Douane Magazine n°8 nov 16 à avr 2017
Douane Magazine n°8 nov 16 à avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov 16 à avr 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Douanes et Droits Indirects

  • Format : (180 x 260) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : la douane vous aide à exporter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
4. Exportation. Quels sont les points forts du Havre et de l’axe Seine pour le commerce international ? Laurence Coredo  : L’axe Seine et le port du Havre sont des portes ouvertes sur le commerce international et jouissent d’avantages multiples  : les accès nautiques du port du Havre permettent d’accueillir 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 les plus gros porte-conteneurs au monde. Sa localisation géographique privilégiée lui confère un atout de taille, à l’embouchure de la Seine, il est relié directement aux ports de Paris et de Rouen par le fleuve, le rail et la route. L’axe Seine constitue le premier ensemble portuaire français et irrigue un hinterland considérable, à la fois bassin industriel et bassin de consommation. Le développement de l’offre multimodale et des capacités de stockage complète le dispositif. Thierry Achard de la Vente  : Avec les ports du Havre et de Rouen, l’axe Seine pèse lourd dans l’économie normande. De par sa position géographique, notamment proche de l’Afrique, l’axe Seine assure 85% des exportations de notre région ; la Seine-Maritime est le premier département normand pour l’export et l’Eure le second. Notre point fort repose sur une organisation intégrée des infrastructures et de la chaîne logistique. C’est assez unique en Europe, et même si l’écart de 46 Interview croisée. Laurence Coredo, Chef du pôle action économique au Havre et Thierry Achard de la Vente, directeur régional de la CCI International Normandie volume avec les ports du nord de l’Europe reste important, la qualité de cette organisation mérite d’être soulignée. Quelles sont les mesures d’accompagnement que vous proposez aux entreprises qui souhaitent s’ouvrir à l’export ? L.C.  : La douane met ses experts privilégiés à disposition des exportateurs  : un service grands comptes, un centre d’appels Infos douane service qui peut être contacté par les primo exportateurs et des pôles action économique (PAE) présents dans chaque région pour informer et accompagner gratuitement les entreprises afin de choisir les solutions de dédouanement les mieux adaptées. Au Havre, le partenariat avec l’ensemble des acteurs de la place portuaire  : HAROPA, Union Maritime et Portuaire, représentants en douane, CCI… permet d’ajuster le conseil aux solutions logistiques. T. A. V.  : À la CCI nous menons régulièrement des opérations de sensibilisation au cours desquelles nous abordons les questions d’export par le prisme d’un témoignage d’un chef d’entreprise. Les aspects douaniers font bien évidemment partie de cette sensibilisation et nous tenons régulièrement des ateliers spécifiques avec la douane ; enfin nous organisons les journées de l’International, des ateliers de sensibilisation qui permettent de rencontrer des experts institutionnels ou étrangers ; bien évidemment la douane participe à ces journées aux côtés des acteurs du commerce international comme BPI France, les chambres de Métiers, la Coface ou les Direccte. La douane tient des permanences dans la CCI, pourquoi ? L.C.  : La CCI est l’interlocuteur naturel des entreprises, être sur place nous permet de faire connaître notre offre de service et de conseil. La CCI et ses conseillers internationaux maîtrisent les informations sur les données des pays d’arrivée, la douane détient les clés du dédouanement en France ; nous sommes donc complémentaires et offrons ainsi un service complet sur le principe du guichet unique. T. A. V.  : Les douanes sont pour beaucoup d’entreprises considérées uniquement comme service fiscal et ne connaissent pas l’existence du service appui et des cellules conseil ; l’intérêt des permanences dans les locaux de la CCI est d’offrir un territoire neutre pour les entreprises, elles sont ici en confiance. Pour aller plus loin, la région a intégré la douane régulièrement dans l’Équipe normande de l’export, notre réseau de soutien à l’export ; ainsi les entreprises bénéficient d’un conseil complet à moins de 30 kilomètres de leur siège.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :