E.D.I. n°1 septembre 2010
E.D.I. n°1 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 31,9 Mo

  • Dans ce numéro : Rendre le portable rentable

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 EDI n°1/Septembre 2010 L’entretien du mois JEAN-LOUIS BOUCHARDPrésident d’Econocom « LES SMARTPHONES VONT TOUT CHANGER » Peu connu du grand public, le patron d’Econocom (759 M € de CA en 2009) veut fusionner avec son concurrent ECS. Il nous fait part de son opinion sur le marché et les perspectives de la distribution IT. L’EDI : D’abord un mot sur la mégafusion en cours entre Econocom et ECS. Où en est-on ? Jean-Louis Bouchard : L’idée est de constituer un grand groupe européen spécialisé dans la gestion et la distribution des infrastructures informatiques. Nous visons 1,6 milliard d’euros de CA dès le premier exercice, avec 50 millions de bénéfice net. Nous sommes d’accord sur tout, manquent le feu vert des autorités de Bruxelles et celui des syndicats. L’EDI : Pourquoi cette course au gigantisme ? J.-L.B. : La mondialisation fait que les entreprises se déploient partout. Or, la France ne représente qu’un centième du monde. Il faut donc être capable de répondre à la demande quelles que soient les circonstances, d’autant que les donneurs d’ordre ont tendance à réduire drastiquement le nombre de leurs fournisseurs. Aujourd’hui, tout repose sur quatre facteurs : d’abord la distribution, la logistique et l’approvisionnement, ensuite le service à l’utilisateur sous forme de centres d’appel, puis le financement, et enfin la maîtrise des réseaux et télécoms. Rares sont les fournisseurs qui proposent l’ensemble de ces prestations. Par exemple, Dell vend des serveurs et des PC, mais le financement ne vient qu’en appoint. D’autres acteurs font différemment. Seuls IBM et HP offrent toute la panoplie, même s’ils sont constructeurs. C’est le marché que nous visons. L’EDI : Dans ce contexte, quel est l’avenir des VAR et des SSII traditionnelles ? J.-L.B. : Je dirais que le VAR suit à peu près l’évolution d’un garagiste automobile. Autrefois, le garagiste connaissait tout, s’occupait de tout. Sa valeur ajoutée était maximale, les gens ne connaissaient pas grand chose en mécanique. Aujourd’hui, c’est fini. Les concessionnaires proposent surtout des vitrines, ils ne sont plus omniscients. Pour les VAR, la situation est la même. Les utilisateurs d’informatique Bio-express C’est en 1966 que Jean-Louis Bouchard amorce sa carrière en tant qu’ingénieur commercial chez IBM. Ce futur « serial entrepreneur » fonde le groupe ECS dès 1973, afin de promouvoir de nouvelles formules de location d’ordinateurs. Il se désengage au milieu des années 80 pour se consacrer à l’avenir d’Econocom, dont il est aujourd’hui président. Jean-Louis Bouchard travaille désormais au rapprochement des deux sociétés qui ont rythmé son parcours professionnel. Un nouveau départ, plus qu’un retour aux sources. sont aguerris, ils disposent d’Internet et d’autres outils. À la limite, beaucoup d’organisations peuvent maintenant se passer du revendeur à valeur ajoutée. Ou alors, il faudrait que les VAR se mettent à se comporter comme des spécialistes de l’outsourcing. Cela pourrait être intéressant comme nouveau débouché. Mais ce serait très difficile. Pour proposer des solutions d’outsourcing, il faut racheter tout l’équipement, intervenir sur tous les sujets… seuls les très gros pourront faire cela. Exemple : à Econocom, nous avons repris la gestion de 37000 imprimantes au ministère belge de l’économie. J’ai vu arriver dans nos locaux sept camions de quinze tonnes contenant toutes les pièces détachées nécessaires à la bonne marche du dispositif ! Tout le monde ne peut pas faire ça. En revanche, je considère que les VAR continueront à être utiles pour les PME, j’entends par là les sociétés qui emploient moins de cent personnes. L’EDI : Quelles sont les ruptures et usages qui vont transformer le monde de la distribution ? J.-L.B. : Sans aucun doute la révolution des smartphones. Le fait de travailler n’importe quand, n’importe où, avec un haut degré de convivialité. Je parle bien de travailler, car pour le reste, ces appareils ont déjà conquis l’univers des loisirs et de la vie privée. Les usages professionnels, eux, sont en retard par rapport aux usages domestiques. C’est dire le nombre et l’importance des applications qui restent à développer. L’EDI : Toutes ces évolutions ne vont-elles pas perturber les revendeurs ? J.-L.B. : Le seul danger, c’est de ne pas bouger. Regardez : la plupart des métiers actuels n’existaient pas il y a vingt ans. Et dans vingt ans, ils n’existeront plus. On peut même resserrer la fourchette chronologique. Il y a dix ans, il n’y avait pas d’iPhone, et dans dix ans, il n’y en aura plus. Pour un revendeur, il n’y pas de raison de s’inquiéter, la distribution informatique ne va pas disparaître ! L’essentiel, la base dans le monde des affaires, c’est ne pas avoir peur. ■ Propos recueillis par Pierre-Antoine Merlin.
• 81 MA TRIX APPLIANCES© 1,. 1-,-,-,.• 1-k'"-'•'... - - Je vous garantis la restauration, contactez moi.../www.matrix-appliances.com mail: revendeurs@matrix-appliances.com Tél: +33 (0)4 97 34 40 78 Matrix Appliances vous propose des solutions de sauvegarde, archivage et restauration garanties à 1 00%. (*Disk to disk to disk) (*Technologie sans bande)• Technologie TAPELEss• : suppression des bandes magnétiques du cycle de sauvegarde.• 02020• : Sauvegarde et archivage sur média extractible intégralement sur disque.• Fonctions NAS, SAN, Sauvegarde, et Archivage extractible et distant.• Système d'exploitation Windows Storage Server 2008 pour une integration simplifiée.• Capacité de stockage de 2SO Go à 1 00 To.• Compatible avec tous les logiciels de sauvegarde du marché.,. WindowsServer 2oos R. Avanquest ("Jusqu'à 3To 1 média) (*Restauration facile)• Capacité d'archivage extractible la plus importante du marché : Jusqu'à 3 To par média.• Faible TCO : une seule licence quel que soit le nombre de serveurs, postes - garantie 3 ans y compris sur les médias.• Redondance RAID : 1, 5, 6, 50 ou 60 selon modèle.• Compatible avec tous les environnements : Windows, Linux, Unix, Mac OS 10,...•Intégration de Symantec BESR 2010 et Avanquest Perfect Image 11 et 12.• Interventions humaines réduites au minimum. TANDBERG DATA == Securing your Information symantec. terra



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 1E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 1 septembre 2010 Page 100