ligne de crédit ? Besoin d’acheter à l’étranger ? Besoin d’acheter par carte bancaire ? ne dites plus « non » à vos clients ! nous connaissons vos contraintes et nous vous accompagnons au quotidien.• Recherche et achat de vos produits hors catalogue• Conditionnement des produits et gestion des livraisons selon vos standards• Optimisation de vos marges et délais de livraison• Optimisation des encours et redéploiement des lignes de crédit• Un seul compte fournisseur à gérer Choisissez vos fournisseurs, vous avez trouvé un partenaire www.smlb.com Tél. +33 (0) 1 69 28 32 92 - Fax +33 (0) 1 69 28 31 83 1, allée de Londres - Immeuble le Bénares - 91140 COURTABŒUF info@smlb.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 1E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 100