Direct Soir n°98 29 jan 2007
Direct Soir n°98 29 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°98 de 29 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Coup de chaleur sur la planète

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 29 janvier 2007 6 ACTU EN COUVERTURE ENVIRONNEMENT/500 experts pour la planète Les experts du monde entier se réunissent aujourd’hui à Paris pour rendre leurs conclusions sur le réchauffement climatique. Les Français sont de plus en plus concernés par les questions environnementales. La France sera-t-elle plongée dans l’obscurité jeudi soir ? C’est ce qu’espère l’Alliance pour la planète. Ce groupement national d’associations environnementales veut convaincre le plus de personnes possible d’éteindre « ses veilles et lumières » pendant cinq minutes pour « attirer l’attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d’énergie ». L’action aura lieu à 19h55, le soir de la clôture de la réunion à Paris du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Selon Hervé Le Treut, contributeur du rapport du Giec, le réchauffement de la planète est à présent avéré et représente un « risque majeur ». 500 experts rendront leur rapport le 2 février, à l’occasion de la conférence de Paris pour une gouvernance écologique mondiale, à l’initiative de Jacques Chirac. Un événement qui domine l’actualité de la semaine. Deux autres volets de ce rapport seront rendus publics dans les mois à venir. Les impacts du réchauffement seront connus en avril. Quelques semaines plus tard, les possibilités d’adaptation et de neutralisation des changements climatiques en cours seront révélées. Depuis sa création en 1988, le Giec a déjà publié trois rapports (1990, 1995 et 2001) dans lesquels il expose ses conclusions et prévisions sur le réchauffement climatique. Le bilan est à chaque échéance plus alarmant. Pour étayer leurs thèses, les experts du Giec s’appuient sur En savoir plus Partant du constat que le changement climatique était une problématique a prendre au sérieux, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) ont créé en1988 le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Il compte trois groupes de travail et une équipe spéciale. Ses rapports, qui constituent la plus vaste expertise possible sur le sujet, sont reconnus par les 192 Etats membres de l’ONU. AKSARAN PRESSE IMAGE/GAMMA Le GIEC : un organisme international FRANÇOIS DENAT,RÉMI FOUGÈRES toutes les études publiées dans la presse. Le travail de synthèse que met en forme l’organisme est ainsi consensuel, entraînant la défiance d’une partie de la communauté scientifique, le jugeant conservateur. Les scientifiques ne sont pas les seuls concernés par l’état de la planète. Dans un sondage TNS Sofres-Pèlerin paru aujourd’hui, une large majorité de Français se dit prête à effectuer des « gestes » pour la protection de l’environnement. Plus de huit Français sur dix ne sont pas opposés à l’idée de diminuer leur consommation d’eau et d’électricité (respectivement 84 et 86%) et se déclarent disposés à utiliser les énergies renouvelables. Parmi les sept gestes qui leur ont été proposés, ils sont encore 61% « tout à fait ou plutôt prêts » à utiliser moins souvent leur voiture. Du côté des hommes politiques, Ségolène Royal et José Bové apparaissent comme les personnalités qui inspirent le plus confiance pour défendre l’environnement, selon un sondage CSA diffusé hier sur France 3 et France Info. A trois mois de l’élection présidentielle, la question de la préservation de la planète surgit au centre de toutes les préoccupations des Français. En témoignent toutes les unes et les pages spéciales de tous les journaux de ce lundi. D’après un rapport publié le 24 janvier par l’Institut national de la propriété industrielle (INPI),40% des demandes de brevets déposées par les acteurs du secteur automobile en 2006 étaient liées au respect de l’environnement. Les motorisations NASA OBSERVATORY/AFP Des rapports jugés « optimistes » Deux photos du Kilimanjaro à sept ans d’intevalle. écologiques,hybrides ou électriques,ainsi que le développement et la recherche en matière de réduction des émissions polluantes, sont particulièrement mises en avant. Même le président des Etats-Unis, George W. Bush, peu connu pour ses convictions écologiques, s’est prononcé en faveur d’une réduction de 20% de la consommation d’essence dans son pays d’ici à 2017. Des experts américains reprochent au GIEC de présenter une vision trop « conservatrice » du réchauffement climatique. Ces chercheurs déplorent que le groupe d’experts internationaux, qui fonctionne au consensus, n’ait pas pris en compte un facteur relativement récent : la fonte du permafrost (sol gelé en permanence) au Groenland et la fonte de la glace de mer dans l’Antarctique. En d’autres termes : si les conclusions du rapport GIEC 2006 paraissent alarmantes, la réalité serait pire encore. AFP C’estdit « Est-ce que nous sommes enfin prêts à « vivre ensemble », espèces humaines et non humaines, maintenant que nous avons compris que nous sommes parfaitement interdépendants ? » (Hubert Reeves, ce matin dans Le Figaro) Le vent tourne aux Etats-Unis Après avoir nié la réalité du changement climatique, jusqu’à refuser de signer les accords de Kyoto, l’administration Bush semble infléchir sa position. Le Président affirmait récemment encore que trop peu d’éléments étaient connus sur le réchauffement climatique pour pouvoir s’attaquer au problème. Changement de cap : dans un discours prononcé la semaine dernière, George W. Bush a fait référence au réchauffement comme à un fait établi et a proposé un plan pour réduire la consommation d’essence américaine (voir ci-dessus). M. DALDER/REUTERS
www.directsoir.net Le député UDF Jean Lassalle à son arrivée à Tokyo hier. BRETAGNE/Une pollution de faible intensité Galette de mazout sur la plage de Trestel (22). h La pollution maritime, qui a touché les côtes bretonnes samedi entre Perros-Guirec et Morlaix, serait « stabilisée » et « de faible intensité », ont indiqué hier les préfectures. De nouvelles arrivées de galettes de mazout ont été signalées hier, dans les secteurs de Locquirec et Guimaëc, mais « il n’y a pas de nouvelles arrivées massives », a affirmé Jacques Michelot, Secrétaire général de la préfecture des Côtes-d’Armor. Hier, un avion de la Marine nationale a survolé la zone, sans détecter de nappes d’hydrocarbures visibles en surface. EURO/Risque d’inflation h La zone euro risque de connaître une « spirale inflationniste », selon le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet. Au micro de RTL, hier soir, il a mis en cause une hausse des prix impulsée par la flambée du pétrole et l’augmentation du prix de l’essence à la pompe. Alors que les Français se plaignent d’une vie devenue trop chère avec l’euro, il estime que le pouvoir d’achat ne s’est pas tant érodé qu’on ne le pense. F. TANNEAU/AFP F. BROCHOIRE/EDITINGSERVER.COM N. KAZUHIRO/AFP DÉLOCALISATION/L’Aquitaine défend ses emplois à Tokyo h Le président socialiste de la région Aquitaine, Alain Rousset, accompagné d’une délégation ainsi que du député UDF Jean Lassalle sont arrivés hier à Tokyo pour une semaine. Ils doivent rencontrer la direction de l’entreprise nippone Toyal, fabricant de poudres et pigments d’aluminium, qui menace de quitter la France. Si Alain Rousset et Jean Lassalle ont en commun de vouloir défendre les emplois dans la région Aquitaine, leurs points de vue restent différents quant aux moyens d’y parvenir. Neuf mois après la grève de la faim médiatisée du député UDF, l’Etat et les collectivités ont soumis à Toyal une première proposition sur l’aménagement d’une plateforme industrielle à Accous (Pyrénées-Atlantiques). Ils offrent de prendre en charge 90% du coût total des travaux, estimé à 4 millions d’euros. Mais ce projet laisse une participation de 450000 euros à l’entreprise. Une somme jugée « inacceptable » par les dirigeants de Toyal. Après avoir vivement critiqué les méthodes de Jean Lassalle, Alain Rousset a exprimé son désir de sortir de la polémique. Les deux hommes sont convenus ce matin d’un « cessez-le-feu ». Le président de la région doit rencontrer Masao Imasu, le PDG du groupe Toyo Aluminium, vendredi à Osaka, pour tenter de le rassurer et « d’éviter un gâchis industriel et humain » en vallée d’Aspe, déjà victime de l’exode rural. Jean Lassalle a lui aussi sollicité un entretien avec Masao Imasu pour « éviter une campagne de dénigrement à (son égard) et la création de conditions malsaines » susceptibles de remettre en cause le protocole d’accord. VIDÉO/VOTRE PRODUCTION PROJETÉE SUR LA TOILE h Le meilleur moyen de diffuser sa création vidéo, c’est de la mettre en ligne sur Internet. Les surfeurs du Web sont friands de ces vidéos amateurs où l’on peut voir par exemple des chutes en série, des images de vacances, ou même un court-métrage à la réalisation quasi-professionnelle. Une inscription gratuite suffit pour charger son film sur un site de partage de vidéos. La taille du fichier est limitée : il ne doit pas excéder 150 Mo ou 20 minutes. Légalement, vous devez posséder les droits du film pour le mettre à disposition. Le site YouTube, leader dans ce domaine, a annoncé samedi qu’il allait commencer à rémunérer les internautes les plus créatifs. LES SITES À CONSULTER www.youtube.com www.dailymotion.com http://one.revver.com http://fr.video.yahoo.com/70 millions de films vus chaque jour sur YouTube FRANCE TABAC : SE FAIRE REMBOURSER LES SUBSTITUTS L’entrée en vigueur, jeudi 1 er février, du décret interdisant de fumer dans les lieux publics, marque l’arrivée du remboursement des substituts nicotiniques. Patchs, gommes, pastilles et autres inhalateurs pourront être remboursés par l’assurance maladie à hauteur de 50 euros par an. 1 Pour être remboursé, il faudra suivre la même démarche que pour les médicaments classiques. Avant de se rendre dans une pharmacie, ce sera au médecin traitant de prescrire les substituts. 2 Aucune avance de frais ne sera accordée par l’assurance maladie. Tout traitement sera remboursé ultérieurement. En outre, si le montant du premier traitement prescrit est inférieur à 50 euros, il sera possible de bénéficier d’un nouveau remboursement dans la limite du forfait annuel. 3 La liste des substituts remboursés est disponible sur le site internet de l’assurance maladie : www.ameli.fr Au moins 91 produits sont concernés. Ces traitements d’aide à l’arrêt du tabac peuvent doubler, voire tripler les chances d’arrêter de fumer. THOMAS LIARD,NICOLAS CAILLEAUD,ALEXANDRE GIRAUD,ANNE DEVERRE,FRANÇOIS DENAT M. DANIAU/AFP Directsoir t Lundi 29 janvier 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :