Douane Magazine n°8 nov 16 à avr 2017
Douane Magazine n°8 nov 16 à avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov 16 à avr 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Douanes et Droits Indirects

  • Format : (180 x 260) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : la douane vous aide à exporter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
La douane réunit le 22 novembre 2016, 500 entreprises pour leur dire qu’elle les accompagne à l’exportation. En quoi cette journée est importante selon vous ? Frédéric Rossi  : Cette journée est capitale car elle envoie plusieurs messages très positifs à nos entreprises exportatrices ou potentiellement exportatrices. D’une part, elle leur signifie que la douane se mobilise pour les aider dans la définition de leur stratégie à l’export et dans leur parcours vers les marchés extérieurs. D’autre part, elle contribue à montrer que l’ensemble des ministères et des opérateurs de l’État sont mobilisés pour inciter nos entreprises à développer leurs activités d’exportation et aller chercher de la croissance à l’étranger. La douane joue un rôle stratégique sur ce point  : par la qualité et la pertinence de ses conseils, elle permet aux sociétés déjà aguerries à l’export d’optimiser leurs flux et de gagner en compétitivité ; et grâce à son accompagnement sur mesure, elle facilite les procédures pour les primo-exportateurs, leur évitant ainsi des erreurs qui peuvent être lourdes de conséquences, voire décourageantes. 4 Interview. Frédéric Rossi, Business France, Directeur Général Délégué, Activité Export Quelle est la stratégie de Business France pour aider les entreprises à l’export ? F.R.  : En créant Business France le 1er janvier 2015, par le regroupement d’Ubifrance et de l’AFII, le gouvernement a souhaité doter notre pays d’un acteur unique et puissant pour accompagner l’internationalisation de notre économie. Forte de 1 500 collaborateurs, dont beaucoup sont spécialisés par secteur d’activité, présente dans 73 pays du monde, Business France accompagne les PME et ETI françaises dans leur développement export au moyen d’une gamme variée de produits et services adaptés aux besoins de chaque entreprise, et que l’on peut regrouper autour de trois « promesses »  : connecter, accélérer et réussir. Connecter, parce que nos exportateurs ont besoin de contacts pertinents et fiables pour développer leurs affaires à l’étranger. Ces contacts sont difficiles à identifier et à nouer ; nos équipes, réparties à l’étranger dans 92 bureaux et antennes, les connaissent, les sélectionnent et les connectent aux PME françaises, que ce soit lors de salons internationaux de référence, au cours de colloques sectoriels ou dans le cadre de missions de prospection commerciale person-nalisées. Accélérer, parce que, au-delà de la mise en relation avec le bon partenaire, il est important de fournir aux exportateurs les moyens nécessaires pour aller plus vite, plus loin et éviter les erreurs. Cette dimension conseil se traduit par des programmes d’accompagnement export dédiés, incluant des
« La douane joue un rôle stratégique par la qualité et la pertinence de ses conseils. Elle permet aux sociétés déjà aguerries à l’export d’optimiser leurs flux et de gagner en compétitivité. » séances de préparation au pitch et au contact interculturel, des coachings par des hommes d’affaires partenaires, et le suivi de contacts jusqu’à la concrétisation de marchés. Le programme de Volontariat International en Entreprise, qui met des jeunes cadres à disposition des PME pour les aider dans leur développement export, est également un moyen décisif d’accélération. Réussir, enfin, tout simplement parce que notre action a pour but ultime la conclusion de marchés à l’export  : quasiment la moitié des 10 000 PME et ETI qui font confiance à Business France chaque année concluent Interview. un courant d’affaires dans les deux ans qui suivent la mission d’accompagnement initiale. Comment la douane et Business France peuvent-ils travailler ensemble pour encore mieux soutenir les entreprises à l’exportation ? F.R.  : L’export fait grandir les entreprises françaises. Les sociétés exportatrices se portent mieux que les autres, croissent plus vite, recrutent et innovent davantage. La Douane et Business France ont donc un objectif commun et des outils complémentaires pour l’atteindre. Business France doit intégrer davantage la dimension douanière dans les conseils qu’elle prodigue à ses clients, notamment dans ses programmes d’accélération mentionnés plus haut, et, lorsque c’est pertinent, avant d’emmener des délégations d’entreprises à l’étranger, particulièrement dans des pays avec lesquels il existe des accords commerciaux complexes à interpréter. Si nous accompagnons une entreprise au grand export, mais qu’elle gère mal sa problématique douanière, les effets peuvent être contreproductifs sur sa rentabilité ou son activité. De son côté, la Douane, qui connaît les points sensibles des processus d’exportation, peut les communiquer à Business France et compter sur l’agence pour diffuser les messages de vigilance au plus grand nombre de sociétés concernées. On le voit, la volonté de coopérer est aussi grande que la pertinence des actions à engager ensemble, toujours au service de nos entreprises et de la cause nationale du commerce extérieur. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :