Douane Magazine n°9 mai 17 à mar 2018
Douane Magazine n°9 mai 17 à mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mai 17 à mar 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Douanes et Droits Indirects

  • Format : (180 x 260) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : entreprises, la douane vous simplifie la vie !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Présentez brièvement votre société  : Aurélie Katz  : PUMA est l’un des leaders mondiaux dans la commercialisation de chaussures, vêtements et accessoires de sport. Fondée en 1948, notre société est présente dans plus de 120 pays. Le siège de Puma France est situé à Illkirch (à proximité de Strasbourg). Nous possédons notre propre entrepôt et avons des partenariats avec un deuxième dans le nord de l’Alsace et un troisième dans la région Lyonnaise, dédié à un de nos plus gros client. C’est pour ce dernier que la mise en place du DCN à compter du 17 octobre 2016 a été primordiale. Pourquoi avez-vous souhaité mettre en place un dédouanement centralisé national (DCN) ? A. Katz  : Le DCN devenait impératif pour l’optimisation de notre supply chain. En effet, avant sa mise en place, nous étions obligés de réaliser des « stop-douane » sur Illkirch, avec un délai et un coût supplémentaires. Il fallait trouver une solution pour faire descendre directement les « Le DCN devenait un impératif pour l’optimisation de notre supply chain. » 22 Interview. Aurélie Katz, responsable douane chez PUMA France. conteneurs du port d’arrivée (Anvers/Bremerhaven) vers notre entrepôt lyonnais. Quels avantages en retirezvous ? Quels sont les gains générés par la mise en place du DCN ? A. Katz  : C’est toute notre stratégie de dédouanement qui a pu être repensée et réadaptée à notre business pour optimiser nos flux grâce à la mise en place de ces livraisons directes vers les entrepôts. Elles nous permettent de gagner en fluidité, en coûts et en temps pour aller toujours plus de l’avant afin de satisfaire au mieux les exigences de nos clients. Le DCN nous a également permis de garder un seul déclarant en douane avec qui nous travaillons depuis longtemps. Il connaît les particularités de notre business, ce qui nous offre une sécurité supplémentaire. Comment la douane vous a-t-elle accompagné lors de la mise en place du DCN ? De façon plus générale, quelles bonnes pratiques mettez-vous en œuvre dans vos relations avec la douane ? A. Katz  : Le statut OEA Fulla été un réel tremplin vers l’obtention du DCN. Les démarches ont pu être rapidement effectuées grâce au soutien du bureau de douane de Strasbourg-Entzheim, de la cellule conseil aux entreprises et du PAE de Strasbourg, qui nous ont guidés dans nos démarches. En matière de bonnes pratiques, nous pourrions citer justement la certification OEA, qui nous permet d’échanger fréquemment avec la douane locale, de nous remettre régulièrement en question pour toujours et encore optimiser notre supply chain tout en pérennisant la relation de confiance qui existe entre Puma France et la douane.
Des services douaniers dédiés, en fonction de la taille de votre entreprise. Mesure 3 Renforcer les Cellules Conseil aux Entreprises (CCE) La douane propose une offre de conseil élargie avec des services spécialement chargés de répondre aux attentes des professionnels en région. Les 42 cellules conseil aux entreprises, implantées dans chaque direction régionale des douanes et droits indirects, proposent un accompagnement de proximité, personnalisé et Vous êtes une PME ou une ETI  : Votre interlocuteur est la cellule conseil aux entreprises de votre région. Mesure 4 Créer un Service Grands Comptes (SGC) pour les grands groupes du commerce international. Vous êtes un grand compte ? Votre interlocuteur unique est le Service Grands Comptes (SGC). En mai 2016, le Service Grands Comptes (SGC) a été créé avec ses 4 centres d’expertise spécialisés par domaine d’activité à Lyon, Nantes, Rouen et Toulouse. Le SGC est chargé de conseiller et accompagner les grands groupes. Il rassemble déjà 70 groupes représentant près de 300 sociétés. 3. Simplifier. adapté au schéma logistique des opérateurs. L’expertise des services douaniers est ainsi mise à disposition des entreprises pour accroître leur compétitivité. En 2016, les effectifs des CCE ont augmenté de près de 14% permettant d’étoffer le réseau des CCE, notamment dans les bassins économiques importants. NANTES (Luxe, Industrie, Grande distribution, Agro-alimentaire) TOULOUSE (Aéronautique, Défense) ROUEN (Automobile, véhicules industriels) ÎLE-DE-FRANCE (Structure centrale) LYON (Énergie, Chimie, Électronique, Pharmacie) 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :