Discuts n°6 jun/jul/aoû 2012
Discuts n°6 jun/jul/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jun/jul/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Alexis Malbert

  • Format : (140 x 190) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : tourne-disque et tournevis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ARTKILLART est un label indépendant, fondé il y a maintenant dix ans par Thomas Pigache, Kévin Bartoli et Clément Lyonnet. Leur volonté est d’inviter des artistes à exploiter les caractéristiques et les limites du support audio. Située entre l’art et la technique, leur détermination soulève de nombreuses interrogations contemporaines sur les relations que nous entretenons généralement avec le média. Rencontre avec Kévin Bartoli et YannLeguay, l’autre principal activiste du collectif. Discuts : Comment est né le projet de votre label ARTKILLART ? A.K.A. : Au départ on tournait beaucoup sur les festivals d’Arts numériques, on y voyait surtout des installations et des performances mais peu de projets qui avaient une sorte de suivi dans le temps, non éphémères, avec un développement multiple. On a donc voulu inviter des artistes à penser des objets physiques en gardant la même optique que l’on retrouve dans le Hacking, avec un lien très fort à la technique. On avait la volonté de créer un label qui, plutôt que de publier juste de la musique, publierait des « objets musicaux ». On a comblé un vide dans ces pratiques qui s’intéressent au support. Les rencontres se sont faites au fur et à mesure, par affinités. Ce qui a été très fédérateur au début, c’est Radio Free Robot, une émission radiophonique réalisée par et pour des robots, ce qui a donné notre premier disque compilant ces différents programmes de synthèse vocale. Photo : Art Of Failure - Tous droits réservés Le « Earth to Disk » de Art Of Failure édité chez ArtKillArt. Le magazine des manipulations sonores
Discuts : Quel dialogue entretenezvous avec les entreprises spécialisées dans le pressage de vinyles ? A.K.A. : C’est un point important ! Dans la direction que nous avons prise c’est quelque chose qui s’affine avec le temps. Le principe habituel est assez simple : pour faire faire un disque et sa pochette, tu envoies la maquette à l’usine qui te retourne tout ça pressé et imprimé. Bizarrement, d’objets en objets, on se détache de plus en plus de ce système qui fonctionne principalement sur la commande pour travailler plus avec des artisans et des ingénieurs. L’artisanat dans ce domaine apparaît après l’industrialisation du disque, car aujourd’hui les machines sont rachetées par des gens indépendants qui ont une volonté de faire revivre ces techniques issues d’une industrie lourde, et qui ne s’intéressait pas à l’objet jusqu’à ce qu’elle chute. Dans notre cahier des charges, ça peut parfois impliquer de faire changer des pièces de la machine spécialement pour notre projet, quelque chose qui était auparavant impensable, surtout pour un pressage à 500 exemplaires ! On va donc chercher le meilleur ingénieur qui sera capable de faire ces modifications. Du coup, c’est intéressant de voir que les positions peuvent parfois s’inverser : les artistes deviennent Photo : YannLeguay - Tous droits réservés YannLeguay dépasse les limites du disque dur. des ingénieurs et les ingénieurs deviennent des artistes. Tout cela crée une sorte d‘émulation propre à ces recherches. On est plus dans un rapport hiérarchisé, plus dans la commande, mais bien dans la collaboration, pouvant induire des personnes situées à différents endroits. On est beaucoup plus libre au niveau de la pensée, n’importe quoi devient imaginable en brisant la chaîne d’un système purement capitaliste. Les intervenants sortent aussi de leur quotidien, lorsque par exemple un artisan « cut » du reggae toute la journée et qu’on arrive pour lui demander son aide, tout de suite l’enthousiasme Le magazine des manipulations sonores



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :